Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

 Retour à la liste
18/1/2017
Mgr Mathen décédé le 19 janvier 1997, c'était il y a 20 ans
''C'est un curé de paroisse qu'on faisait monter sur le trône namurois'' dira le chanoine André Lanotte. Mgr Mathen, puisqu'il s'agit de lui, était un homme simple, aussi généreux que disponible. Décédé le 19 janvier 1997, il y a 20 ans, on retiendra notamment qu'il a accueilli, en 1985, le pape Jean-Paul II alors en visite en Belgique et plus spécialement à Namur et à Beauraing. Le chanoine Daniel Meynen, archiviste du diocèse, a publié une série d'articles sur les différents évêques du diocèse. Nous publions, l'article paru dans la revue diocésaine Communications et consacré à Mgr Mathen. L'histoire d'une vie, celle d'un enfant d'Aubange qui, en devenant prêtre, a réalisé le rêve de sa maman décédée alors qu'il est encore enfant. L'histoire d'un homme profondément généreux qui donnait sans compter aux plus nécessiteux. Un prêtre, un évêque qui aura aussi fait naître bien des vocations.
Mgr Mathen, 28eme évêque de Namur, 1974-1991
Robert, Joseph, Michel Mathen est né le 30 décembre 1916, à Aubange, dans la maison paternelle: l’ancien château de Clémarais. Il est l’aîné d’une famille de cinq enfants dont les parents sont Joseph Mathen et Marie-Joséphine Schoder. Il suit les cours de l’école communale d’Aubange où enseigne son père. En 1928, il entre au collège épiscopal de Virton pour suivre les cours d’humanités anciennes. Alors qu’il est en troisième, il perd sa mère qui, mourante des suites d’un dernier accouchement, n’a d’autre désir qu’un jour son fils aîné devînt prêtre. Il termine ses humanités avec la médaille d’or, et, de 1934 à 1936, il suit les cours de philosophie thomiste au Séminaire Léon XIII à Louvain. Ayant obtenu son baccalauréat, il entre au Grand-Séminaire de Namur en septembre 1936. Le 25 août 1940, il est ordonné prêtre. Malgré l’état de guerre, il retourne à Louvain et obtient en 1943 le grade de licencié en théologie. Le 26 juillet de la même année, il est nommé vicaire à la cathédrale et, de 1943 à 1945, il enseigne la théologie dogmatique au Grand-Séminaire. A l’époque de la Libération (1944), il conduit le groupe Marchal (Armée Secrète) dans le quartier de l’Évêché où subsistait un îlot de résistance allemande; pour cette action, il recevra, en 1979, la médaille de la reconnaissance de l’Armée Secrète.

Chanoine honoraire puis évêque coadjuteur
Le 20 septembre 1945, il est nommé vicaire à la paroisse Saint-Martin d’Arlon, et, en juillet 1950, desservant de la paroisse de Turpange. A Arlon, il enseigne la religion au Lycée royal, et, à Turpange, la religion et l’histoire à l’Institut Marie-Médiatrice d’Athus. En septembre 1958, il est nommé curé-doyen d’Arlon. Le 11 novembre de cette même année, Mgr André-Marie Charue procède à l’installation du nouveau doyen, annonçant, au cours du lunch qui suit, la nomination du nouveau doyen à la dignité de chanoine honoraire de la cathédrale de Namur. ''Son ministère se caractérise par sa simplicité, une large disponibilité, une attention marquée pour les plus pauvres... Son père qui vivait chez lui, s’est demandé souvent ce qu’avaient pu devenir tel ou tel vêtement ou des chaussures toutes neuves. Par ailleurs, le temps ne comptait pas pour l’accueil des peines les plus diverses auxquelles il était confronté. Cet homme était foncièrement bon. Trop, a-t-on dit. Mais c’était en toute discrétion, bonhomie et humour'' (Chan. A. Lanotte, article Mathen, dans la Nouvelle Biographie Nationale, vol. 8, 2005, p. 260).
En mars 1974, le chanoine Mathen, curé-doyen d’Arlon, est nommé évêque coadjuteur de Namur: ''Le Saint-Père vient de désigner comme évêque coadjuteur, avec droit de succession, le chanoine Robert Mathen, doyen d’Arlon... Lorsque le Pape m’eut invité à demander officiellement un coadjuteur avec droit de succession, la procédure se déroula conformément aux règles fixées dans l’esprit du concile Vatican II... Aujourd’hui même, ce 20 mars, le nom de l’élu est publié à Rome dans L’Osservatore Romano... Que le Seigneur le garde et lui donne endurance et réconfort dans la mission pastorale qui lui incombe dorénavant. Et que pour lui, comme pour moi, la Vierge très aimée soit son étoile'' (Mgr André-Marie Charue, Lettres pastorales, n° 65, Namur, 20 mars 1974).

Un évêque à la rencontre des hommes
Le nouvel évêque est ordonné à la cathédrale de Namur le 3 mai 1974, portant le titre d’évêque de Tituli (Titulanus) en Numidie. Très peu de temps après, le 24 juin suivant, Mgr Charue démissionne de sa charge d’évêque de Namur et Mgr Mathen lui succède. ''C’est un curé de paroisse qu’on faisait monter sur le trône namurois. C’est un pasteur qu’on découvrit de plus en plus dans l’action journalière, à l’œuvre dans le plus vaste diocèse du pays et aussi le moins peuplé. Au volant de sa petite voiture, il réfléchissait à longueur de route aux nombreuses questions qui surgissaient à son esprit. Il est là sans idées préconçues, sans plan tout fait, comme en tâtonnant, allant aux réalités vécues, traçant les lignes de son programme, non dans l’abstrait d’une réflexion intellectuelle, mais dans le concret, la vraie pâte qu’il devait pétrir à la rencontre des hommes'' (Lanotte, p. 261). ''Mgr Mathen vivait, au jour le jour, sa foi profonde, peu portée à s’exprimer verbalement en formules percutantes, mais partout présente sous la forme d’une confiance filiale dans la Providence qui conduisait sa vie'' (Mgr André-Mutien Léonard, Homélie pour les funérailles de Mgr Mathen, dans Communications, Février 1997, p. 44).
Au cours de ses dix-sept années d’épiscopat, de 1974 à 1991, Mgr Mathen a vécu bien des événements notables. En 1977, il publie sa lettre Tous responsables (Lettres pastorales, t. I, n° 25), ''sorte de cri adressé par l’évêque à son peuple concerné à tous les niveaux de présence par l’avenir religieux du diocèse'' (Lanotte, p. 261). Le 8 décembre 1978, il signe le Décret d’érection de secteurs pastoraux et de modifications des limites des doyennés (Lettres pastorales, t. I, n° 37). <…>

Prêtre et laïcs: tous responsables de l’évangélisation
Le 1er novembre 1979, il publie son document Pour une Église diocésaine porteuse d’espérance, pour une pastorale qui rejoigne les gens là où ils sont, qui les aide à découvrir Jésus-Christ et à vivre en Église (Lettres pastorales, t. I, n° 45), et, le 10 décembre suivant, Pour la mise en route du travail en secteur (Lettres pastorales, t. I, n° 47). Quelques temps après, il voit naître deux écoles de théologie ouvertes à tous: l’École de la Foi, fondée en 1981 par le Père Thierry Dejond, s.j., et l’abbé Jean Léonard; et le Sénevé, fondé en 1982 par l’abbé Camille Focant.
Le 22 août 1981, il signe sa Lettre pastorale annonçant le cinquantième anniversaire des apparitions de Notre-Dame à Beauraing (Lettres pastorales, t. I, n° 57). Le 18 mai 1985, il accueille le pape Jean-Paul II en visite à Beauraing et à la cathédrale de Namur. En octobre de la même année, se tient l’Assemblée Diocésaine de Nassogne, précédée de deux sessions en 1980 et 1982: ''C’est comme un mot d’ordre de ralliement, l’appel étendu à tous les diocésains à porter ensemble, presque sans distinction, prêtres et laïcs, avec audace, la responsabilité d’une évangélisation dont l’urgence se manifeste dans la perte de plus en plus généralisée de la foi traditionnelle d’une société rurale'' (Lanotte, pp. 261-262). Le 25 décembre 1985, l’évêque publie En conclusion de l’Assemblée Diocésaine de Nassogne (25-27 octobre 1985) – Orientations pastorales (Lettres pastorales, t. II, n° 16). Le 10 décembre 1989, il participe, à Rome, à la canonisation du Frère Mutien-Marie.
Le 5 janvier 1990, Mgr Mathen donne sa démission d’évêque de Namur et demande au pape Jean-Paul II de bien vouloir lui donner un successeur. Ce dernier est nommé un an plus tard, le 7 février 1991: il s’agit de l’Abbé André Léonard. Mgr Mathen est chargé d’assurer l’administration du diocèse jusqu’à l’ordination du nouvel évêque. Le 15 avril 1991, Mgr Mathen se retire à Champion, chez les Soeurs de la Providence. C’est là qu’il décède, le 19 janvier 1997, quelques jours après son quatre-vingtième anniversaire.
Chanoine Daniel Meynen, archiviste, article Communications, mai-juin 2014.
Translate in English - Nederlands - Deutsch


 Les évêques
 Les prêtres
 Les diacres
 Les laïcs
 La vie consacrée
 Communautés nouvelles et mouvements nouveaux
 L’administration diocésaine
 La Justice ecclésiastique
 Carte du diocèse