Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

 Retour à la liste
27/1/2015
Mgr Warin visite le centre ouvert ''Les Fourches'' à Herbeumont
Alors que Mgr Vancottem effectuait, dans le cadre de la journée des migrants, une visite du Centre des immigrés Namur-Luxembourg (lire par ailleurs) Mgr Warin était lui au centre ouvert de la Croix Rouge ''Les Fouches'' à Herbeumont. Ces rencontres étaient programmées par Pro Migrantibus, la commission épiscopale qui s'occupe du migrant.
Ce centre de réfugiés ''Les Fourches'' géré par la Croix-Rouge est un ancien centre de vacances. Il se trouve au milieu des bois et a la particularité de bénéficier d'une importante infrastructure: un bâtiment central et plusieurs pavillons qui sont mis à la disposition des familles. Ce sont 310 personnes qui y passent du temps en attendant que leur dossier soit examiné et puis régularisé ou pas. Actuellement, on estime le taux d'occupation à 92%. Un centre qui travaille en étroite collaboration avec le C.I.N.L.(Centre des Immigrés Namur-Luxembourg).
C'est Mme Olga Dounskaïa, la coordinatrice des ''Fourches'', qui a accueilli Mgr Warin, évêque auxiliaire du diocèse et lui a expliqué le fonctionnement de ce centre ouvert. Mgr Warin a ainsi été informé qu'il se trouvait dans un établissement non confessionnel où chacun peut vivre librement ses convictions. Les chrétiens sont invités, s'ils le désirent, à se rendre, à la messe, à l'église d'Herbeumont. Les musulmans, majoritaires, peuvent vivre le ramadan. Par contre, un lieu de prière n'est pas et ne sera pas aménagé dans le centre toujours pour respecter cette dimension non confessionnelle.
Lors de cette visite, Mgr Warin a encore été marqué par l'initiative prise en matière non seulement de gestion mais aussi de préparation des repas. Avec des résidents de 40 nationalités différentes et 90% de musulmans, il a fallu faire preuve d'imagination. Préparer des repas ''à la belge'' n'allait pas plaire à tout le monde. Un gaspillage qui a un coût. Chaque semaine, chaque réfugié reçoit des points. Avec ces points, il se rend au magasin du centre et achète ce qui lui plaît. A lui de gérer les points pour tenir la semaine puis préparer les repas. Les familles vivent dans des pavillons équipés de cuisine. Pour ceux qui sont hébergés dans le bâtiment central, une cuisine centrale est bien sûr à leur disposition. La direction veut ainsi non seulement les responsabiliser mais aussi les occuper. Le même système à base de points fonctionne lorsqu'il s'agit de l'achat de vêtements de seconde main.

Avec les bénévoles
Lors de sa visite, Mgr Warin a pu se rendre compte de toute l'énergie déployée pour aider les réfugiés à s'intégrer dans notre pays. Les enfants sont ainsi conduits dans les écoles d'Herbeumont et des environs. Au retour, des bénévoles sont présents pour les aider non seulement dans les devoirs mais aussi pour revoir, avec eux, les matières qui poseraient des difficultés. Pendant la journée, les adultes suivent eux aussi des cours. Cours de français bien sûr mais pour certains analphabètes, il s'agit d'aller plus loin en leur apprenant à lire, à écrire et à compter. Ils sont encore informés sur les traditions mais aussi sur le fonctionnement de la Belgique à travers, par exemple, ses institutions. Les personnes en attente de régularisation peuvent passer de longs mois au centre d'Herbeumont. Le temps d'attente le moins élevé est de quatre mois et concerne les Syriens.
L'équipe en place au sein de ce centre réalise un important travail de sensibilisation et de conscientisation. Elle informe ainsi les résidents présents à Herbeumont sur les dangers d'une vie dans l'illégalité parfois bien tentante quand les démarches n'en finissent pas. Ils deviennent des proies faciles pour ceux et celles à la recherche d'une main d'oeuvre à bon marché ou encore les proxénètes. L'évêque auxiliaire se veut néanmoins positif: ''J'ai été frappé par la grande humanité des personnes que j'ai pu rencontrer tant au niveau de la direction que des bénévoles. Je me suis dit on attire trop l'attention sur ce qui ne fonctionne pas avec les réfugiés et pas assez sur un centre comme celui-ci. La manière dont les gens sont accueillis ici est tout bonnement remarquable. J'ai pu parler avec d'autres évêques de notre pays qui eux aussi ont visité de tels centres. Tous ont été impressionnés par la sollicitude du personnel mais aussi des bénévoles. Cela doit se savoir autrement ce ne serait pas respecter toutes ces personnes, tous ces bénévoles. Tous ont à coeur de voir les dossiers aboutir.''
Translate in English - Nederlands - Deutsch


 Les évêques
 Les prêtres
 Les diacres
 Les laïcs
 La vie consacrée
 Communautés nouvelles et mouvements nouveaux
 L’administration diocésaine
 La Justice ecclésiastique
 Carte du diocèse