Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

 Retour à la liste
16/10/2018
A l'initiative de jeunes, messe et adoration ont lieu au cœur de Namur
L'initiative est séduisante. Des jeunes, des étudiants comme des garçons et des filles déjà dans le monde du travail ont eu envie, ont ressenti le besoin de se retrouver, une fois par mois, à Namur, pour chanter, prier, adorer. Ils étaient une soixantaine au premier rendez-vous. Parmi eux, Marion, heureuse en quittant cette veillée de prière: ''Dieu ne cesse de nous surprendre.''
Le jeudi soir, moment de guindaille pour nombre de jeunes qui suivent les cours dans les écoles supérieures mais aussi à l'Unamur. Et comme l'un ne doit pas nécessairement exclure l'autre, le jeudi soir est aussi un moment de prière. L'idée vient de jeunes. Certains sont déjà dans le monde du travail, les autres ont encore le nez dans les syllabus. Des garçons et des filles qui ressentent le besoin de mettre Dieu dans leur vie et de le faire savoir. De ne pas se cacher. Ils veulent témoigner de leur foi.
Le premier rendez-vous vient d'avoir lieu. Et ce sera comme ça tous les deuxièmes jeudis du mois. Ce moment se passe à l'église Saint-Loup, dans le centre de Namur. La soirée démarre à 20h avec l'eucharistie. Elle est suivie d'une veillée et d'un temps fraternel.
Parmi les jeunes présents, notamment des séminaristes du séminaire Notre-Dame de Namur, du Néocatéchuménat, de la Maison St Joseph, et des kots chrétiens d'étudiants. La soirée s'est déroulée en trois temps: une eucharistie festive présidée par l'abbé Réginaldo Lugarezi, responsable du Service Jeunes du Diocèse, et concélébrée par les Pères Jésuites Paul Malvaux, responsable du CRU et Hubert Hirrien, responsable de la Chapelle universitaire, par l'abbé Fabian Mathot. Avaient encore voulu s'associer, le Frère Michel de la Communauté de Tibériade et responsable d'un Kot St Damien, ainsi que l'abbé Paul Vanderstuyft et Jean-Pol Druart, diacre permanent. Pour animée cette messe, une petite chorale, sous la direction de Marion, s'est constituée. Et pour accompagner le chœur, des musiciens, bien sûr.
L'eucharistie a été suivie par un temps d'adoration du Saint-Sacrement, ponctué de temps de silence, de chants et d'intentions libres. Les abbés Réginaldo et Malvaux se sont eux mis à la disposition des jeunes qui souhaitaient recevoir le sacrement de la réconciliation.
La soirée s'est terminée par un temps de louange par le chant. A la fin de cette soirée, Marion était enthousiaste. Et elle n'était pas la seule: ''Merci beaucoup pour vos prières! La soirée a été plus que belle, la multitude de prêtres présents pour célébrer la messe m'a bien émue. Dieu ne cesse de nous surprendre!, confiait la jeune femme. Avant de poursuivre: ''Nous avons eu l'occasion de vivre de belles rencontres avec des musulmans. L'un d'eux a assisté à toute la louange de fin, et est ressorti avec un grand sourire en nous disant 'A une prochaine!'''.
Toute la soirée a été entièrement préparée et prise en charge par une petite équipe de jeunes étudiants. Celle-ci a déjà donné rendez-vous pour la deuxième soirée. Elle se déroulera le 15 novembre, toujours de 20 à 22h, à l'église St Loup. Les prières iront aussi à la famille royale.
Chacun est libre du temps qu'il veut passer, en prière: 5 minutes, 10 minutes...
Translate in English - Nederlands - Deutsch


 Les évêques
 Les prêtres
 Les diacres
 Les laïcs
 La vie consacrée
 Communautés nouvelles et mouvements nouveaux
 L’administration diocésaine
 La Justice ecclésiastique
 Carte du diocèse