Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda
Annéee :2021 2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 1999 
 mars 2021

Sœur Sandrine Gilles est une sœur salésienne de la Maison Notre-Dame au Bois à Farnières. Elle est également assistante paroissiale à Vielsalm, où elle s’occupe de la catéchèse. Depuis peu, elle est aussi auteure d’un nouveau livre : « Prier 15 jours avec Marie-Dominique Mazzarello », livre qu’elle a écrit avec Sœur Marie Vaillant, salésienne elle aussi, mais à Bruxelles.
Les dépendances sont partout. Cette année 2021 et son confinement qui n’en finit pas ne font qu’accentuer les choses. La situation dévoile leur propension à la désespérance. Au Service Jeunes, fin janvier, nous faisions le point sur cette thématique avec un regard chrétien. La vidéo de cette conférence est à voir en fin d'article.
Les organisateurs des Journées du Patrimoine ont jusqu’au 8 mars pour rentrer leur dossier. Le thème pour cette année est ''Femmes & Patrimoine''. La mise en valeur des femmes dans le patrimoine - dans leur rôle, leur fonction, leur apport, leur gestion, leur empreinte, leur souvenir - sera à l’honneur en septembre.
Le week-end du 13 et du 14 mars, aura lieu, dans toutes les paroisses du diocèse de Namur, la première collecte de Carême pour l’ONG catholique Entraide & Fraternité qui lance sa « soixantième campagne de Carême de partage ». Cette nouvelle campagne est mise sous le signe de l’engagement en faveur d’une égalité plus grande entre les pays du Nord et du Sud en militant en faveur de l’annulation de la dette de la République Démocratique du Congo. Un agenda reprenant les activités organisées sur ce thème est à retrouver à la fin de cet article.
 février 2021

En début de Carême, a lieu « la célébration de l’appel décisif » des catéchumènes. Cette célébration marque une étape de plus du chemin catéchuménal de ces futurs chrétiens : ils sont désormais admis à recevoir les sacrements de l’initiation chrétienne. Pour notre diocèse, ils étaient 6 dimanche dernier à l'avoir vécu.
L’église Saint-Lambert de Bouvignes-sur-Meuse (Dinant) abrite un grand retable considéré comme un chef-d’œuvre de la sculpture du XVIe siècle. Aujourd’hui privé de ses volets, le retable offre à la contemplation du spectateur des scènes sculptées en relief, richement ornées. Cela conduit à oublier le dispositif tel qu’il était conçu à l’origine : les volets permettaient de refermer le retable. En fonction du calendrier liturgique, notamment pendant le Carême, les scènes sculptées étaient dissimulées ; elles n’étaient révélées qu’en certaines occasions. En ce temps de Carême, revenons sur le sens de cette pratique.
Depuis bientôt un an, la vie spirituelle doit composer avec la crise sanitaire. En ce carême 2021, il faut dès lors se montrer inventif : focus sur le secteur d’Aische-Dhuy et la proposition d’Hélène Lathuraz de vivre « un carême 2.0 » notamment par l’intermédiaire d’un calendrier de carême aux allures de calendrier de l’avent.
Le vendredi 19 mars aura lieu la marche des hommes, et, le lendemain, le samedi 20 mars, la marche des mères. Ces deux marches sont organisées par la Communauté de l'Emmanuel. Cette année, ils proposent une version 'corona' : les équipes marcheront par petits groupes de 4 personnes. Un temps pour se ressourcer, pour se retrouver, pour partager, pour prier... et ce, en pleine nature.
Durant chaque dimanche de Carême, la famille Van den Abbeele vous proposera, comme elle l’a déjà fait durant l’Avent, des méditations. Des chants, de la musique, des textes pour se préparer à la mort puis à la résurrection du Christ.
À l’heure de la crise sanitaire, la Pairelle, centre spirituel ignatien situé à Wépion, ne fait pas exception et se retrouve confronté à la restriction de ses activités d’accueil des « chercheurs de sens » et des « chercheurs de Dieu ». C’est de la contrainte, cependant, que naissent les idées : le centre spirituel s’adapte à la crise et a proposé une retraite en ligne sur le thème « Vaincre la crise : interview de cinq personnages bibliques ».
« Le Carême est le temps du retour à Dieu » dira dans son homélie du Mercredi des Cendres Mgr Warin. Homélie dans laquelle, il encouragera chacun et chacune au cours des trois liturgies de la Parole qu’il présidera ''à apprendre ou encore à réapprendre à compter sur la grâce de Dieu. »
Historien et journaliste, Vincent Delcorps est le futur directeur de rédaction et rédacteur en chef de CathoBel. Succédant à Jean-Jacques Durré, il entrera en fonction le 1er avril.
Il n’est plus à prouver la beauté du monastère d’Hurtebise qu’il fait si bon fréquenter. Cependant, ce serait oublier que nous ne sommes plus tout à fait maîtres de nos déplacements et que nous pourrions éprouver quelques difficultés à nous y rendre. Toutefois, et pour notre plus grand plaisir, la boutique du monastère d’Hurtebise fait l’effort de venir à nous en ces temps de confinement par l’intermédiaire de la vente de cartes illustrées par correspondance.
Ils étaient prêts à recevoir le baptême lorsque le premier confinement est arrivé. Ces adultes n’ont ainsi pas pu être baptisés lors de la veillée pascale 2020. Ils le seront cette année. D’autres adultes sont prêts pour cette année 2021. Ce dimanche 21 février, premier dimanche de Carême, à Beauraing, ils participeront à l’appel décisif, une ultime étape avant le baptême pour ces futurs chrétiens.
Ce 17 février marque l'entrée en Carême avec le Mercredi des Cendres. Mgr Warin sera présent à la cathédrale Saint-Aubain pour trois liturgies de la Parole avec imposition des cendres. Liturgies qui auront lieu à 11h30, 12h et 12h30.
Les initiatives se multiplient, dans le diocèse, pour vivre au mieux le Carême. Ainsi dans le sud du diocèse, l'Unité Pastorale ''Les Eaux Vives du Pays d'Arlon'' a le souhait de maintenir un contact avec les enfants et les parents. Des messages seront envoyés, des bricolages réalisés... Sans oublier la communauté paroissiale qui sera associée.
Louise-Marie Jadoul parle avec entrain de l’Alliance Saint Jean-Marie Vianney qu’elle a rejoint depuis quelques années maintenant. Une alliance qui existe depuis 2012 et qui propose à chacun de prier et de jeûner pour soutenir les prêtres dans la difficulté. Des prêtres de chez nous comme du monde entier.
Képhas Family, c’est tout d’abord un couple, Simon-Pierre et Mieke Rouyer. Un wallon qui a épousé une flamande ; elle s’est habituée à sa nouvelle vie près d'Eghezée. Ensemble, et parfois accompagnés d’amis, ils créent des chansons. Tantôt sur le thème de la famille, tantôt sur la foi.
Le 10e colloque de l’ISCP (Institut Catholique de Paris) se déroulera les 22, 23 et 24 février 2021 en distanciel. Le thème abordé ? « Responsabilités chrétiennes dans la crise écologique. Quelles solidarités nouvelles ? »
Pour méditer pendant le Carême, voici des beaux textes à lire, à découvrir, à savourer.
Nous sommes à quelques jours de la saint Valentin. Ce dimanche, les amoureux du monde entier s'offriront de petits cadeaux, des fleurs, se feront les plus belles déclarations. Il y aura aussi des demandes en mariage... Bertrand et Mélanie Godefroid sont d'éternels amoureux. Ils sont aussi membres de la pastorale familiale et accompagnateurs de fiancés.
Le Mercredi des Cendres, ce sera le 17 février prochain, marque l’entrée en Carême. Difficile, dans l’état actuel de la pandémie, d’imaginer que le déconfinement puisse avoir débuté, que les célébrations aient repris sans un nombre limité de fidèles. Mgr Warin encourage dès lors les prêtres dans leur paroisse, comme il le fera à la cathédrale, à multiplier les liturgies de la Parole. Une imposition qui, covid-19 oblige, sera différente.
Le 27 janvier dernier, Mgr Warin écrivait dans un communiqué : ''Nous invitons les communautés chrétiennes, les pasteurs et les autres acteurs pastoraux, à reprendre, si ce n’est déjà fait, la célébration de l’Eucharistie. Il n’est pas bon de s’abstenir trop longtemps de célébrer l’Eucharistie ou d’y assister uniquement par écrans interposés.'' Comment faire pour mettre cette invitation en pratique ? Plusieurs paroisses de notre diocèse ont décidé de profiter des services offerts par ''Kelmesse''. Pourquoi pas vous ?
Suite aux travaux de rénovation inappropriés réalisés à la collégiale Sainte-Waudru à Mons, le CIPAR (centre interdiocésain du patrimoine et des arts religieux) tient à réagir. En précisant notamment l'importance pour le grand public d'accéder, dans des églises, à des oeuvres patrimoniales tout en assurant la protection de ces dernières. Le CIPAR bénéficie de l'expertise nécessaire pour accompagner dans cette mission.
À la recherche de quelques objets pour décorer votre église ? Deux paroisses vous proposent ci-dessous quelques biens dont elles n'ont plus l'utilité (voir fichiers PDF).
Impossible comme cela se faisait avant la crise sanitaire d'organiser un rassemblement entre membres de la Vie consacrée. Le vicariat à la Vie consacrée a donc proposé à ses membres de réfléchir, en communauté, sur un thème. ''Un temps pour changer.'' Les réflexions donneront lieu plus tard à un partage.
 janvier 2021

Chaque jour, le bureau de presse du Vatican diffuse un bulletin d'informations. Dans le bulletin de ce vendredi midi, un message très chaleureux du pape destiné à tous ceux qui se mobilisent autour d'Action Vivre Ensemble et d'Entraide et Fraternité. D'ici quelques jours, ces hommes et ces femmes organiseront la 60e campagne de Carême de Partage.
On avait espéré que le confinement serait limité dans le temps. Il n'en est rien : il pourrait se prolonger durant de longues semaines encore. Mgr Pierre Warin, évêque de Namur et le chanoine Joël Rochette, vicaire général, signent un communiqué dans lequel ils invitent chacun à retrouver le chemin de l'église. En respectant bien sûr les mesures sanitaires nécessaires. Ils annoncent encore la célébration des sacrements de l'initiation chrétienne trop souvent reportée.
Une ordination, c’est un moment de joie pour l’ordinand mais aussi pour toute la communauté qui l’accompagne. Ce dimanche, dans une cathédrale Saint-Aubain désertée par les fidèles pour répondre aux normes sanitaires, cette joie, elle était uniquement dans les cœurs. Loin des leurs, Isaac Torres Julian, Joseph-François Nguyen Van Hung et Joseph-Marie Tran Minh Thanh étaient malgré tout rayonnants. Une nouvelle étape sur la longue route qui mène au beau ministère, comme le dira Mgr Warin, de prêtre.
Vendredi dernier, les représentants des différents cultes ont adressé une lettre commune au ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne. L’initiative vient de la conférence épiscopale qui a estimé ''qu’il ne servait à rien d’œuvrer tout seul'', explique Mgr Harpigny, signataire de la lettre.
Ce dimanche 24 janvier, trois séminaristes franchiront une nouvelle étape sur la longue route qui mène au presbytérat. Isaac Torres Julian, Joseph-François Nguyen Ban Hung et Joseph-Marie Tran Minh Thanh seront ordonnés diacre. Le premier est ordonné pour le diocèse de Namur, les deux suivants pour le diocèse de Thanh Hóa, au Vietnam. Vu le protocole sanitaire et le nombre réduit de personnes qui pourront être présentes, dans la cathédrale, l’ordination sera retransmise, en direct, via YouTube à partir de 15h.
Le 8 décembre dernier, la nouvelle tellement attendue arrivait : la Communauté des Béatitudes était érigée, par la Congrégation romaine des instituts de Vie Consacrée, comme Famille ecclésiale de vie consacrée de droit diocésain. Une communauté présente à travers le monde. Ils sont six frères (dont deux prêtres), neuf sœurs et onze laïcs à vivre à Thy-le-Château, à y accueillir des retraitants mais aussi à collaborer avec le diocèse.
Sœur Claudina, 37 ans, a rejoint Thy-le-Château et la Communauté des Béatitudes depuis un an maintenant. Dans un français impeccable et beaucoup de soleil dans la voix, Sœur Claudina raconte non seulement comment elle a quitté, son pays, le Mexique, mais aussi son changement de vie. Radical. Une vie, comme elle dit, où ''elle avait tout pour être heureuse.'' À quelques jours de la journée dédiée à la Vie consacrée (le 2 février) elle témoigne et encourage ceux et celles qui douteraient: ''N’ayez pas peur, dans l’appel qu’il (ndlr : le Seigneur) lance, il ne veut que notre bonheur.''
« Action Damien » repart en campagne contre la lèpre le dernier week-end de janvier. Pour soutenir les équipes médicales, les traditionnels marqueurs et, nouveauté cette année, des masques sont proposés à la vente. Une maladie encore très présente de par le monde et plus spécialement en Bolivie, au Sénégal et en Inde. Toutes les deux minutes, une personne apprend qu’elle souffre de la lèpre.
Le père Dominique Mathieu a été nommé le 8 janvier archevêque de Téhéran-Ispahan par le pape François. Belge, originaire d’Arlon, le père Mathieu a été provincial des Frères Mineurs conventuels en Belgique, avant d’être envoyé en mission au Liban en 2013.
L’idée avait été lancée il y a plusieurs années. Elle a muri pour devenir, aujourd’hui, réalité. Le Service de Catéchèse du Diocèse de Namur (SCDN) a son site internet. Un site qui, dans la forme se veut, pour reprendre les termes d’Isabelle Maissin, responsable du service, ''sobre et lumineux''. Quant au fond, il fourmille d’informations sans blablas. Avec un leitmotiv que l’on soit petit ou adulte, que l’on soit croyant ou pas… aider à faire prendre conscience du trésor qu’est l’Évangile pour s’en nourrir mais aussi, ensuite, pour le partager.
C’était en février dernier, l’abbé Chrétien Ekumé fermait l’église de Tintigny. Rien à voir avec la pandémie de coronavirus. L’église fermait ses portes pour permettre l’ouverture d’un important chantier de rénovation. Il vient de se terminer.
À l’heure du nouveau fuseau horaire Covid-19, tout a changé ! Pas de messe des familles, pas de crèche vivante avec les plus petits parés de peaux de moutons et autres ailes angéliques. Qu’à cela ne tienne, l’esprit de Noël devait exister, le cœur de Noël devait battre, la naissance dans la crèche de Bethléem devait rassembler !
Ils sont arrivés avec un peu de retard sur le calendrier mais avec des cadeaux et pas que pour l’Enfant Jésus. Melchior, Balthazar et Gaspard, les Rois mages, avaient rendez-vous, dimanche matin, à Jambes-Velaine. Une visite qui a encore été l’occasion d’une brève catéchèse pour les enfants du catéchisme.
Le pape François a annoncé via une lettre apostolique « Patris corde » que cette année serait dédiée à saint Joseph. L’occasion de le prier encore plus. Le pape a annoncé dans cette lettre apostolique que, chaque jour, il s’adressait au père nourricier de l’enfant Jésus.
À l’occasion de la Semaine de l’Unité 2021 (18-25 janvier), les chrétiens de toutes les Églises du monde sont invités à se pencher ensemble sur un thème commun et des textes bibliques, afin renouveler leurs efforts et leurs prières pour la réconciliation et l’unité des chrétiens. Le thème de la Semaine de l’Unité 2021, tiré de l’Évangile de Jean, 15, 1-17, est « Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance ». Un sous-thème est également proposé pour chaque jour de la Semaine. La pandémie qui secoue le monde perturbe également ce rendez-vous. Les rassemblements ne sont pas possibles. La communauté des moniales de Grandchamp a tout prévu pour nous guider dans la prière. Une brochure à télécharger ci-dessous.
Impensable, dans le contexte sanitaire actuel, de réunir prêtres, diacres, représentants des communautés religieuses, représentants des pastorales… pour la traditionnelle cérémonie des vœux. Alors, le diocèse a décidé de jouer la carte 2.0. Une vidéo a ainsi été réalisée à partir de séquences filmées, le plus souvent, avec un simple téléphone portable. Elle est maintenant diffusée via Internet sur le site du diocèse (www.diocesedenamur.be), les réseaux sociaux.
Merci pour votre collaboration ! Vous avez répondu, très nombreux, à notre appel et nous avons ainsi pu publier sur le site du diocèse des photos de paroisses dans leurs habits de Noël. De très belles réalisations. Comme ici à Sohier. Les petits comme les grands ne peuvent qu’être émerveillés devant ces lumières, cette crèche tout en finesse, en élégance. Avec l’enfant Jésus en cire. Chaque famille a aussi reçu en cadeau une lanterne. Ce n’est bien sûr qu’un exemple. Si ce n’est encore fait, prenez un peu de temps pour parcourir, à travers le site ou encore au fil des posts de la page facebook, le diocèse. Vous découvrirez ces crèches aménagées à l’extérieur qui n’auront pas manqué d’interpeller les passants pas toujours très concernés par cette naissance. Des paroisses ont aussi profité de la crèche pour y inviter des personnes devenues, aujourd’hui, bien malgré elles, incontournables, les soignants. Des crèches ont été bien sûr aussi installées dans les églises. Elles ont rassemblé, tout en respectant les conditions sanitaires, les familles et ont permis un temps de prière, de recueillement dans ce Noël décidément bien différent. Sur le site du diocèse, nous vous offrons une promenade lumineuse, joyeuse à travers les paroisses et leurs réalisations. L’occasion encore de s’émerveiller devant la créativité, l’ingéniosité… de tous ceux et celles qui n’ont pas ménagé leurs efforts. Autant d’idées à développer, en 2021, pour un Noël espérons-le plus traditionnel. Des photos ont aussi présentes dans l'article intitulé : ''Du nord au sud du diocèse, ce Noël 2020 se réinvente''.
Le 8 décembre dernier, le pape François annonçait le début d’une année dédiée à saint Joseph. Année qui se terminera le 8 décembre 2021. Saint Joseph, un saint qui occupe une place privilégiée dans le cœur de bien des chrétiens. Le pape a ajouté qu’il le priait chaque soir. Saint Joseph, un homme discret, réservé, très apprécié aussi des prêtres. Et quand en plus ces prêtres portent son prénom…
L’abbé Fabian Mathot aime, lorsqu’il a un peu de temps libre, assouvir sa curiosité… Lorsqu’il était plus jeune, les vacances familiales comportaient déjà un temps pour visiter une ville, un château, une église... Un intérêt qui ne le quitte pas. Très régulièrement, il nous emmènera, dans le diocèse, à la découverte de lieux pas toujours très connus. Aujourd’hui, on prend la direction de Floreffe. Floreffe avec son abbatiale… mais pas seulement.
Dans cette nouvelle série d’articles, j’aimerais vous emmener avec moi en balade dans notre diocèse, à la découverte de beaux endroits qui méritent un détour et où il fait bon de s’arrêter un peu. Ce mois-ci, je vous propose de faire arrêt à la chapelle Sainte-Renelde à Floreffe.
Ce Noël 2020, l’abbé Pascal Roger, doyen d’Arlon, n’est pas prêt de l’oublier. Pas plus que ses fidèles qui, pour cette messe de la nuit de Noël étaient réunis non pas dans une église mais bien dans leur voiture garée au parc des expositions d’Arlon.
Le secteur Aische-Dhuy a participé, avec les jeunes du patro Notre-Dame de Dhuy, à l’opération « boîtes de Noël ». Le principe est simple : prendre une boîte à chaussures et la transformer en coffre à trésors pour les personnes dans la précarité.
Les enfants sont toujours impatients de vivre l’Avent. Le traditionnel calendrier joue sans doute avec la friandise proposée au fil des jours un grand rôle. A Florennes, les enfants de maternelle ont découvert que l’Avent était un temps de préparation à Noël, un moment pour mieux vivre ensemble.