Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

 Retour à la liste
1/9/2020
Ordinations presbytérales reportées: des précédents
Sans exclure de possibles autres cas dont le souvenir n’aurait pas été conservé, par deux fois déjà, en 1914 et en 1944, les ordinations presbytérales ont été impactées par une douloureuse actualité. François-Emmanuel Duchêne, historien et sacristain à la cathédrale, s’est plongé dans les archives et a retrouvé traces de ces deux reports.
Prévue pour le 14 août 1914, l’admission au sacerdoce des 33 nouveaux prêtres était reportée suite à l’attaque allemande. Vingt quatre d’entre eux ont finalement été ordonnés entre le 19 septembre et le 30 novembre. Mobilisés comme brancardiers, six autres séminaristes ont été eux ordonnés … à La Panne! Une cérémonie qui s’est déroulée le 24 février 1915 en l’Église des Pères Oblats de Marie Immaculée, fondée en 1906 et toujours existante. Une ordination présidée par Mgr Charles Ruch, évêque auxiliaire de Nancy et aumônier du 20e corps d’armée française, à qui Mgr Heylen avait délégué l’ordination. Des frères d’armes des ordonnés étaient présents comme acolytes, tandis que la musique militaire assurait le volet musical. ''… Ces six élus de Dieu sont destinés à combler partiellement les vides fait par les barbares dans les rangs du clergé namurois … L’armée est à l’honneur aujourd’hui. Quoi d’étonnant? Les six ordinands ne sont-ils pas tous brancardiers?'' pouvait-on lire dans Le Messager de Marie Immaculée, publication des Pères Oblats de Marie-Immaculée.
Quelques lignes plus loin, il est encore écrit: '' … Les ordinands, la face prosternée contre terre, ressemblent à des cadavres sous de blancs linceuls. Ces Diacres, en effet, sont morts à la terre, mais vont ressusciter bientôt, pleins d’une vie surnaturelle et divine, prête à déborder sur les autres.''
'' … Après l’Élévation, le silence est soudain rompu: les clairons sonnent ‘aux champs’, comme pour nous rappeler que ces sacrificateurs sont aussi des victimes prêtes à s’immoler sur l’Autel de la Patrie'', nous rapporte également l’article.
Et à l’issue de la célébration, Mgr Ruch devait lui aussi revenir sur le martyr de plusieurs prêtres du diocèse de Namur, ''dont les âmes lui semblent présentes ici pour encourager les nouveaux prêtres et leur montrer la voie à suivre. ‘Jamais, ajoute-t-il, ne s’est mieux vérifié que maintenant cette belle définition du sacerdoce. C’est l’immolation de l’homme ajoutée à celle de Dieu’''. Et de poursuivre: '' … ‘Et nous, Français, pour qui vous souffrez, nous prions pour vous, nous prions pour votre cher pays, auquel nous devons une reconnaissance éternelle et vis-à-vis duquel nous avons contracté une dette qui ne pourra jamais être payée’''. Brabançonne et Marseillaise clôturèrent la célébration.
Victimes de la Guerre, trois séminaristes n’ont pas connu la joie de l’ordination. Joseph Maréchal a été assassiné par les Allemands à Maissin le 23 août 1914. Edouard Gathy, mobilisé, mourait accidentellement en France le 13 juillet 1917. Tandis que Joseph Barbier, mobilisé lui-aussi, a trouvé la mort sur le Front de l’Yser le 15 octobre 1917.

Les bombardements
En 1944, les alertes et les bombardements étaient incessants sur Namur. Mgr Charue décidait, le 24 avril, que les 21 nouveaux prêtres dont l’ordination était prévue le 18 mai suivant, jour de l’Ascension, recevraient le sacerdoce certes à la date prévue, mais dans la Chapelle du Petit Séminaire de Floreffe. Là où ils allaient effectuer leur retraite préparatoire.
''Cérémonie extrêmement impressionnante, notamment parce que les parents des ordinands avaient accompli, pour la plupart, un voyage invraisemblable, venant soit à pied, soit à vélo, soit en train, où ils avaient passé toute une journée. Certains sont arrivés au Séminaire bien tard dans la soirée. Le Supérieur les a tous logés. Des ordinands ont même cédé leurs matelas pour en faire profiter leur papa et leur maman'' rapporte le chanoine Jean Schmitz, Secrétaire de l'Evêché, et qui, tout comme il l'avait fait durant la Première Guerre, tenait également des carnets durant le Second Conflit Mondial.
François-Emmanuel Duchêne
Translate in English - Nederlands - Deutsch


 Les évêques
 Les prêtres
 Les diacres
 Les laïcs
 La vie consacrée
 Communautés nouvelles et mouvements nouveaux
 L’administration diocésaine
 La Justice ecclésiastique
 Carte du diocèse