Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

 Retour à la liste
8/6/2015
Les doyens en session: deux jours de réflexion sur la vie du diocèse
A deux reprises, au cours de l'année, l'évêque donne rendez-vous aux doyens pour un temps de travail. Le premier rendez-vous est fixé en décembre et le second, en juin. Lors de cette session qui vient de se terminer il a bien sûr été question des grands dossiers qui occupent le diocèse: la sensibilisation au patrimoine à travers les visites des doyennés du service Art, Culture et Foi; l'année de la dynamique de la diaconie qui jouera les prolongations; la restructuration de la pastorale de la santé...
Cette session du mois de juin qui se déroule traditionnellement, à Ciney, au Mont de la Salle, dure deux jours. Deux journées bien remplies où les doyens ont l'occasion d'entendre divers exposés mais aussi de se retrouver lors de carrefours où ils peuvent approfondir les dossiers présentés.
La session a ainsi démarré par une synthèse du travail accompli par le nouveau vicariat Art Culture et Foi. Un service comme le soulignera le chanoine Huet qui a, parmi ses objectifs, la préservation du patrimoine religieux. De doyenné en doyenné, Christian Pacco, secrétaire général de ACF sensibilise ainsi à l'importance de réaliser un inventaire précis, détaillé des biens. Cette réunion s'adresse aux prêtres et aux fabriciens. L'abbé André Haquin intervenant lui pour dire combien le rôle du fabricien change, évolue. Il est encore question, lors de ces rencontres, non pas de fusions des fabriques d'église mais bien d'un possible regroupement. Les intérêts sont multiples: mieux se connaître entre fabriciens, mieux appréhender une législation toujours plus complexe, fixer les priorités, par exemple, dans les travaux à réaliser dans les différentes églises mais aussi parler d'une seule voix avec les Communes devenues pouvoir de tutelle. Le chanoine Huet qui préside Art, Culture et Foi, l'abbé Haquin et Christian Pacco ont encore, dans les prochains mois, plusieurs visites à accomplir.

''Une nécessité évangélique''
Au programme encore de cette session, un coup de projecteur sur l'année de la diaconie ou plutôt sur une année ''Pour une dynamique de la diaconie''. L'abbé Jules Solot membre du comité de pilotage qui veille à ce que cette année soit animée, qu'elle porte des fruits a dressé là aussi un bilan. Avec lui, l'abbé Philippe Coibion. Tout débute par un rappel de ce qu'est la diaconie: ''Il s'agit de l'engagement pour la promotion humaine et sociale de toute personne, en particulier de la personne fragilisée, à la suite de Jésus-Christ, Serviteur et Sauveur. Et cela à la fois à l'intérieur des communautés chrétiennes et plus largement dans toutes les dimensions de la vie sociale. Les pauvretés, les solitudes ne sont pas que sociales, elles sont aussi de sens. La diaconie doit être ancrée dans la vie des communautés chrétiennes.''
Objectif: repérer les lieux de précarité, de pauvreté et pas que financière tout en veillant à les intégrer dans la vie de l'Eglise.''C'est une nécessité évangélique'' dira-t-il. L'occasion pour les deux intervenants de rappeler qu'un peu partout dans le diocèse des activités sont déjà en place sans pour autant porter le nom de ''diaconie''. Ainsi à La Roche, l'épicerie sociale.
Lors des carrefours, les prêtres souligneront la gêne pour beaucoup à dire que c'est la foi qui les pousse à s'engager. Une année qui a débuté en octobre 2014 et qui devait se terminer en octobre 2015. Le 18 octobre, une fête sera bien organisée autour de la diaconie mais il ne s'agira pas de mettre un point final à cette année. Il s'agira d'un moment festif ou chacun sera invité à venir ''se requinquer'' pour mieux repartir. La diaconie se vivant au quotidien et finalement tout au long de la vie de chacun.
Mgr Vancottem a par ailleurs chargé ce comité de pilotage d'une nouvelle mission: poursuivre le travail mais en l'orientant également vers la miséricorde. ''L'année sainte de la miséricorde est un extraordinaire prolongement de la diaconie. Le 18 octobre ne sera donc pas une date de clôture mais bien d'envoi.''

La Pastorale de la Santé fait peau neuve
L'abbé Philippe Coibion est désormais chargé de la Pastorale de la Santé (nous y reviendrons). Une distinction est aujourd'hui faite entre la Pastorale de la Santé et la Pastorale de la Solidarité qui reste elle entre les mains de l'abbé Joseph Bayet. Les secteurs d'intervention de la Pastorale de la Santé sont: la pastorale paroissiale des malades (équipe de visiteurs de malades), la pastorale des maisons de repos et des maisons de repos et de soins, la pastorale en milieu hospitalier et la pastorale des personnes vivant avec un handicap. Les objectifs sont pluriel. On retiendra notamment de permettre aux personnes concernées d'être en contact, d'avoir des liens avec leur communauté de foi. Une pastorale où le service de la diaconie est bien présent. Il s'agit pour les chrétiens de rendre le service de vie fraternelle et évangélique et ainsi de mettre en application la parole de Jésus: ''J'étais malade et vous m'avez visité.''

Et encore
L'abbé Pascal Roger, doyen de La Roche et délégué épiscopal pour le chantier paroissial a, avec Françoise Hamoir, expliqué le travail effectué, au fil des années, par l'équipe. Plusieurs publications ont été réalisées pour marquer les différentes étapes d'''Un chantier pour développer la communauté''. Le but étant de faire correspondre l'Eglise d'aujourd'hui ''en vue des mutations sociales et culturelles, l'évolution des mentalités, les progrès scientifiques et techniques constituent un défi toujours nouveau pour l'annonce de l'Evangile. Plus encore que des changements de méthodes, c'est la manière de faire Eglise qui ne cesse d'être interrogé par ces bouleversements en profondeur.'' Le doyen Roger passera en revue, doyenné par doyenné, l'évolution de ce chantier paroissial. Sa conclusion; ''La manière dont le chantier est implanté est à géométrie variable.''Il rappellera que l'équipe reste à la disposition des paroisses pour expliquer, accompagner...
Le vade mecum des doyens est aujourd'hui une réalité, il a été approuvé, par l'assemblée. Il sera publié prochainement.
Nous aurons l'occasion, au fil des semaines, à travers les différents supports de communication du diocèse: la revue Communications, le site internet et bien sûr la newsletter de développer ces différents dossiers comme aussi celui de la formation permanente des prêtres qui a fait l'objet d'un exposé détaillé de l'abbé Patrice Moline.
C.B.
Translate in English - Nederlands - Deutsch


 Les évêques
 Les prêtres
 Les diacres
 Les laïcs
 La vie consacrée
 Communautés nouvelles et mouvements nouveaux
 L’administration diocésaine
 La Justice ecclésiastique
 Carte du diocèse