Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda
L’expérience d’accompagnement des équipes sur le terrain pastoral met en évidence deux cas de figure. D’une part, nous découvrons des ''expériences heureuses'' d’engagement à divers niveaux (diocèse, doyenné, unité pastorale, secteur pastoral) où des prêtres, diacres et laïcs exercent leur responsabilité (mission) avec dynamisme, bienveillance et humilité, dans le respect des personnes et l’intérêt de tous. D’autre part, nous constatons des ''expériences frustrantes'': abus de pouvoir, décisions prises unilatéralement, agents pastoraux qui deviennent ou se croient ''propriétaires'' de la mission reçue. Ces attitudes paralysent le travail pastoral, découragent certains, en repoussent d’autres, créent des frustrations. Mais quels sont au juste le fondement et la finalité de l’engagement en Église?
Chers amis, le Christ est ressuscité! Ce n'est pas un poisson d'avril! Nous revivons cette année la résurrection de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ, le jour où il est permis de débiter des sornettes! Ce qui n'est pas le cas pour l'heureuse nouvelle de notre salut. Celui-ci est la plénitude de la vie qui nous est donnée par les mérites de Jésus Christ, mort et ressuscité.
Avec le Dimanche des Rameaux, nous entrons dans la Semaine sainte. Ces derniers jours avant Pâques nous font passer de la désolation à la tristesse, puis à la plus grande joie: celle de la résurrection du Christ. Voici quelques idées de prière pour s’y associer.
Lors de l’Angélus du dimanche 4 février, le Pape François a annoncé officiellement l’organisation d’une journée de prière et de jeûne pour la paix, ce vendredi 23 février. Cette journée sera consacrée en particulier au retour à la paix en République Démocratique du Congo et dans le Sud-Soudan. Les évêques de Belgique invitent à leur tour, les catholiques de notre pays et tous ceux qui se sentent concernés, à s’associer à cette initiative. Les évêques proposent également une prière spéciale à l’occasion de cette journée.
Le message du pape François pour le Carême a été présenté le mardi 6 février. Avec le thème choisi, ''À cause de l’ampleur du mal, la charité de la plupart des hommes se refroidira'' (Mt 24, 12), François adresse une mise en garde contre les signes et événements ''douloureux'' qui pourraient ''éteindre dans les cœurs la charité''. Il revient sur les propositions de l’Église pour y remédier.
Quarante jours après Noël, nous célébrons la fête de la Présentation de Jésus au Temple. Dans son évangile, saint Luc nous décrit Joseph et Marie ''offrant'' pour l’occasion le sacrifice prescrit. Le verbe ''offrir'' (parestènaï) est ici le même que celui utilisé par saint Paul pour dire l'attitude fondamentale du chrétien: offrir sa vie à Dieu