Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda
Annéee :2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 1999 
 décembre 2010

Du lundi 3 janvier au jeudi 6 janvier, le CDD-librairie religieuse de Namur sera fermé pour inventaires. La librairie se trouve dans les locaux du Séminaire Notre-Dame de Namur. A noter encore que du 27 décembre au 3 janvier, c'est la bibliothèque du même séminaire qui fermera ses portes.
Albert Rondelet, catéchiste d'adultes, donnera, à partir du 15 janvier, un cycle de formation biblique sur le thème: ''Approche du mystère du Christ dans l'Ancien Testament''.'' Une formation qui aura lieu à l'abbaye de Maredret. Fondée en 1893 par sept soeurs bénédictines, l'abbaye abrite une communauté vivante et accueillante.
Chaque année, le travail est colossal mais le plaisir est à la hauteur des efforts fournis. Depuis seize années maintenant, le Père Nicola Iachini et les membres de la Mission Catholique Italienne de la Basse-Sambre présentent une exposition de crèches. Elles viennent quasi du monde entier. ''Ces crèches sont l'expression de la foi'' dira le nonce apostolique, Mgr Berloco présent à l'inauguration. Il a tenu à admirer toutes les crèches et il y en a des dizaines exposées dans l'église de la Praile à Tamines. Une exposition à visiter jusqu'au 3 janvier, tous les jours de 14 à 18h.
Tout a commencé il y a 38 ans. Lorsqu'il est arrivé en Belgique et plus spécialement à Tamines, le Père Nicola Iachini a constaté que les Belges étaient bien timides lorsqu'il s'agissait d'installer, chez eux, une crèche. ''Je me suis dis mais c'est pas possible ça'' s'exclame avec son bel accent ensoleillé le Franciscain. Il a placé une crèche dans l'église locale et puis, il s'est mis à les collectionner. Aujourd'hui, il possède un millier de crèches qui sont présentées chez nous, mais aussi bien au-delà de nos frontières, lors d'expositions.
Un temps de réflexion voilà ce que propose, en début d'année 2011, la Communauté des frères de Saint-Jean de Libramont et quelques laïcs. ''L'Eglise dans le monde de ce temps'' sera le thème d'un week-end qui débutera le samedi 22 janvier à 9h30 pour se clôturer le dimanche 23 janvier, à 14h. En clôture, le dimanche de 11h30 à 12h15, intervention de Philippe Laurent sur ''Comment être plus heureux au travail''.
Pour clôturer l'année 2010, l'agence d'information religieuse Cathobel revient sur le témoignage de foi de l'humoriste Anne Roumanoff. La jeune femme, invitée de l'émission ''Le jour du Seigneur'', considère la foi comme une ''structure de la vie''. On vous propose cette interview.
La campagne de l'Avent est à peine terminée que déjà Entraide et Fraternité-Vivre Ensemble se remobilise toujours en faveur des plus défavorisés. Prochainement, elle mènera campagne autour de l'accès à la terre des paysans des Philippines. L'année 2011 sera aussi celle des anniversaires pour cette association catholique. Le 2 avril, on fêtera les 50 ans d'Entraide et Fraternité et les 40 ans de Vivre Ensemble.
Ce mercredi, en début de soirée, un violent incendie a ravagé une partie importante de l'abbaye Saint-Remy de Rochefort. Le feu a pris vers 18h30 dans un local technique. C'est un voisin qui a donné l'alerte. Les pompiers de Rochefort rejoints par des renforts ont réussi à circonscrire le feu afin qu'il n'atteigne ni l'église ni la bibliothèque. Ils ont aussi stoppé les flammes près du bâtiment où les cuves de fermentation de la bière sont entreposées. La production de la trappiste a pu ainsi être protégée.
Au cours de l'été, Nathalie Parmentier, une Namuroise de 25 ans, est partie pour Jérusalem. Nathalie, ergothérapeute de formation, avait déjà eu l'occasion de mettre ses compétences au service des plus faibles. Elle a ainsi travaillé à l'hôpital Brugmann avec des personnes atteintes de démence. Nathalie avait envie d'aller plus loin dans sa démarche: elle est aujourd'hui bénévole dans un hôpital de Jérusalem. Une jeune femme heureuse, épanouie et qui raconte comment, en Terre Sainte, Noël se prépare. Nathalie nous livre ici son carnet de route.
Pour les séminaristes, l'heure est aussi venue de prendre un peu de repos. Mais pas question d'oublier -complètement- les cours, les examens sont programmés pour le début de l'année! Le premier semestre vient de se terminer. Un semestre qui a été celui de l'ouverture: tous les séminaristes de la partie francophone du pays se forment, aujourd'hui, à Namur. L'eucharistie de cette fin de semestre s'est déroulée en présence des évêques de la partie francophone du pays. Il est aussi de tradition que les évêques, les professeurs, les formateurs, les étudiants, les laïcs... se retrouvent, ensuite, pour un moment festif animé, avec beaucoup de talent, par les séminaristes.
A l'occasion de la fête de la Nativité, la Commission épiscopale ''Église et Monde'' publie une lettre signée par Mgr Aloys Jousten, Mgr Luc Van Looy, Mgr Pierre Warin, Mme Martine Marien, MM.Patrick De Bucquois et Johan Verstraeten, membres de la Commission épiscopale ''Église et Monde.''
Les fêtes qui approchent à grands pas ne doivent pas être réservées qu'à une petite partie d'entre nous. Depuis quelques années maintenant, le Kiwanis se mobilise pour que les plus démunis voient, eux aussi, leur quotidien amélioré. La neuvième édition de ''Noël Kiwanis'' aura lieu, à Namur, ce samedi 18 et ce dimanche 19 décembre. Il s'agit de récolter des vivres périssables mais aussi des jouets, des livres, des vêtements propres... Le tout sera distribué le 19 décembre, dans la soirée, à différentes associations caritatives de la ville.
Vous avez envie, en cette période de Noël, de consacrer un peu de temps aux autres. Vous êtes à la recherche d'idées gourmandes ou non pour vos cadeaux... Vous souhaitez écouter ces beaux chants de Noël qui, au fil des années, sont toujours aussi agréables à nos oreilles. Votre âme d'enfant ne demande qu'à se réveiller et à s'émerveiller devant de jolies crèches.... Voici quelques idées d'escapades à effectuer, en famille, dans le courant des prochains jours. A vos agendas
Les prochaines Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) auront lieu, en août prochain, à Madrid, en Espagne. En cette période de cadeaux, c'est le moment idéal pour rappeler le tarif promotionnel du voyage. Le prix est actuellement de 600 euros. Pourquoi ne pas en collecter une partie sous le sapin? Avis aux parrains, marraines et autres grands-parents, pressentis comme généreux donateurs ! Voilà une initiative qui permet d'accompagner les jeunes sur le chemin ensoleillé de la foi.
Il y a quelques années encore, on avait l'impression que la pauvreté touchait uniquement les autres. Aujourd'hui, plus personne n'est à l'abri. Le divorce, la perte d'un emploi, des prêts à répétition... autant de facteurs qui peuvent vous entraîner dans une spirale infernale. Vivre Ensemble a décidé de mettre l'accent, pour sa campagne du Temps de l'Avent, sur la pauvreté. Thème de cette campagne de solidarité: ''La pauvreté n'est pas une fatalité.'' Des collectes auront lieu, dans toutes les paroisses, ces 11 et 12 décembre. L'argent récolté soutient des associations qui aident les plus défavorisés. Une pièce de théâtre intitulée ''Pauvretés'' sera présentée à Namur et à Auvelais.
Le 16 février, quelques jours après avoir soufflé les 41 bougies de son gâteau d'anniversaire, l'abbé Joël Rochette sera officiellement installé comme chanoine. Un office qui aura lieu, à la cathédrale Saint-Aubain, à Namur, à 18h. Avec cette nomination, le chapitre cathédral présidé par son doyen, le chanoine Jacques Lamsoul, est au complet. Ils sont douze, comme le veut la tradition, à prier, pour le diocèse.
Une nouvelle année liturgique vient de démarrer. Nous entrons dans l'année A. Mais qu'est-ce que cela peut bien signifier? M.Marc Hebbelinck, licencié en théologie est professeur de théologie dogmatique et morale au Séminaire de Namur depuis 1993. Il est aussi Directeur des études de la section de théologie depuis 2009. Dans cet article, il nous livre sa réflexion sur la liturgie catholique et nous aide à mieux l'appréhender.
Afin de restituer à la fête de Noël sa véritable dimension chrétienne, l'abbé Stéphane Séminckx propose dix recommandations, accessibles sur www.didoc.be. Ce site met en ligne ''des textes destinés à donner un éclairage chrétien sur une diversité de questions touchant à la vie spirituelle, à la foi, l'éthique, la famille, ....''
Le dimanche 12 décembre prochain, dans le cadre du troisième dimanche du Temps de l'Avent, la messe sera retransmise en direct de Mont-Gauthier. Une retransmission sur les ondes radios de la RTBF-La Première. La messe sera animée par la chorale de Wéris-Oppagne et par l'association Veiller Ensemble qui participera, ensuite, à une veillée à Beauraing. Pascal Deresteau de Veiller Ensemble propose un déplacement en car au départ de Wéris ou encore de Barvaux.
La chasse aux cadeaux a débuté. Et comme chaque année, le CDD d'Arlon vous donne des idées pour des cadeaux sympas à déposer au pied du sapin de Noël. Dans les prochains jours, l'équipe du CDD participera à des marchés de Noël, ce week-end à Warnach et les 17, 18 et 19 décembre à Arlon.
La CIPL Commission Interdiocésaine de Pastorale Liturgique organise des journées de formation à l'Institut Sainte-Marie (rue de l'Aurore) à Jambes. La prochaine aura pour thème: l’eucharistie. Elle aura lieu le 11 décembre.
C’est ''dans l'esprit de Taizé'' et avec la communauté paroissiale de Notre-Dame de Stockel à Woluwe-Saint-Pierre que sera célébrée l'eucharistie du troisième dimanche du temps de l’Avent. Voici en effet deux ans, Bruxelles se préparait à accueillir le rassemblement européen de Taizé et ce fut, pour 40.000 jeunes, une expérience unique et bouleversante aux plans de la foi et de la rencontre. Cette liturgie sera ainsi l’occasion de rejoindre ces jeunes qui se préparent à vivre ce même rassemblement à Rotterdam, aux Pays-Bas.
Dans le cadre de la campagne de l'Avent, Vivre Ensemble organise une soirée-débat sur le thème de la pauvreté, une précarité qui touche plus spécialement les femmes. Le thème abordé: ''La précarité: osons changer le regard''. L'idée de cette soirée-débat organisée en collaboration avec Vie Féminine est d'aller au-delà des clichés pour une société plus juste. Une soirée-débat qui aura lieu le jeudi 9 décembre, dès 18h30, à l'église de Sorinnes (Dinant).
 novembre 2010

Comme chaque année, Vivre Ensemble entre en campagne. Une campagne qui, pendant ce temps de l'Avent, aura pour thème: ''La pauvreté, fatalité ou scandale''. L'Alvéole Théâtre propose une création, un spectacle sur les ''Pauvretés''. Cette pièce sera présentée à Namur et à Auvelais.
Samedi et dimanche avaient lieu les 4e et 5e représentations du ''Train de la Sainteté'', à l'espace Laloux, à Jambes. La prochaine aura lieu à Habay-la-Neuve. Les premières ont débuté il y a un an, à Gembloux, Seilles, Bastogne et Arlon. Imaginée dans le cadre du 450e anniversaire de la création du diocèse de Namur, cette figuration propose de prendre un train imaginaire, qui nous présente tour à tour des figures de saints ou de personnages remarquables ayant vécu dans le diocèse au cours des trois derniers siècles. Cette pièce est mise en œuvre par la Famille Marie-Jeunesse, une communauté nouvelle d’origine canadienne, installée depuis 2003 à Ciney.
Les Soeurs Salésiennes de Belgique francophone proposeront, au fil de ces prochains mois, différents temps pour approfondir sa foi, se retrouver. Des religieuses qui vivent selon les prescrits de Don Bosco: elles viennent en aide, plus particulièrement, aux jeunes qui n'ont pas toujours été aidés par la vie. L'objectif est de les aider à s'ouvrir à Dieu et aux autres. Elles organisent, à Farnières (la photo), des temps de réflexion, de prière...
Le musée des Arts anciens du Namurois est un lieu incontournable. Outre le Trésor d'Hugo d'Oignies ou encore l'expo intitulée ''Dialogue avec l'Invisible'' on vous y propose une autre expo temporaire. Le titre: ''Le mystère du phylactère''... Le musée vu à travers la BD, c'est une autre manière d'explorer de près tous ces trésors.
Spécialement conçu pour les enfants, ce calendrier offre à chacun la possibilité de vivre l'Avent d'une manière originale, que ce soit en famille, en paroisse ou à l'école. Celui-ci reprend l'histoire de Noël (un récit illustré a été pensé pour les tout-petits), ainsi que des propositions, ou petits défis, pour vivre concrètement chaque journée, dans la dynamique de la culture du partage et de la fraternité. Ce calendrier est réalisé et diffusé par les Familles Nouvelles du Mouvement des Focolari.
Grégorianne, groupe composé de deux musiciens de la région liégeoise, participera à la sélection de la chanson qui représentera la Belgique à l'Eurovision. A vous de voter!
Le conseil communal a décidé... de ne pas décider! Lundi soir, le sort de l'église Saint-Symphorien de Jambes était sur la table des politiciens namurois. Une église malade de son béton: il s'effrite, l'eau s'infiltre partout. La conseillère Valérie Déom (PS) parlera d'une église en piteux état. L'idée est de lancer un PPP, un Partenariat Public Privé. L'église actuelle serait détruite. Un promoteur privé construirait, à ses frais, un nouvel édifice et pourrait, en échange, ériger sur la partie de terrain restante des logements. Scepticisme autour de la table: trop d'inconnues dans le dossier. L'échevin des bâtiments, Tanguy Auspert (cdH) devra revoir sa copie.
Le Soul Quest Festival qui a eu lieu durant le week-end de Toussaint a remporté, auprès des jeunes, un sacré succès. Oubliée l'angoisse de l'organisation, la fatigue de porter toute la logistique, les organisateurs se remettent -déjà- au travail pour le Soul Quest Festival 2011. Il aura lieu, sans doute à Malonne (Namur), du vendredi 28 octobre au dimanche 30 octobre 2011. Un temps qui s'adresse aux 18-30 ans.
Le public ne s'y est pas trompé. Cette conférence organisée par ''la Tiare'', qui se définit comme ''une plate-forme de dialogue entre foi, raison et société'' se promettait d'être intéressante, elle l'a été. Autour de la table, deux invités: Herman Van Rompuy président du Conseil européen et le chanoine Houtart, altermondialiste bien connu. Le débat portait sur les visions chrétiennes sur la crise que nous traversons. Herman Van Rompuy fera, à de très nombreuses reprises, référence à l'encyclique Caritas in Veritate mais aussi à la Bible. Une bible qui, selon le président, donne des inspirations mais pas de solutions à nos problèmes. Ainsi, elle reste muette quant à savoir s'il faut ou pas scinder BHV!
Amour et Vérité est la branche apostolique de la Communauté de l'Emmanuel (www.amouretverite.org). Elle propose, dans le cadre d’un week-end, à des couples mariés, d'approfondir leur amour conjugal, et à des personnes se préparant au mariage, de découvrir les richesses du sacrement du mariage.
Plusieurs chorales de l'entité de Namur travaillent, ensemble, depuis de nombreuses semaines, à la préparation de ce concert. Un concert qui se déroule dans le cadre de ''Noël dans la cité'' et qui n'a qu'un objectif réunir des fonds pour des personnes en difficultés. Rendez-vous, ce dimanche, à l'église Notre-Dame de l'Assomption de Bouge.
La Nouvelle Revue Théologique est une revue publiée tous les trois mois par un groupe de professeurs de l'Institut d'Études Théologique à Bruxelles. Depuis peu, on peut la lire en ligne, et accéder à des milliers d'ouvrages recensés classés par thème.
Si vous avez lu et aimé le livre de Bernard Tirtiaux ''Le passeur de lumière'' vous comprendrez mieux la passion qui anime Marise Frattini-Ghislain. Elle a découvert le travail du vitrail en parcourant l'atelier d'un verrier. Une révélation. Pendant trois années, avec cet artisan, elle va se former. Minutie, patience, concentration et bien sûr un beau brin de talent sont nécessaires. Ce que Marise aime avant tout c'est la restauration des vitraux de nos églises même si elle signe ses propres créations. Sa plus grande satisfaction: sauver le vitrail en lui rendant toute sa beauté et surtout en ne laissant deviner aucune trace de son intervention.
Pour ses 70 ans, le Namurois Daniel Piron avait projeté de courir le marathon de New-York. Pari réussi: il a bouclé les 42,195 km mythiques. Il a aussi, lors de cette épreuve disputée avec Damien, son fils, récolté des fonds pour une ONG. Père et fils voulaient que leur marathon soit celui de la solidarité. Grâce à votre générosité, ce sont plus 2500 euros qui seront versés à l'ONG Défi Belgique Afrique qui lutte, avec des jeunes de chez nous, contre la désertification en Afrique.
Quand les journées se font grises, tristes, se balader dans un univers coloré et de tout beauté fait le plus grand bien. Alors, ne ratez pas l'exposition intitulée ''Dialogue avec l'Invisible'' qui se tient jusqu'au 16 janvier prochain au musée provincial des Arts anciens du namurois. Ce sont des pièces rares qui ne sortent que très rarement des collections qui y sont présentées. Impossible de ne pas s'émouvoir devant la finesse, l'élégance de ces sculptures, de ces reliquaires... Pour compléter cette visite, laissez vous conduire jusqu'à l'espace, à l'intérieur du musée, réservé au Trésor d'Hugo d'Oignies. Une splendeur, tout simplement.
Chaque jour de l'année, qu'importe la météo, ils sont sur la route. En voiture ou sur leur moto, ces policiers de la WPR (unité de circulation) de Namur patrouillent, pour notre sécurité, sur les routes à quatre bandes comme sur les autoroutes. Il y a quelques jours, le chanoine Pauchet a procédé à la bénédiction des véhicules lors d'un office dédié à saint-Christophe, saint patron de tous ceux qui utilisent des moyens de transport.
Les Fraternités de Jérusalem proposent une nouvelle fois de cheminer en ligne, en prenant, cette fois, la ''Route de Noël''. Un cheminement qui a débuté le 21 novembre dernier et qui se terminera, à Noël, avec ''la joie de l'Incarnation''. Vous recevrez un envoi hebdomadaire pour un parcours quotidien, composé de lectio divina et de commentaires de la Parole, en lien avec l'évangile du dimanche suivant. Il est encore temps de vous inscrire.
Ils sont jeunes, ils sont catholiques et ils ont envie de partager avec des croyants et des non croyants combien la présence de Dieu est essentielle dans leur vie de tous les jours. Ils répondent ainsi à l’appel de Jean Paul II invitant les jeunes à évangéliser et à mettre Jésus au centre de leur vie. Un week-end aura lieu, à Namur, du 25 au 27 février. Particularité de cette rencontre: le Saint-Sacrement est exposé du début jusqu’à la fin, jour et nuit. Le but: une rencontre personnelle avec le Christ à travers l’Eucharistie.
On pourrait dire de l'abbé Fernand Stréber qu'il est l'homme des paradoxes. Lui qui reconnaît ne pouvoir vivre qu'en dehors de la ville passe plusieurs heures par semaine derrière les hauts murs de la prison de Namur où il est aumônier. Lui qui semble si fragile, presque vulnérable, est confronté à des hommes et à des femmes à la dérive, en pleine souffrance, en révolte. ''C'est en prison, en côtoyant les détenus, que j'ai découvert ce que voulait dire le mot haine, explique l'abbé Stréber. Heureusement, quand j'entre dans la prison, je sens que je ne suis pas seul: l'Esprit de Dieu est là pour me guider vers ceux et celles qui ont, ce jour-là, encore plus besoin de moi''.
Le Mouvement Eucharistique des Jeunes (MEJ) organise une journée de formation pour mieux se faire connaître et ainsi se développer un peu partout dans le payse mouvement. Le MEJ une aide pour découvrir ou approfondir sa foi. Le rendez-vous est programmé pour le samedi 27 novembre, à Wavre.
La Pastorale ouvrière organise une demi-journée de rencontre à la Maison du Travail, ce samedi 20 novembre, à Namur. L'approche partira du constat d'un regain de vigueur que la foi populaire semble connaître aujourd'hui, sans faire l'impasse sur la superstition que supposeraient certaines pratiques, et les questions qu'elles soulèvent. Comment les comprendre?
La théologienne Florence Hosteau animera une journée de réflexion sur le thème ''L'humain à l'épreuve de son humanité'', le samedi 20 novembre. Rendez-vous au monastère d'Hurtebise.
Herman Van Rompuy, président du Conseil européen, et le chanoine François Houtart, sociologue de l'UCL, seront les orateurs invités pour une conférence organisée par l'aumônerie de l'Université de Namur à l'auditoire Pedro Arrupe le 24 novembre à Namur. Une rencontre qui se déroulera dans le cadre de la Présidence européenne de la Belgique et à l'occasion des 400 ans de la présence jésuite.
Des morceaux de béton qui se détachent, des pans de plâtras qui s'écroulent, des poutres rongées par la rouille, une humidité omniprésente, un chauffage définitivement à l'arrêt... et la liste, digne d'un inventaire à la Prévert, est encore bien loin d'être complète. L'église Saint-Symphorien située dans le coeur de Jambes est malade et bien malade même. Un état tel de délabrement qu'aujourd'hui, on envisage de la démolir. Une démolition suivie d'une reconstruction. Pour financer ce chantier, partenaires privé et public pourraient s'unir. Le promoteur prenant en charge la construction de l'église -avec intervention de la Ville de Namur- bâtirait, en contrepartie, sur le terrain restant des logements assurant ainsi la rentabilité du projet.
Le béton tel qu'il a été utilisé dans les années trente ne résiste pas bien au temps qui passe. L'église Saint-Symphorien ne fait pas exception. Elle est atteinte par ce que les spécialistes n'hésitent pas à appeler le ''cancer du béton''. Sur le sol, à hauteur de Saint Roch, une flaque d'eau! Sur les murs des traces d'humidité. A plusieurs endroits ce sont des morceaux de plâtre qui sont tombés. Voici, en photos, une visite d'une église bien malade.
Le 15 novembre, jour de la Fête du Roi, il est de tradition qu'un Te Deum soit chanté. Le diocèse de Namur n'a pas fait exception. Et c'est à la cathédrale Saint-Aubain que l'évêque, Mgr Rémy Vancottem, a accueilli les autorités civiles, militaires et judiciaires ainsi que fidèles. Il a encouragé les uns et les autres à prier pour le Roi mais aussi pour tous ceux et celles qui se démènent afin de trouver un avenir au pays.
Depuis plusieurs années, chaque 11 novembre, tous les séminaristes en formation dans le pays se retrouvent. Pour ce nouveau rendez-vous, Ils étaient plus d'une centaine à rallier Namur. Et pour la première fois, des séminariste français, en formation à Bruxelles, ont participé à cette journée récréative mais aussi de grande fraternité. Un temps qui a effet pour objectif de mieux se connaître.
Depuis notre rencontre, Soeur Marie-Pascale est retournée au Rwanda où elle va animer des retraites et s'occuper de formation, à travers divers enseignements, surtout pour des religieuses. Elle qui a vécu une valise à la main pendant tant d'années reconnaît que les départs sont, aujourd'hui, toujours un peu plus difficiles, à cause des séparations... Soeur Marie-Pascale a été élue en juillet dernier, Prieure Générale des Dominicaines Missionnaires de Namur. Son rôle est ainsi de veiller sur toute la congrégation composée de soeurs, la plupart très âgées, à la santé parfois bien fragile et qui ne peuvent plus exercer leur apostolat comme elles l'ont fait pendant longtemps en Afrique, au Chili... Elles ont vécu dans des pays en guerre, sous des dictatures. Neuf d’entre elles ont été massacrées en RDC. Lorsqu'elle parle de ''ses'' soeurs dominicaines, on sent du respect mais aussi beaucoup d'émotion dans la voix de Soeur Marie-Pascale. C'est dur de les quitter et en même temps elle se sait soutenue par elles pour ses missions.
Ils remontent sur scène et toujours avec le même plaisir. Patrick, Jean-François, Lucie... font partie de la Famille Marie Jeunesse (FMJ), une jeune communauté religieuse qui est née au Québec. Aujourd'hui, elle a des auberges réparties un peu partout dans le monde dont une à Ciney. Ces jeunes religieux, plusieurs sont encore en formation, s'occupent notamment d'évangélisation. Fin de l'année dernière, ils avaient présenté, dans le cadre du 450eme anniversaire du diocèse ''Le train de la sainteté''. A chaque fois, avec ce spectacle de qualité, ils ont fait salle comble. Alors ils remettent ça. ''Le train de la sainteté'' sera présenté les 27 et 28 novembre à Jambes et le 4 décembre à Habay-la-Neuve.
Antonin et Christine sont des divorcés remariés. Une situation de vie qui est, aujourd'hui, celle d'un nombre, toujours plus élevé, d'hommes et de femmes. S'ils sont croyants beaucoup ont l'impression d'être rejetés par l'Eglise. Antonin et Christine épaulés par les membres de la Communauté du Chemin Neuf ont appris à avancer sur la route de la foi. A trouver le réconfort de l'Eglise. A porter un regard de foi sur leur vie passée et celle à venir. Le 11 novembre, à Marloie, ils témoigneront pour les autres couples en souffrance du fait que l'Eglise ne ferme pas la porte aux personnes divorcées qui repartent dans une vie à deux.
A Namur, le cinéma Cameo propose, à partir de 17 novembre prochain, le film de Jessica Hausner, Lourdes. Un film qualifié de surprenant mais aussi d'interpellant. Autrement dit, un film qui ne laisse pas indifférent.
Juan Felix, Ester et leurs enfants sont arrivés d'Espagne, en août 2009. Quoi de plus banal. Sauf que Juan Felix a quitté son poste de professeur, Ester a renoncé à son poste d'institutrice, ils ont vendu leur appartement et quitté famille et amis pour démarrer une nouvelle vie! Les Sanchez font partie du Chemin Néo-Catéchumal, c'est une famille en mission comme des centaines d'autres de par le monde. ''Nous avons fait confiance à Dieu. Nous l'avons fait par amour pour Dieu explique, confiant Juan Felix. Et il pourvoit à nos besoins.'' Ces familles en mission répondent à l'appel d'évêques qui souhaitent avoir des familles chrétiennes qui soient, par leur vie, des exemples pour tant d'autres...
La 33ème rencontre européenne de Taizé aura lieu, pour la première fois, aux Pays-Bas. Du 28 décembre 2010 au 1er janvier 2011, elle rassemblera des dizaines de milliers de jeunes à Rotterdam. Il est temps de s'inscrire.
''Une Ardeur qui chante'' donne rendez-vous aux catéchistes, choristes, organistes.... le samedi 13 novembre prochain à l'église Saint-Martin, à Arlon. Une journée pour travailler les chants qui pourront accompagner les premières communions, les professions de foi, les confirmations ou qui seront encore interprétés le jour de Pentecôte. L'après-midi, une réflexion sera menée pour arriver à un choix judicieux entre chants cheminement catéchétique et liturgie.
Lorsqu'il raconte sa vie, Laurent Gay vous met KO debout! Sa vie? Une descente aux enfers qui a débuté alors qu'il avait 12 ans. La drogue, le racket, le vol, des bagarres, la prison, la mort de sa compagne et du bébé qu'elle portait... il a fait face. Aujourd'hui, Laurent Gay, un quadragénaire français, témoigne. Il raconte cette plongée pour mieux parler de son retour à la vie. Il le doit à Dieu. Il a écrit un livre ''Arraché à l'enfer La résurrection d'un toxico''. Il va à la rencontre des jeunes, c'était le cas à Libramont lors du Soul Quest 2010. Laurent Gay ne cache rien de cette vie qu'il qualifie de ''cabossée'' sauvée par sa rencontre avec Dieu. Un cri, un témoignage qu'il adresse aux jeunes: ''Laisse-toi visiter, donne-lui ta vie.''
Le Soul Quest 2010 se termine ce lundi 1er novembre. Et les organisateurs de ce festival qui a rassemblé plusieurs centaines de jeunes sont tout simplement... heureux. Beaucoup de fraternité, de chaleur entre les participants et aussi de l'émotion lors des enseignements ou encore des témoignages. Les organisateurs n'avaient qu'un objectif en organisant ce festival à Libramont: réunir des jeunes et les aider à avancer dans la vie. Tout en leur rappelant qu'ils pouvaient compter sur un compagnon de route fidèle, aimant... Dieu.
La librairie diocésaine de Namur (CDD) recrute pour dans les prochaines semaines, un gestionnaire. Voici le profil demandé...
Il est à peine 9 heures et les sanctuaires de Beauraing s'animent peu à peu. Les laudes se terminent, l'occasion pour les prêtres de faire un ultime topo sur ce que sera la journée. Ou plutôt sur ce que devrait être la journée. Car, comme c'est le cas à Beauraing où l'on accueille des milliers de visiteurs par an, il faut savoir faire face à l'imprévu. L'abbé Christophe Rouard est ainsi devenu un spécialiste de l'improvisation. Vice-recteur des sanctuaires, il a l'oeil sur tout et partout. A quelques jours du 15 août, moment d'affluence s'il en est, ce jeune prêtre de 36 ans, professeur au Séminaire Notre-Dame, curé à Baronville et à Wancennes parle de son quotidien.
Les Filles de Marie de Pesche fêtent leur 175eme anniversaire. Depuis mai dernier et jusqu'en mai 2011, la congrégation a voulu programmer toute une série d'activités. Pour ces religieuses, cet anniversaire est l'occasion de jeter un regard sur ce qu'a été l'histoire de la congrégation mais aussi sur son avenir. Le thème des fêtes est donc: ''Une année de croissance dans l'espérance...'' Durant ce mois de novembre, les activités sont encore très diversifiées.
Il y avait près de trente ans que les peintures de l'église Sainte-Croix à Saint-Servais n'avaient plus été refaites! On imagine aisément les dégâts provoqués par le temps... Le service des bâtiments de la Ville de Namur a mené à bien le chantier. Un travail long et difficile et pas uniquement parce qu'il a fallu se décider sur le choix les couleurs! Il a aussi fallu poser des échafaudages, procéder à de menues réparations... Du rose poudré, du lilas pour habiller les voûtes de cette église néo-gothique et du beige très clair pour souligner les colonnes. Le curé-doyen Christian Florence a procédé, lors de la messe dominicale, à une bénédiction de l'édifice.
Le 1er novembre, l'Église catholique fête la Toussaint: il s'agit de la fête de tous les saints. Le 2 novembre, elle priera pour tous les défunts, un jour de longs défilés au cimetière, où les familles portent des chrysanthèmes aux disparus. Pour ceux qui ne pourraient pas se rendre à l'église, des célébrations seront retransmises en radio comme à la télévision.
Comme chaque année, la traditionnelle bénédiction des animaux aura lieu à Saint-Hubert, le 3 novembre, jour de la commémoration de la canonisation du saint. En Belgique, c'est en effet le jour de la canonisation du saint qui est fêtée, et non pas le 30 mai, jour de sa mort.
La Focap, Formation continuée des Acteurs Pastoraux du diocèse de Namur, organise deux journées en compagnie du théologien Christoph Theobald. Deux journées de formation qui auront lieu les 16 et 17 décembre, à Ciney autour du thème: ''Pour une contagion de l'espérance''. Pour une bonne organisation, il est indispensable de s'inscrire avant le 10 novembre.
 octobre 2010

La tapisserie à grosses fleurs, la moquette verte complètement défraîchie... ce n'est déjà plus qu'un lointain souvenir. Le CDD-librairie religieuse d'Arlon vous accueille aujourd'hui dans un espace entièrement rénové. Une librairie dans laquelle vous êtes assuré de trouver les publications consacrées à la théologie, à la philosophie, à la vie religieuse.... Mais aussi les derniers livres d'Armel Job, d'Amélie Nothomb, d'Eric-Emmanuel Schmitt ou encore de Colette Nys-Mazure, des valeurs sûres de la littérature. Pour vous accueillir, Catherine Gielen et une équipe de bénévoles. Ils sont vingt à se relayer et à faire vivre cet espace aujourd'hui, très coloré, très agréable...
Vous avez entre 16 et 25 ans et très envie de passer des vacances de Toussaint enrichissantes. Le Soul Quest 2010 est fait pour vous. Ce festival, organisé par les communautés nouvelles et la pastorale des jeunes du diocèse de Namur, aura lieu du vendredi 29 octobre au lundi 1er novembre, à Libramont. Au programme: des tables rondes autour de thèmes aussi fondamentaux que le bonheur, l'Eglise..., des enseignements, des ateliers et des moments, bien sûr, pour se détendre. A épingler, le 30 octobre, un concert du groupe Glorious. Il est déjà possible de s'inscrire pour tout le festival.
Le samedi 30 octobre prochain, dans le cadre du Soul Quest 2010, le groupe Glorious sera en concert à l'église de Libramont. Ce groupe français spécialisé dans la pop-louange multiplie les concerts dans l'Hexagone, sa présence chez nous est plus exceptionnelle. Il s'agit donc de ne pas manquer ce moment. Et pour que la fête soit complète, les organisateurs proposent aux jeunes, une fois le concert terminé, d'être hébergés sur place. Une formule ''concert-nuit-petit déjeuner'' pour seulement 13 euros. Pour déjà se mettre dans l'ambiance, n'hésitez pas à découvrir la production musicale de Glorious qui vient par ailleurs de sortir un CD intitulé ''Citoyens des cieux.''
Nous avons tous, au détour d'une balade, poussé la porte d'une église, d'une collégiale... Après un balayage en règle du bâtiment, notre commentaire est souvent laconique. C'est aussi celui du coeur. On se contente d'un j'aime ou j'aime pas. Christian Pacco a décidé d'aller plus loin. Après des études en médecine et une spécialisation en biologie clinique, il a replongé dans les syllabus et décroché une licence en histoire de l'art. Il peut ainsi rester de longues minutes à décoder un bâtiment: à comprendre l'architecture, à retrouver les traces laissées par les démolitions et reconstructions successives.
Et même si la date du Soul Quest 2010 approche à grands pas, chez les organisateurs on a décidé d'adopter la ''zen attitude''. Dina-Karol en est la parfaite illustration: ''Nous ne sommes pas là pour effectuer une performance juste pour donner ce que l'on peut ''. Elle fait partie de la Famille Marie-Jeunesse, cette jeune communauté chargée du volet musical de ce festival qui se déroulera du 29 octobre au 1er novembre à Libramont. Les chants qui seront interprétés lors des différentes messes, des temps de louange mais aussi lors de la soirée de la réconciliation ont été choisis. Musiciens et membres de cette chorale montée spécialement pour l'occasion, la Soul Quest Song, devaient se les remettre dans l'oreille. Un sacré travail qui s'est effectué avec le sourire et dans la bonne humeur.
Le film français ''Des hommes et des dieux'', réalisé par Xavier Beauvois, a franchi le cap des 100.000 spectateurs en Belgique. Et tout porte à croire qu'il fera un minimum de 150.000 entrées, indique son distributeur belge.
Le 7 novembre prochain, Daniel Piron participera au marathon de New-York. Une aventure qui, à quelques jours du départ, l'empêche d'être totalement serein. Impossible de dire si le corps va supporter un tel effort. A 70 ans, Daniel Piron sait que ce ne sera pas simple qu'il y aura un moment de défaillance autour du 30eme kilomètre. Une défaillance qu'il lui faudra surmonter. Il s'embarque dans cette aventure, avec son fils. L'idée au départ était de fêter l'anniversaire du Namurois sous d'autres latitudes. Cette famille namuroise a décidé d'aller plus loin: courir pour le plaisir mais en pensant aussi aux autres. Daniel et Damien Piron récoltent des fonds qui seront versés à l'ONG Défi Afrique Belgique. Une ONG qui, avec l'aide de jeunes, aide notamment à la construction de mini-barrages en Afrique.
Qui dit mois de novembre, dit opération 11.11.11.Cette année, celle-ci se déroulera du 4 au 14 novembre. De nombreux vendeurs se presseront aux portes des particuliers ou des magasins pour vendre qui un paquet de cartes, qui un calendrier, ...
La Bibliothèque du CDRR (Centre de Documentation et de Recherches Religieuses) des Facs, à Namur, met à la disposition d'un large public un fonds documentaire d'une très grande richesse: près de 700.000 livres, parmi lesquels des livres rares et précieux, des publications récentes, ainsi que de nombreux périodiques et hors-séries. Ils feront l'objet, à partir du 2 novembre et jusqu'au 17 décembre, d'une exposition.
La messe de la Saint-Hubert a à peine débuté que déjà se font entendre les premiers aboiements de candidats à la bénédiction. Des candidats un rien impatients! Un peu plus tard, ils seront rejoints, sur la place Saint-Aubain, par les chevaux arrivés des différents manèges de la région. Dans la cathédrale, quelques chiens sages et un chat tout aussi discret. Au cours de la célébration, les Disciples de Saint-Hubert sonneront à plusieurs reprises. Des sonneries tellement émouvantes. Si vous souhaitez d'autres photos de cette fête tellement appréciée des amis des animaux, rendez-vous sur: http://www.photopresse.info/Mini_Reportages_2010/101024_SAINT_HUBERT/101024_SAINT_HUBERT.php Des photos signées André Dubuisson.
Les chrétiens ont appris par le catéchisme de leur enfance que les sacrements sont au nombre de sept et que le Christ en est la source. Les années passant, les réalités se sont parfois estompées et les pratiques de beaucoup ont changé. Alors, la CIPL propose de rafraîchir les mémoires à travers des journées particulières: des témoignages, des enseignements autour de la confirmation et de l'eucharistie.
Les travaux de sécurisation à la cathédrale Saint-Aubain, à Namur, se poursuivent. Après le placement de barrières, à plusieurs endroits, autour du bâtiment, on s'occupe aujourd'hui de l'étançonnement d'une douzaine de fenêtres de part et d'autre du transept. Un travail confié à une entreprise spécialisée dans les travaux en milieux périlleux. Des hommes équipés comme des alpinistes. Avec leurs madriers et leurs tuyaux pour l'étançonnement, ils défient le vide. Des sondages effectués voici quelques mois avaient permis de repérer plusieurs pierres en partie déchaussées. Ce sont plus spécialement les pierres qui forment la voûte des fenêtres qui sont ainsi fragilisées.
Entre ces jeunes, une passion commune, celle du chant. Une passion dont ils ont fait leur profession. Ainsi Grégory Decerf. Il est professeur à l'IMEP (Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie), il enseigne dans diverses académies de la région. Et il est encore maître de choeur à la cathédrale Saint-Aubain, à Namur. Avec son ami Geoffrey Degives, il a imaginé créer un ensemble. Son nom: The Eclectic Singers, dans la logique de l'ensemble vocal qui les fait tous les deux rêver, The King's Singers. Les deux premiers concerts auront lieu à Bastogne le 30 octobre prochain et à Namur le 6 novembre. Ils vous promettent un programme varié et diversifié, du Brahms, du Rossini mais aussi The Beatles et Billy Joël. Ces professionnels avouent aimer chanter pour leur propre plaisir bien sûr mais surtout pour le plaisir du public.
Quelques mois après la clôture de l'Année sacerdotale, dans une lettre aux séminaristes du monde entier, le pape souligne une nouvelle fois la ''profonde douleur'' et le ''profond regret'' de toute l'Eglise face aux actes pédophiles de certains prêtres. Le pape assure que ces scandales ne peuvent ''discréditer la mission sacerdotale.''
Une très belle exposition se déroule actuellement au musée des arts anciens (rue de Fer) à Namur. Elle est intitulée: ''Dialogue avec l'invisible. L'art aux sources de l'Europe''. Parmi les très belles pièces exposées plusieurs proviennent du musée diocésain. Comme une couronne, un reliquaire contenant les saintes épines. Le musée diocésain qui abrite habituellement ces trésors a décidé d'en profiter pour présenter des manuscrits musicaux. Des manuscrits rarement exposés. Et pour en apprendre plus sur cet art, des conférences sont organisées.
Les Guides Catholiques de Belgique, les Scouts, les Fédérations Nationales des Patros et les Scouts et Guides pluralistes participent bien sûr à la prochaine journée des Mouvements de jeunesse. Elle aura lieu ce vendredi 22 octobre prochain. Les membres de ces différents mouvements mais aussi les ''anciens'', les parents, les amis... sont invités à participer. Namur et Arlon seront des lieux de rendez-vous. A Namur, on vous attend pour le petit-déjeuner. A Arlon, les réjouissances sont prévues autour d'un goûter festif.
Dimanche prochain, le 24 octobre, des dizaines de chevaux gagneront la place Saint-Aubain à Namur pour la Saint-Hubert. Ils seront rejoints par des chiens, des chats... Ces animaux de compagnie qui tiennent une place tellement importante pour nombre d'entre nous. La bénédiction des petits pains comme des animaux aura lieu à l'issue de la messe, vers 11h.
La question se pose: a-t-on encore besoin de Dieu aujourd'hui? Si oui, comment en parler, et surtout comment et pourquoi en vivre? D'où la nécessité d'une Ecole de vie spirituelle. L'animation de cette Ecole de vie spirituelle est assurée par une équipe de moines, de moniales, de religieux et de laïcs engagés. Un programme qui s'étale sur 6 mois. Cette formation se déroulera à l'abbaye de Maredsous.
Le visiteur qui pénètre actuellement dans la bibliothèque Moretus Plantin aux Facultés Notre-Dame de Namur est accueilli par deux panneaux très parlants: ''Namur l'insouciante'' et ''Nach Namur'' évoquent, mieux que de longs discours, le basculement entre la Belle Époque du début du 20e siècle et l'irruption de l'armée allemande qui envahit la ville le 23 août 1914. Le décor de l'exposition ''Namur à l'heure allemande, 1914-1918 au quotidien'' est planté. Le journal écrit, au jour le jour, par le chanoine Schmitz, secrétaire de Mgr Heylen alors évêque, a été très précieux pour monter l'expo.
Il y a quelques jours, plusieurs centaines d'adolescents avaient rendez-vous à Maredsous dans le cadre de ''Marche 2010''. Une organisation qui, chaque année, permet aux 12-16 ans de se retrouver pour un temps de ressourcement. Un moment pour réfléchir aux grandes questions de la vie.
Lorsque la maladie vient nous frapper, on retient bien sûr la souffrance physique. Elle peut aussi occulter une autre souffrance, la douleur morale tellement liée à l'isolement, à un manque de visites, de contacts avec l'extérieur. La pastorale des visiteurs de malades a donc un rôle important à jouer. Une pastorale qui fonctionne avec des hommes et une majorité de femmes. Aujourd'hui, elle manque de bénévoles. Il faut renforcer les équipes avec des gens de bonne volonté bien sûr mais qui, en même temps, savent faire preuve de disponibilité, de discrétion. ''Il ne faut pas oublier qu'elles se rendent chez la personne à visiter au nom de la paroisse, au nom de Jésus'' souligne l'abbé Bayet, aumônier de la pastorale.
Une journée de récollection, une journée pour se mettre -plus que les autres jours encore- à l'écoute de Dieu. Un temps qui était proposé aux prêtres, aux diacres ainsi qu'aux séminaristes du diocèse de Namur. Les enseignements confiés à Soeur Noëlle Hausman étaient centrés sur la vie d'un homme tout en discrétion, saint Joseph. Et c'est la cité mariale, Beauraing, qui avait été choisie pour ce moment.
''Quand je m’engage…'' c'est le titre du dossier des Nouvelles Feuilles Familiales. Un dossier réalisé sur base de témoignages, d'hommes et de femmes, de jeunes et de moins jeunes. Des personnes engagées dans des mouvements de jeunesse, des associations de parents... Elles expliquent combien cet engagement même s'il peut être envahissant au point de perturber une vie de famille est très enrichissant. L'engagement, un plus dans une vie.
Les évêques de Belgique ont décidé que cette année serait axée sur les Sacrements. Plusieurs paroisses du grand Namur unissent ainsi leurs efforts pour organiser un parcours biblique de base, c'est la Formation Emmaüs. Au programme: huit soirées sous forme de conférence-débat. Elles auront lieu, de 19h30 à 21h30, au Séminaire de Namur. Thème de ces discussions: ''La liturgie et les sacrements''. La première de ces rencontres est programmée pour ce vendredi 15 octobre.
Le R'Atelier vous propose, à travers une série de conférences, de partir ''A la recherche du bonheur''. Ces conférences se dérouleront, à Flawinne, au Cercle paroissial. Nous souhaitons accéder au bonheur. Nous avons même tendance à penser que nous y avons droit. Pourtant, le monde ne semble pas tourner rond tous les jours et les perspectives d’avenir sont parfois bien sombres. Dans ce contexte, comment traverser nos angoisses? L’expérience religieuse peut-elle conduire au bonheur? Et comment comprendre le bonheur que nous promet l’Evangile: bienheureux les pauvres, ceux qui pleurent, ceux qui sont persécutés… ?
La Fête de la foi a vécu. Elle s'est déroulée sur le site de l'abbaye de Maredsous. Cette fête a été organisée, pour la première fois, l'année de la béatification de Dom Marmion, un moine de Maredsous. C'était il y a déjà dix ans. Les moines avaient alors émis le souhait que cette béatification soit aussi un moment de fête pour les plus jeunes. Une fête qui marque la rentrée du caté. Plus de 350 enfants âgés de 10 à 12 ans qui se préparent à la profession de foi étaient au rendez-vous. Par petits groupes, ils ont participé à des ateliers sur les fondements de la foi, l'accent étant mis sur le Credo. Un moment superbe qui s'est terminé avec une veillée animée par Théo Mertens. Chaque enfant a, au cours de cette veillée, signé son engagement de foi. ''Je signe pour Dieu'' une chanson de Théo Mertens mais aussi geste fort pour ces ados.
Le chanoine Jacques Lamsoul est le nouveau doyen du Chapitre cathédral. Il succède ainsi au chanoine Michel Dangoisse, décédé le 22 août dernier. Le chapitre de Namur est très ancien puisqu'il a été fondé en 1047. Les chanoines qui en font partie ont pour mission principale de prier pour l'Eglise diocésaine. Il entre d'ailleurs dans les priorités du nouveau doyen du Chapitre de rendre ce moment de prière accessible au plus grand nombre.
Pour commémorer les dix ans de béatification de son 3ème Abbé, l'abbaye de Maredsous s'était endimanchée plus que de coutume. Les cloches ont joyeusement battu le rappel afin que les pèlerins d'un jour ne manquent pas l'entrée solennelle des bénédictins et bénédictines venues des abbayes voisines, Maredret, Chevetogne, Hurtebise, Ermeton... entourer la communauté monastique de Maredsous, Mgr Vancottem et le Père Abbé Dom Bernard Lorent ainsi que le second Prieur.
A Auvelais on sait faire preuve d'originalité pour fêter les anniversaires. Cette année, on fête non seulement les 450 ans du diocèse mais aussi les 100 ans de l'église Saint Victor. Il y a quelques jours, ce sont 300 jeunes du doyenné (guides, scouts, catéchèses, écoles) qui ont participé à un grand jeu animé par les Pionniers et Horizons de Tamines et Auvelais.
La commission de chant liturgique ''Paroisses Chantantes'' invite les choristes, chefs de chœur, organistes, musiciens, acteurs des célébrations… à participer à sa prochaine activité. Elle aura lieu le samedi 16 octobre, de 13h30 à 17h, en l'église de Beffe, dans le doyenné de Rendeux. Cet après-midi de chant liturgique a un double objectif: renouveler les répertoires et goûter au plaisir de chanter ensemble.
Il y a quelques jours, vous avez eu l'occasion, en parcourant ce site, de faire connaissance avec Nathalie Parmentier. Une jeune namuroise de 25 ans qui était alors à quelques jours de son départ pour Jérusalem. Nathalie a pris ses fonctions à l'Hôpital Français Saint-Louis où elle travaille comme ergothérapeute. Nathalie est partie, comme bénévole, avec la Délégation Catholique pour la Coopération. Elle avait promis de donner de ses nouvelles. Aujourd'hui, elle raconte sa découverte de Jérusalem.
Les Prémontrés de Leffe sont en deuil. Le Révérend Père Matthieu Jean Pierard, O. Praem., chanoine régulier de l’église Notre-Dame de Leffe, jubilaire et senior de la canonie vient de mourir. Il était âgé de 86 ans.
Les organisateurs de cycles de conférences et rencontres sur les questions spirituelles et éthiques de plusieurs sites de la future académie Louvain ont décidé de collaborer, en créant une plate-forme de dialogue entre foi, raison et société. Son nom: ''La Tiare''. Une des conférences aura lieu à Namur. Invité: Herman Van Rompuy.
La revue de Formation chrétienne ''Pâque Nouvelle'' vient de sortir son numéro pour juillet, août et septembre. Une revue hommage au chanoine Dangoisse. Décédé le 22 août dernier, Mgr Michel Dangoisse avait durant de très nombreuses années mis tout son savoir-faire et son dynamisme au service de ''Pâque Nouvelle'' dont il était le directeur.
A priori tout les oppose. Et pourtant, Charles Delhez et Armand Lequeux viennent de signer ensemble un livre au titre un brin provocant: ''Le sexe et le goupillon''. L'un est sexologue et agnostique tandis que l'autre est prêtre catholique. Ils se retrouveront, le 13 octobre, à Namur, pour une conférence.
L'hebdomadaire catholique français Famille Chrétienne engage sa mutation sous le signe de l'innovation et de la jeunesse avec un nouveau directeur de la rédaction Aymeric Pourbaix, et un nouveau directeur général, Thomas Grimont (la photo). Famille Chrétienne souligne qu'une nouvelle formule sera lancée en janvier 2011. Elle sera construite ''sur maquette originale, avec des rubriques rafraîchies et des chroniqueurs inédits''. Des suppléments thématiques trimestriels seront tirés à part, pour approfondir les grands sujets fondamentaux.
 septembre 2010

Pendant des années, des milliers de Namurois sont venus se recueillir dans la chapelle Sainte-Thérèse. Aujourd'hui, on ne sait plus assez que cette chapelle, construite à flanc de citadelle, est ouverte à tous et chaque jour. Poussez la porte et vous constaterez combien l'atmosphère y est propice à la prière. Régulièrement, des petits mots, griffonnés sur un simple morceau de papier, sont déposés au pied de la statue. Autant de demandes d'intercession ou encore de remerciements adressés à la sainte. Cette chapelle, Philippe Flahaux souhaite qu'elle retrouve, au niveau de sa fréquentation, un nouveau souffle. Si vous ne connaissez pas encore ce lieu de culte, le vendredi 1er octobre, à 18h, une messe y sera célébrée en l'honneur de sainte Thérèse.
Steven Gunnell, vous connaissez? J'imagine que la majorité va répondre par la négative. Si j'ajoute que Steven Gunnell a fait partie du boys-band Alliage, tout devient plus évident. Aujourd'hui, cet artiste témoigne de son changement de vie, de la foi qui est la sienne. Il sera le jeudi 30 septembre prochain, à l'église Sainte-Julienne, à Salzinnes, pour un témoignage: ''De l'enfer du show-bizz à la puissance de l'amour.''
Un festival international d'orgue aura lieu, à l'église Saint-Pierre à Bastogne, du 3 au 17 octobre. Trois dimanches pour découvrir toute la puissance, toute la magie de cet instrument. A l'origine de ce festival, ''Monsieur Orgue'', Firmin Decerf. Ce Bastognard qui a été professeur d'orgue durant de longues années est aussi et, depuis dix ans maintenant, l'organisateur de ce festival. Un instrument à qui il voue une véritable passion: il ne demande qu'à la partager avec le plus grand nombre.
Du 15 octobre au 15 janvier, le Musée des Arts anciens de Namur accueillera une exposition exceptionnelle. Intitulée ''Dialogue avec l'invisible. L'art aux sources de l'Europe, oeuvres d'exception issues de la Communauté française (VIIIe-XVIIe siècle)'', elle est organisée dans le cadre de la présidence belge du Conseil de l'Union Européenne. Le musée diocésain fournira plusieurs pièces. Une nouvelle fierté pour l'équipe de bénévoles de ce musée. Et comme des pièces majeures vont quitter le musée, c'est l'occasion de profiter de l'espace libéré pour présenter des manuscrits musicaux. Suivez le guide dans deux expositions qui mériteront une visite.
Depuis trois ans, les Médias Catholiques (journal Dimanche, Catho.be, RCF, RTCB et Cathobel) ont entamé une nouvelle page de leur histoire. Réorganisés et regroupés à Wavre dans une seule structure professionnelle, ils se tournent résolument vers l'avenir et développent de nouveaux projets pour remplir encore plus efficacement leur mission d'information et d'évangélisation.L'inauguration de la Maison des Médias s'est déroulée, en présence de Mgr Léonard, du secrétaire du nonce apostolique, Mgr Gryza, du Conseil d'administration, des nombreux donateurs et sympathisants, ainsi que des équipes de la Maison.
La prochaine journée décanale pour le doyenné d'Auvelais aura lieu le dimanche 17 octobre. Le thème? Celui de la pauvreté. Cette journée lancera le thème-réflexion pour l’année 2010-2011. Au programme: des conférences, des ateliers, une table ronde... Et de la musique avec la présence de la chanteuse Mannick.
Les Petits Chanteurs de Saint-Marc se produiront le samedi 16 octobre prochain, à 20h, à la cathédrale Saint-Aubain, à Namur. Un concert qui est organisé par Entraide et Fraternité & Vivre Ensemble. Une partie du prix des places permettra de soutenir les projets entrepris tant chez nous que dans d'autres pays par l'ONG.
Un homme simple, un moine comme les autres, un bon pasteur, voilà comment on peut résumer la vie de Dom Marmion. Un moine irlandais béatifié par le pape Jean-Paul II, il y a dix ans. Cet anniversaire sera célébré ce 3 octobre, à l'abbaye de Maredous. Une abbaye dont il a été le troisième Abbé. Dom Marmion ne s'est pas fait remarquer par ses actes envers, par exemple, les plus démunis. ''C'est sa spiritualité qui a fait sa sainteté'' commente le Frère Poswick, moine à Maredsous, ''le'' spécialiste de Dom Marmion. La qualité de ses écrits a fait qu'il a été lu, surtout entre 1918 et 1965 (Vatican II), par tous les prêtres, religieux et religieuses en formation. Des messages où Dom Marmion nous enjoint à être toute notre vie des enfants qui veulent être unis à leur Père par une volonté pleine d'amour.
L'équipe du doyenné d'Auvelais ne manque pas d'idée. Pour fêter un double anniversaire celui des 450 ans du diocèse de Namur mais aussi les 100 ans de l'église Saint Victor de la localité, un moment festif est organisé pour tous les jeunes (des écoles, des mouvements de jeunesse, du catéchisme...). Ce samedi 2 octobre, c'est une vaste enquête qui va démarrer. Objectif de ce grand jeu: retrouver la tête de saint-Aubain!
Un rassemblement des Pèlerinages namurois aura lieu ce dimanche 3 octobre, à Beauraing. La journée s'adresse aux personnes qui connaissent déjà les Pèlerinages namurois en ayant participé, par exemple, à des voyages ou encore à ceux qui veulent découvrir. Cette journée qui sera présidée par Mgr Warin, évêque auxiliaire de Namur, débutera à 11h pour se terminer à 16h30.
La prochaine Fête de la foi se déroulera le mercredi 6 octobre à Maredsous. Elle s'adresse aux enfants de 8 à 12 ans à qui il sera proposé une préparation aux contenus du Credo mais aussi à la profession de foi. L'animation sera assurée, cette année, par le P.François Lear, osb et par Théo Mertens. Les moines bénédictins de Maredsous sont également associés à cette fête.
Dimanche, les habitants de Soye ont officiellement accueilli l'évêque de Namur, Mgr Rémy Vancottem. Il a présidé l'eucharistie et officialisé l'arrivée d'un nouveau curé pour Soye, le chanoine Jacques Lamsoul, 69 ans. Econome du diocèse, chanoine du chapitre cathédral, aumônier du home Sainte-Anne à Namur, l'abbé Lamsoul a redit tout le plaisir qui est le sien de pouvoir être curé: ''Etre curé, c'est vivre l'Evangile. C'est être sur la route, comme Jésus, et rencontrer des gens, toutes sortes de gens dans leur vie. Une vie faite de beaux et de moins beaux moments.''
A Namur, les samedis se suivent et ne se ressemblent pas. Après les décibels des Fêtes de Wallonie, la cathédrale Saint-Aubain avait retrouvé une quiétude qui convenait beaucoup mieux à une célébration en l'honneur de Notre-Dame du Rempart. Notre-Dame du Rempart, c'est la patronne de Namur, celle qui veille depuis des siècles et des siècles sur la belle cité du Bia Bouquet et ses habitants. La procession a quitté la chapelle du Rempart de la vierge pour gagner la cathédrale où la célébration a été présidée, en l'absence de Mgr Rémy Vancottem, par l'archiprêtre, Jean-Marie Huet.
Les moniales bénédictines de l'abbaye de Maredret vous proposent un calendrier mural pour l'an 2011. Douze photos - cartes postales - retracent la vie quotidienne à l'abbaye. L'ancrage à la tradition bénédictine n'est pas oublié, puisque les fêtes bénédictines et des citations de la Règle de saint Benoît y sont reproduites. Le produit de la vente permettra d'assurer les travaux d'entretien de l'église abbatiale néogothique.
Charles, Arnaud, Francesco, Pierre, Christophe, Xavier, Paul-Marie et Hugues viennent de franchir une étape sur la longue route vers le presbytérat. Tous sont actuellement séminaristes au Séminaire de Namur. Il y a quelques jours, en même temps que l'on fêtait la dédicace de la cathédrale Saint-Aubain, ils ont été admis qui, au sacrement de l'ordre qui, au service de la Parole. Trois de ces candidats au sacerdoce ont encore été institués pour le service de la vie communautaire et l'eucharistie.
Une initiation chrétienne post-baptismale destinée aux jeunes et aux adultes voilà ce que propose le Chemin Néocatéchuménal. Une série de catéchèses sont programmées pour nous aider à connaître et à vivre les fondements de la foi. Elles auront lieu à Jambes, à l'église Saint-Symphorien, à partir de ce lundi 27 septembre, à 20h et puis, tous les lundis et jeudis pendant deux mois. Elles seront menées par une équipe constituée par l'abbé Francisco Algaba Vélez (la photo), Curé de la paroisse, trois jeunes couples et une jeune femme célibataire.
Les membres des Equipes Notre-Dame ont rendez-vous ce dimanche 26 septembre aux sanctuaires de Beauraing. Un tel rassemblement national a lieu tous les six ans. Le thème qui a été choisi: ''Aimer-Vivre-Donner''. On attend pour cette journée conviviale et festive Colette Nys-Mazure, Tony Anatrella ou encore Ariane et Benoît Thiran. Autant de témoins de vie. Pour les enfants, des activités spécifiques sont prévues. Cette journée ne s'adresse pas qu'aux couples qui connaissent déjà les Equipes Notre-Dame. Elle s'adresse à tous ceux et celles qui veulent, avec d'autres couples se lancer dans l'aventure et cheminer vers Dieu.
De l'humour, de la clairvoyance et un soupçon de politique communautaire voilà de quoi bien pimenter l'homélie de l'abbé Paul Malherbe. Une homélie qui, tradition oblige, est en wallon comme toute la célébration d'ailleurs. Et cette année encore, il a su captiver les fidèles massés dans la petite église namuroise de la place du Marché aux Légumes.
Comme chaque année, l'Eglise de Belgique consacre le dernier dimanche du mois de septembre aux médias catholiques. Cette année, l'Eglise a choisi d'inviter ses fidèles sur le thème : ''Communiquer pour Croire - Croire pour Communiquer''.
La solennité de Notre-Dame du Rempart, patronne de la ville de Namur sera célébrée ce samedi 25 septembre. Une procession quittera, à 19h30, la chapelle de Notre-Dame du Rempart pour gagner la cathédrale où une eucharistie présidée par Mgr Vancottem, évêque de Namur sera célébrée à partir de 20h. Une manière de se souvenir que la dévotion mariale des Namurois s’enracine dans un passé lointain.
Pour les séminaristes du Séminaire Notre-Dame de Namur les vacances sont terminées. Et depuis une semaine maintenant, il a bien fallu reprendre le chemin des auditoires. Une rentrée, comme on a déjà pu le lire, exceptionnelle puis que le Séminaire de Namur est le seul lieu de formation pour les séminaristes francophones Les évêques de Tournai et de Liège étaient présents aux côtés des évêques de Namur et des formateurs des différents séminaires pour ce moment important.
"Pour le moment, je fignole!" précise, l'oeil malicieux, l'abbé Paul Malherbe. Le 20 septembre prochain, lundi des Fêtes de Wallonie, il prononcera sa 31eme homélie en wallon dans son église, archicomble, de la place du Marché aux Légumes, à Namur. Une homélie toujours très attendue. Avec son bon sens mais aussi avec humour, l'abbé Malherbe commentera l'Evangile. Au passage, il décochera bien l'une ou l'autre rosserie aux politiciens. Beaucoup seront d'ailleurs dans l'assemblée. Cette truculence érige l'abbé Malherbe quasi au rang de vedette. "Hélas", répond l'abbé.
Des cotons tige, de l'ouate, des brosses à dents, du produit de vaisselle... et beaucoup d'huile de coude! Le tout est indispensable et fait partie d'un atelier bien particulier installé, à Namur, à la cathédrale Saint-Aubain. C'est là, à deux pas du musée diocésain, que des bénévoles rendent des couleurs aux oeuvres d'art religieuses. Christiane Jacquemin récure un calice. Il fait partie des pièces (des sculptures, un retable et de l'orfèvrerie) récupérées à la collégiale de Ciney. Une collégiale dévastée par la violente tempête du 14 juillet dernier. Deux statues une de la Vierge à l'enfant et une autre de Saint Joseph à l'enfant ont été installées -provisoirement- à la cathédrale Saint-Aubain près de l'autel principal. Elles y resteront pendant toute la durée du chantier de reconstruction de l'édifice cinacien.
L'ancien aumônier général des forces armées et Vicaire général Paul De Lodder est décédé le 10 septembre dernier à Bruges, à l'âge de 78 ans. Il avait été aumônier, à Namur, pendant de nombreuses années.
L'ancien aumônier général des forces armées et Vicaire général Paul De Lodder est décédé le 10 septembre dernier à Bruges, à l'âge de 78 ans. Il avait été aumônier, à Namur, pendant de nombreuses années.
Jeanne Jugan, on s'en souvient, a été canonisée par Benoît XVI en novembre 2009. Elle est la fondatrice des Petites Soeurs des Pauvres, une congrégation qui a pris en charge, depuis bien des années maintenant, la gestion du home Saint-Joseph, à Namur. Il y a quelques jours, à l'occasion de la fête de Sainte Jeanne Jugan, l'évêque de Namur, Mgr Vancottem est venu présider l'office. Il a aussi salué les pensionnaires. Un moment très chaleureux.
Comme tous les étudiants, les séminaristes du Séminaire Notre-Dame de Namur ont retrouvé le chemin des auditoires. Une rentrée exceptionnelle pour le Séminaire de Namur puisqu'il devient désormais le seul lieu de formation pour les séminaristes francophones. Les étudiants qui, l'année dernière, suivaient encore les cours à Tournai, Malines-Bruxelles et Liège termineront donc leur formation à Namur. La volonté de cette décision qui a été entérinée en mai dernier: rationnaliser, optimiser et pérénniser cette formation. Ils sont aujourd'hui 44 inscrits dont 11 nouveaux.
Les vacances sont terminées ou sont sur le point de faire partie des souvenirs. C'est le moment de choisir ses activités de rentrée. Cette année encore, le Studium Notre-Dame qui fait partie du Séminaire de Namur propose des cours accessibles à tous. Ils sont organisés, chaque mardi, de 19h30 à 21h. "Histoire et iconologie de l'art chrétien," ce sera le thème du cours donné, durant le premier semestre, par Christian Pacco, historien de l'art. La rentrée aura lieu le 21 septembre.
20 septembre 1772, 20 septembre 2010... 238 années se sont écoulées depuis la première célébration de la dédicace de la cathédrale Saint-Aubain. Une eucharistie présidée par Mgr Vancottem aura lieu ce lundi, à 18h30. Le volet musical sera assuré par la Maîtrise de la cathédrale dirigée par Grégory Decerf.
Seigneur, que veux-tu que je fasse? Qu'est-ce que Dieu attend de moi? Suis-je certain(e) que ce que je désire est bien la volonté de Dieu? Comment voir clair? Un jour ou l'autre, ces questions et encore bien d'autres, chacun est amené à se les poser. Pour aider à trouver les réponses, le Centre National des Vocations propose un week-end de réflexion. Il aura lieu du 5 au 7 novembre, à Waterloo, à la Communauté du Verbe de Vie.
Trois carmélites, le visage rougi par la chaleur, s'activent dans cette minuscule pièce. Ce sera comme ça pendant toute la journée. Leur travail est rythmé par le bruit de la machine: douze fers qui cuisent une pâte composée exclusivement de farine et d'eau. Quelques secondes de cuisson suffisent. Les feuilles, une fois sorties des fers et refroidies, seront ensuite découpées pour donner des hosties (200.000 en une journée ! ). Le travail ne s'arrête pas là. Les hosties seront ensuite triées, emballées avant d'être -seulement- confiées aux prêtres. Les carmélites de Floreffe mènent leur travail avec rigueur et méthode mais aussi dans la bonne humeur. L'argent de la vente des hosties les aide à vivre. Nous vous proposons de pousser les portes du Carmel de Floreffe, un lieu pendant tant d'années, fermé au public.
Entraide et Fraternité aura, cette année, un stand aux Fêtes de Wallonie à Namur. Cette association qui vient en aide, à travers ses actions, aux personnes les plus démunies qui vivent chez nous mais également bien au-delà de nos frontières est à la recherche de bénévoles. Etre présent, aux ''Wallonie'', un moment qui draine, dans une ville comme Namur des dizaines de milliers de personnes c'est une occasion unique pour recruter des candidats. Chez Entraide et Fraternité, le temps est aux préparatifs. Rendez-vous les 18 et 19 septembre place l'Ilon.
''Trouver sa voix aide à trouver sa voie'' lance Fabienne Uten. Cette jeune femme installée, avec sa famille, dans la région de Chiny est infirmière de formation. Elle s'est aussi formée au chant classique et lyrique. Aujourd'hui, elle a réuni ses deux passions. Fabienne se présente comme une infirmière-chanteuse: elle fait chanter dans les maisons de retraite, dans les centres de soins palliatifs. Durant l'été, elle était au carmel de Rochefort où elle donnait une formation. Ses stagiaires? Des hommes et des femmes à la recherche d'un mieux-être.
L'image a un rôle de plus en plus important à jouer dans notre société et donc aussi dans la catéchèse. Le Centre diocésain de Liège organise une journée de formation à l'image, sous toutes ses formes. L'image, après un bon décryptage, devient ainsi messager dans les animations catéchétiques.
D'ici quelques jours, Namur sera en pleine effervescence à l'occasion, bien sûr, des Fêtes de Wallonie. Canal C, la télévision communautaire vous aide à entrer dans l'ambiance avec une série de reportages plutôt truculents. Mercredi, le 15 septembre prochain, on vous invite à une découverte de l'Evêché de Namur. Jean Grenson a poussé la porte du palais épiscopal. Il y a rencontré Mgr Vancottem qui, à cette occasion, a pris sa première leçon de wallon namurois.
Le premier numéro de ''RiveDieu''vient de paraître. Ce nouveau bimestriel, qui succède aux revues Fidélité et Direct, veut offrir à ses lecteurs ''du souffle pour aujourd'hui''. Une revue alliant qualité et spiritualité pour un prix très abordable.
Les musulmans célébrent ce 10 septembre l'Aïd el-Fitr la fête qui clôt le Ramadan. A cette occasion Mgr Harpigny, évêque référent pour le dialogue interreligieux a écrit une lettre pour présenter le voeu des catholiques aux musulmans de Belgique (lire ci dessous).
L'effervescence qui entoure chez nous la rentrée des classes ne fait que raviver chez Julienne Mpemba des souvenirs douloureux. A plusieurs reprises, elle a été renvoyée de l'école publique où elle était inscrite au Congo: sa maman n'avait pas de quoi payer le minerval. La situation financière de la RDC s'étant encore dégradée, ce sont des milliers d'enfants, non scolarisés, qui traînent, aujourd'hui, dans les rues. En 2008, avec d'autres personnes sensibilisées au sort des Congolais, elle a lancé l'asbl Tumaini. Tumaini, cela veut dire "espérer" en swahili. En versant 125 € par an, le prix d'un parrainage, un enfant est assuré d'aller à l'école pendant toute une année. En octobre, Julienne Mpemba quittera pendant quelques mois Namur où elle vit pour le Congo. Elle va, installer à Kinshasa, un bureau relais avec l'association. Le 11 septembre prochain, l'asbl Tumaini organise, à Belgrade, un souper. Il s'agit là aussi de récolter des fonds pour aider les enfants.
C'est avec un nouveau rédacteur en chef et un magazine télé remanié que la RTCB démarre sa nouvelle saison ce dimanche. Le principal changement de cette rentrée concerne la formule de l'émission télé du dimanche matin "Il était une foi". Elle a été revue de manière à offrir davantage de variétés et de dynamisme.
Une date à laquelle, il va falloir s'habituer. Dorénavant, Malonne a décidé que Frère Mutien ne serait plus fêté en janvier mais bien en septembre. Cette année, ce sera le samedi 11 septembre, à 10h30. La messe sera présidée par Mgr Rémy Vancottem, évêque de Namur. Cette modification dans le calendrier devrait permettre, aux pèlerins, de rallier Malonne plus nombreux encore.
Si vous êtes un habitué de la place Saint-Aubain, vous n'avez pu manquer les barrières qui entourent une partie de la cathédrale. Elles ont été installées à titre préventif. Les sondages effectués au cours de ces derniers mois sur ce bâtiment ont laissé apparaître quelques fragilités: des pierres pourraient se détacher à hauteur des transepts. Une mesure qui se justifie d'autant plus que d'ici quelques jours, dans le cadre des Fêtes de Wallonie, des concerts auront lieu sur la place. Et les vibrations liées à des sonorisations hyper puissantes seront cette année encore très importantes.
Belle unanimité chez les critiques cinématographiques pour dire que "Des hommes et des dieux" est un des films de cette rentrée à ne pas manquer. Lors du dernier festival de Cannes, ce film signé Xavier Beauvois avec notamment Lambert Wilson a reçu le grand prix du jury. Il sort en salles le 8 septembre prochain. C'est l'actualité qui a inspiré ce film. Un monastère perché dans les montagnes du Maghreb, dans les années 1990. Huit moines chrétiens français vivent en harmonie avec leurs frères musulmans. Quand une équipe de travailleurs étrangers est massacrée par un groupe islamiste, la terreur s’installe dans la région. L'armée propose une protection aux moines, mais ceux-ci refusent. Doivent-ils partir? Malgré les menaces grandissantes qui les entourent, la décision des moines de rester coûte que coûte, se concrétise jour après jour…
Cet été encore, le Père Charles Delhez a marché, entre Conques et Moissac, sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Il y a fait le plein d'énergie et a beaucoup réfléchi à la rentrée qui arrive à grands pas. En septembre, il devient responsable de l'aumônerie aux Facultés universitaires Notre-Dame de la Paix à Namur. Sa désignation est une des conséquences de la volonté des jésuites de montrer qu'ils restent bien impliqués dans l'institution universitaire. Les facs de Namur sont à un tournant: elles vont être dirigées, pour la première fois de leur histoire, par un recteur laïc et la fusion avec Louvain-la-Neuve est quasi pour demain. "Pour moi, le défi est énorme explique le Père Delhez, jésuite. Même si j'ai toutes les cordes à mon arc pour le relever, j'ai peur de manquer ma cible. Je suis donc tout sauf serein...."
Dans une église, trop souvent, l'assemblée reste passive. Elle ne chante pas ou alors si peu. Fort de ce constat, Pascal Deresteau qui aime chanter, faire de la musique a décidé de proposer des veillées où même les plus timides, les plus réservés osent donner de la voix. Ce jeune papa de deux enfants a réussi à mobiliser, autour de son projet, toute sa famille, des amis...La prochaine veillée chantante et priante aura lieu ce vendredi 10 septembre, à 20h, à Jambes, à l'église du Sacré-Coeur. Elle est organisée dans le cadre du 450eme anniversaire du diocèse de Namur. Les bénéfices de la soirée seront versés à ''Solidarité avec l'Afrique 450''.
 août 2010

Partir comme bénévole, Nathalie en rêvait. Dans quelques jours, ce rêve va devenir réalité. Nathalie Parmentier, 25 ans, ergothérapeute, originaire de Suarlée part pour Israël. Pendant un an, elle va exercer son métier à l'hôpital français Saint-Louis à Jérusalem spécialisé en soins palliatifs et en gériatrie. Quand on lui demande si cette destination ne l'effraie pas, le sourire de Nathalie s'élargit encore. "J'ai beaucoup lu sur le conflit et puis l'organisation avec qui je pars, la DCC (Délégation Catholique pour la Coopération) est rassurante. Pour le moment je suis plutôt préoccupée par mes bagages: je suis limitée à 20 kg. C'est déjà l'occasion d'aller à l'essentiel."
Trois choeurs Singhlet Scolne, Hartegalm Aalst et Koninklijk Sint-Jobskoo Aalst se produiront le dimanche 12 septembre prochain, aux sanctuaires de Beauraing. Au programme notamment de ce concert qui réunira 56 chanteurs: la messe à quatre voix de Johann Ernst Eberlin. Rendez-vous à 12h, sur l'esplanade.
''C'est un tel privilège de vivre dans un lieu comme celui-ci que nous pouvons le partager.'' Soeur Chantal, la prieure du carmel de Rochefort est toujours sous le charme de la nature qui entoure le carmel, un très beau bâtiment de pierre. Les religieuses vous y accueillent pour un moment de calme. Outre le carmel, elles vous proposent aussi de vivre ce temps de ressourcement dans une jolie demeure, au milieu des champs, c'est Tabeel ou encore dans un ermitage. Vous ne serez pas accueillis directement par les carmélites mais bien par des soeurs de Béthanie venues d'Inde (la photo): elles sont chargées de l'hôtellerie. Depuis un peu plus d'un an, elles sont venues épauler les carmélites, plus âgées. Une cohabitation qui se passe très bien.
Depuis son installation, le 20 juin dernier, en tant qu'évêque de Namur, Mgr Rémy Vancottem sillonne le diocèse. Jusqu'à présent, il a surtout visité la province de Luxembourg et, il a pu, comme c'est là une de ses préoccupations, rencontrer un maximum de personnes. D'ici quelques jours, Mgr Vancottem fera connaissance avec les Namurois et ce sera, notamment, durant les Fêtes de Wallonie. Histoire de se mettre dans l'ambiance, le nouvel évêque de Namur a participé à l'enregistrement d'un cours de wallon qui sera diffusé sur les antennes de Canal C. Petit détour par les coulisses du tournage.
A Marche-en-Famenne, "Le Levain" propose des soirées de formation chrétienne. Elles seront animées, dès octobre, par Elena Di Pede, bibliste et professeur en théologie à l'université de Metz. Le thème qui a été choisi pour ces différentes soirées: "Lire l'Ancien Testament? Faut-il encore lire le premier testament?" La réponse sera donnée, au fil des soirées, en parcourant les textes
L'asbl Initiation à la philosophie Namur reprend ses activités pour une nouvelle année de formation. Des conférences qui se donnent le samedi, de 10 à 12h. Thème: "Que suis-je?... Un homme, c'est quoi?". Les conférences se déroulent dans les locaux des Facultés universitaires de Namur. Rendez-vous: 8, rempart de la Vierge, auditoire 306b. Les cours sont répartis en module. Il est possible de les suivre tous ou alors de procéder, par choix.
Le week-end des 2 et 3 octobre se déroulera une nouvelle édition de la Marche des Pères de famille de Belgique. Une marche sur le thème "Je m'abandonne à toi". Elle partira de Spa pour arriver à Banneux. Cette randonnée est ouverte aux pères, aux futurs pères, aux grands-pères... A tous les hommes qui souhaitent prendre un temps de réflexion. Durant le parcours, des moments de prière seront proposés. Des groupes de participants sont en cours de constitution à Liège, Bruxelles mais aussi à Namur, Arlon...
La messe des funérailles du chanoine Michel Dangoisse a été célébrée ce vendredi matin à Namur, à la cathédrale Saint-Aubain. Une messe qui répondait à ses souhaits. Il y a déjà six ans, il avait mis sur papier le passage de l'évangile à lire, les chants à interpréter... Une célébration qui laissait une place au latin comme au grégorien tellement chers au coeur du défunt. C'est Mgr Vancottem qui a présidé cette célébration avec, à ses côtés, Mgr Warin, l'évêque auxiliaire de Namur. Le chanoine Dangoisse était aussi le doyen du chapitre cathédral, ce qui l'autorisait à porter le titre, depuis quelques années, de monseigneur. Moment émouvant de cette célébration: lorsque ses confrères chanoines sont venus déposer sur le cercueil de simple bois clair son aube, son étole, le camail et la croix pectorale ainsi que son calice et sa patène. De très nombreuses personnes assistaient aux funérailles, voilà qui aurait fait chaud au coeur de Mgr Dangoisse. Après une absoute en l'église de Ville-en-Warêt, il a été inhumé dans le petit cimetière de ce village, son village natal.
Depuis qu'il est revenu au pays, l'abbé Philippe Coibion réapprend "notre" vie. Après avoir passé des années en Centrafrique dont de très nombreuses avec les Pygmées, il redécouvre la vie en paroisse, dans le diocèse. L'abbé Coibion est curé à Bossière, Beuzet, Les Isnes et Mazy. Avant de changer de continent, l'abbé Coibion s'était consacré aux malades (l'abbé Coibion a aussi un diplôme d'infirmier) en étant aumônier aux cliniques universitaires de Mont-Godinne. A la quarantaine, ce prêtre a eu besoin "d'autre chose". Il est parti pour l'Afrique. Il a aidé, avec d'autres, les Pygmées à prendre conscience de l'oppression qu'ils subissaient. A prendre leur indépendance, à suivre une catéchèse.... Une partie de son coeur est restée à Monasao et à Berberati. Et quand la sonnerie de son portable sonne et qu'à l'autre bout du fil, c'est justement la Centrafrique, son regard pétille.
Les évêques de Belgique ont écrit une Lettre pastorale sur les sacrements, destinée à nourrir la réflexion en ce domaine, à revisiter la compréhension profonde des sacrements et à y associer les pratiques pastorales. La Lettre porte le titre: Re-naître: les sacrements. Elle s'inscrit dans la lignée des déclarations précédentes des évêques de Belgique, la série "Grandir dans la foi" et porte le n°39.
Le chanoine Michel Dangoisse s'est éteint, dimanche soir, à la clinique Sainte-Elisabeth à Namur. Il venait d'avoir 80 ans. Il avait tant de fois vaincu la maladie que cette fois encore on pensait que sa force de caractère, sa rage de vivre allaient l'aider à surmonter ce nouvel obstacle. Homme de caractère, cet ancien professeur de rhétorique au Séminaire de Floreffe avait exercé, durant 48 ans, en tant que vicaire dominical à Bois-de-Villers. Prêtre auxiliaire à la cathédrale Saint-Aubain à Namur, il était aussi le doyen du chapitre cathédral. Infatigable, il passait de longues heures à préparer les récollections qu'il prêchait bien au-delà des limites du diocèse ou encore les articles qu'il réservait à la revue trimestrielle Pâque Nouvelle.
Les doyennés du Sud-Luxembourg organisent 3 journées et 3 soirées de formation autour des sacrements. Le thème général: ''Célébrer les sacrements: vivre sa foi ou réveiller la vie? Quelle pastorale pour les personnes plus ou moins éloignées de l'Eglise?'' Ces rencontres auront lieu autour du sacrement de mariage, de baptême et de réconciliation en septembre et en octobre. Afin que ces conférences puissent rassembler un maximum de personnes, elles se dérouleront en journée comme en soirée.
Gaëlle, Romain, Tanguy, Nicolas.... et les autres viennent de passer une semaine à Pesche, chez les Filles de Marie. C'est la semaine des ''3 V'', quelques jours pour se poser loin des émissions de télé réalité, des ordinateurs et autres portables ''juste'' pour vivre un moment de fraternité, se mettre au service des autres et prier. Un temps comme le disent ces jeunes pour ''rejoindre les autres valeurs.'' Chaque année, il y a des ''petits nouveaux'' qui découvrent cette semaine mais il y a aussi les autres, ceux qui reviennent au fil des éditions.
Dès septembre, l’Ecole Supérieure de Catéchèse- Lumen Vitae propose cinq modules de formation théologique mais aussi des ateliers créatifs sur le thème ''Art et Foi''. Des cours qui se déroulent, le mercredi de 19h30 à 21h, à Lumen Vitae, à Bruxelles.
Yvette Nissen est professeur de religion mais aussi animatrice de groupes bibliques dans le diocèse de Namur. Elle conduira, à partir du 15 septembre prochain, un atelier de formation au Nouveau Testament
Les enfants jouent dans le parc. D'autres préparent le pain qui sera utilisé lors de l'eucharistie. Les adultes participent eux à des enseignements. Au total, ce sont 80 personnes qui sont inscrites à la session d'été organisée par la CIPL, une commission émanant des évêques de Belgique. Le thème choisi: ''Si tu savais le don de Dieu... Des Sacrements pour vivre...'' Cinq jours, durant leurs vacances, pour redécouvrir, en famille ou entre amis, les sacrements à travers les interventions d'André Haquin, théologien et liturgiste et de l'abbé Jean-Marie Jadot (la photo). Le doyen d'Arlon axant plus ses propos sur la pastorale. Parmi les sacrements analysés, le sacrement de réconciliation de plus en plus boudé. Il est le mal-aimé. ''Il n'est pas facile de se reconnaître pécheur'' soulignera l'abbé Haquin.
Juste le temps d'emporter son seau d'eau et son torchon, de réajuster, au passage, une fleur dans un montage floral et voilà Rita disponible. Quelques minutes pour parler d'un métier qu'elle exerce, avec passion, depuis plus de 15 ans: Rita Dewachter est la sacristine de l'église Saint-Martin à Arlon. Elle y passe, chaque jour, de longues heures. "C'est un lieu où je me sens bien où je suis en paix" dit-elle dans un large sourire.
Dans le cadre d'une session biblique "Tout l'art d'une femme", donnée cette semaine par le père jésuite Jean-Pierre Sonnet, professeur d'écritures saintes à l'Université Grégorienne de Rome, au Monastère Notre-Dame d'Hurtebise, "Ruth va vers toi-même", spectacle qui avait connu un vif succès lors de Bruxelles-Toussaint 2006, revient pour le plus grand bonheur des spectateurs ce vendredi 20 août, en clôture de la session.
Les organisateurs des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) en 2011 à Madrid ont annoncé le lancement d'une campagne de dons par SMS afin de permettre aux plus démunis de faire le déplacement pour cet événement. Ils escomptent la présence de deux millions de personnes.
Deux revues “Signes d’aujourd’hui” et “Signes musiques”, éditées par Bayard, organisent une journée sur le thème “Les multiples usages du psaume dans la messe”. Cette journée est programmée en collaboration avec la CIPL (Commission Interdiocésaine de Pastorale Liturgique). Elle aura lieu, à Floreffe, le 18 septembre prochain.
La CIPL, Commission interdiocésaine de Pastorale Liturgique, prend une part active dans le cadre des deux années pastorales consacrées aux sacrements en organisant des journées pastorales ou encore en réalisant des outils pédagogiques. Ils sont bien précieux pour aider à comprendre que les sacrements chrétiens sont autre chose que des rites. Ces outils pédagogiques peuvent être utilisés pour animer des soirées axées sur le baptême, la confirmation et l'eucharistie, par exemple.
Se retirer de notre monde agité, faire la paix en nous, faire silence pour ainsi être réceptif à la présence de Dieu. Voilà qui est loin d'être évident. Soeur Lucy Maria et soeur Anujyoti, deux religieuses de Béthanie sont diplômées du Centre de Formation de Yoga Intégral de Mangalore, en Inde. Elles partagent depuis plusieurs mois maintenant la vie des Carmélites de Rochefort. Chargées plus spécialement de l'accueil, elles organisent, trois week-ends pour nous guider vers cette paix intérieure, vers ce silence intérieur. Un stage qui allie yoga et méditation.
Vous cherchez un livre qui va vous séduire, vous enrichir... "Le prix à payer" de Joseph Fadelle est de ces récits qui ne s'oublient pas. Il narre la conversion d'un jeune Irakien musulman au christianisme, et le véritable calvaire qui s'en suivit. Un témoignage bouleversant d'un homme qui vit aujourd'hui en France avec sa famille.
Chaque année, ce sont plus de 120.000 pèlerins qui franchissent les grilles des sanctuaires de Beauraing. Des groupes ou encore des individuels qui viennent, du monde entier, prier la Vierge Marie. Le mois d'août tient une place particulière dans le coeur des pèlerins, ils y sont donc particulièrement nombreux. Voici les activités prévues pour le 15 août mais aussi pour les 21 et 22 août.
Dimanche prochain, le 15 août, jour de l'Assomption, la messe célébrée, à 10h30, à l'église de Felenne sera présidée par Mgr Rémy Vancottem, évêque de Namur. A l'issue de la célébration, la statue de Marie sera reconduite, en procession, jusqu'à la potale, à l'entrée du village.
Dimanche dernier, c'était une première. Très régulièrement, les organisateurs de messes télévisées ou radiophoniques sollicitaient les moines d'Orval afin qu'un office puisse être retransmis, en direct de l'abbaye. A chaque fois, les organisateurs ont essuyé un refus. Les moines, des cisterciens-trappistes, expliquaient que leurs célébrations comportent de longs moments de silence, des temps d'intériorisation qui passent mal tant en radio qu'en télévision. Dimanche dernier, les moines ont pourtant ouvert les portes de leur abbaye aux caméras avec la messe qui clôturait ''Orval: jeunes en prières''. Aujourd'hui, la communauté est satisfaite de ce moment si particulier.
Des fleurs et encore des fleurs! Si l'abbé Jean-Marie Jadot, doyen d'Arlon, a la main verte c'est exclusivement pour faire s'épanouir hortensias, roses trémières, roses et autres cosmos. Les pensées, ce sera pour dans quelques semaines, pour donner des couleurs aux journées d'automne. Ce jardin, légumes interdits, le doyen Jadot l'a imaginé voici quelques années en dessinant la cour, en plantant des pergolas. Aujourd'hui, c'est un jardin agréable où le doyen aime lire mais aussi travailler et organiser des réunions. Et il paraît que ses interlocuteurs sont friands de ces rencontres au jardin.
Ce mercredi 14 juillet 2010, les Cinaciens comme les habitants de la région ne sont pas prêts de l'oublier. En quinze minutes, entre 16h30 et 16h45, le vent a tout dévasté sur son passage: toitures arrachées, arbres déracinés... Le clocher de la collégiale n'a pas résisté à cette tempête. En tombant, l'emblème de toute une région a réduit à néant la nef centrale de la collégiale. Ce déchaînement climatique n'a heureusement pas fait de blessé mais des dommages importants. Aujourd'hui, il faut penser... réparations. Dès le lendemain matin, les spécialistes étaient au chevet de la collégiale Notre-Dame. Le chantier de réparation prendra du temps. Ce qui a été décidé, outre le déblaiement des débris, c'est de couvrir l'édifice. Une couverture provisoire qui protégera les lieux en attendant et pendant les travaux de reconstruction.
Il faudra du temps pour que les traces de la tempête soient effacées. La collégiale a beaucoup souffert. Roger Pierson, membre de la Fabrique d'église a pris les premières photos de "l'après tempête". Les voici. D'autres ont été prises quelques jours plus tard alors qu'à Ciney on tente de ne plus penser qu'à la reconstruction.
"Heureusement, il n'y a pas eu de blessé" lance le doyen Pierre Renard. Le curé est bien sûr peiné de voir la collégiale ainsi éventrée mais aussi rassuré non seulement par le fait qu'aucun blessé n'ait été déploré mais aussi par l'élan qui est né après le 14 juillet. "Ce qui, par contre, me fait mal c'est de voir des personnes en larmes. Des Cinaciens plus âgés sont venus voir la collégiale et ils pleurent en voyant l'ampleur des dégâts. Certains m'ont dit que jamais, avant leur mort, ils ne reverraient la collégiale et sa tour comme elles étaient avant la tempête".
Aujourd'hui, soeur Agnès, un petit bout de femme de 76 ans, est la vedette de Ciney. Tout le monde parle d'elle comme étant "la miraculée". Le jour de la tempête, elle était, comme chaque jour, à la collégiale où elle faisait adoration. Tout s'est écroulé autour d'elle. "Maintenant, j'ai un autre rapport à la vie et j'ai découvert que Dieu m'aime très fort" confie, dans un large sourire, la religieuse.
La tempête à peine passée, Roger Pierson était présent à la collégiale. Trésorier de la Fabrique d'église, membre du cercle culturel... ce Cinacien est incollable sur l'histoire de la collégiale. Une collégiale qui, comme il le raconte, a déjà bien connu des "malheurs" au fil de sa longue histoire. Comme d'autres, Roger Pierson est à son chevet veillant au bon avancement du chantier de reconstruction.
 juillet 2010

Le 21 juillet dernier, jour de la Fête nationale, ce n'est pas tant la présence du prince Laurent et de la princesse Claire qui a surpris ceux qui découvraient Arlon mais plutôt l'oecuménisme de ce Te Deum. Il a réuni, à l'église Saint-Martin, les représentants des grands cultes mais aussi de la laïcité.
Le conseil diaconal du diocèse de Namur propose une formation théologique. Une formation qui s'adresse aux candidats diacres, aux acteurs pastoraux, aux catéchistes, aux professeurs de religion... Bref, à tous les ''chercheurs du Royaume de Dieu''. Le programme des cours est connu. Il est aussi possible, pour les étudiants libres, de choisir, les matières à la carte.
La semaine des "Trois V" aura lieu du 9 au 16 août, chez les Filles de Marie à Pesche. Une congrégation qui, cette année, fête son 175eme anniversaire. Durant cette semaine, ce sont des jeunes qui découvrent les joies de la vie communautaire tout en partageant des valeurs communes.
Depuis sa sortie, l'iPad ne cesse de faire la démonstration de ses multiples propriétés. On le savait déjà très performant pour regarder des photos ou encore des vidéos. Une autre utilisation est désormais possible. L'iPad permet aux prêtres de lire leur bréviaire. Pratique, léger mais l"iPad a un coût et plutôt élevé.
Au moment de l'Avent ou encore pendant le Carême, la Fraternité de Jérusalem propose des retraites en ligne. Il s'agit, cette fois, en cette période estivale, d'une invitation à découvrir l'Apocalypse, en huit étapes illustrées par des reproductions colorées du manuscrit illustré par le moine Beatus (Xe siècle). C'est le père Yves-Marie Blanchard, prêtre du diocèse de Poitiers et professeur d'exégèse et de patristique à l'Institut Catholique de Paris, qui a assuré les commentaires théologiques de l'ensemble du parcours.
Ce n'est pas tous les jours qu'une abbaye fête ses 1000 ans. Cette abbaye, elle n'est pas située en Belgique mais bien en France, dans le tout, tout petit village de Saint-Sauveur. Saint-Sauveur et ses 48 habitants sont situés en Meurthe et Moselle, donc pas très loin de chez nous. Envie d'une escapade estivale dans une région très belle, très verte, vallonnée et riche en histoire? Cet anniversaire et les festivités qui vont s'y dérouler, en août prochain, sont autant d'occasions
Cette journée, elle restera à jamais gravée dans leur mémoire. Dans les bons comme dans les moins bons moments, Anatole Makambu, Damien Nivelle, Vincent Pinilla et Gonzague Renoul revivront, par la pensée, leur ordination.
Depuis plus de 100 ans, la chapelle du Cœur de Jésus à Salzinnes accueille ceux et celles qui veulent s’arrêter, se poser en silence, en prière… Un lieu de rencontre et d’adoration avec Dieu, pour vivre un temps de cœur à Cœur accessible en journée comme certaines nuits. Et il n'est pas exclu, si de nouvelles personnes intéressées se présentent pour ces temps d'adoration d'élargir les plages horaires. Pourquoi pas vous?
Le Musée des Arts anciens du Namurois accueille, jusqu’au 12 septembre, une exposition temporaire dédiée à l’art statuaire de dévotion en plâtre dans le Namurois, de 1850 à 1950. Elle est intitulée: "Sur la terre comme au ciel." Le but de l’exposition est d’expliquer le succès pendant plus d’un siècle des statues représentant des saints. L’exposition accueille de nombreuses statues issues des églises de la région de Dinant. A l'origine, toutes ces statues n’étaient pas conservées dans des églises. Les plus petites d’entre elles que vous pouvez apercevoir dans les vitrines étaient dédiées à la dévotion privée et elles avaient leur place dans les familles. Aurore Carlier, coordinatrice adjointe de la Société archéologique de Namur, "A cette époque, quasi tous les fidèles avaient, chez eux, plusieurs statues de saints."
L'été, c'est la saison idéale pour tous les candidats au mariage. Avant de se marier, il s'agit de se préparer et pas uniquement en réservant la salle pour la réception et en choisissant la jolie robe. Pour les chrétiens, le mariage est un sacrement. La préparation ne doit pas être baclée. Un DVD "Le mariage, un chemin de liberté" vous aidera donc à redécouvrir les fondamentaux du mariage: liberté, fidélité, fécondité, indissolubilité... Vous y trouverez tout ce qui se rapporte encore à la préparations spirituelle.
Parcourir une expo, s'offrir une escapade en Meurthe et Moselle pour l'anniversaire d'une abbaye, voilà une lettre d'information qui fleure bon les vacances. Les vacances sont là, il est vrai, pour se ressourcer, refaire le plein d'énergie... Ce ressourcement peut bien sûr également passer par un séjour dans une abbaye ou dans un monastère. Pas besoin de parcourir des centaines de kilomètres pour découvrir ces lieux accueillants qui, pendant toute l'année et a fortiori pendant l'été, organisent des retraites. Pour vous aider à faire votre choix, le journal Dimanche sort un numéro spécial retraite.
Un nouveau numéro de la revue trimestrielle "Pâque nouvelle" vient de sortir. Une publication, dans laquelle M.Guében-Baugniet revient longuement sur les affaires qui secouent l'Eglise.
Mardi 29 juin est un jour de fête au vatican. Voici que, tout comme il y a deux mille ans, Rome redevient un signe de communion pour les catholiques et chrétiens d'autres confessions, remarque le porte-parole du Vatican. C'est également en cette solennité que viennent les nouveaux archevêques pour recevoir le pallium des mains du pape. Parmi eux Mgr Léonard, nouvel archevêque de Malines-Bruxelles, depuis le 18 janvier dernier.
 juin 2010

Elles rythment nos journées comme notre vie. Les cloches des églises sonnent les heures. Elles sont aussi une invitation à rejoindre l'église à l'heure de la messe. Et elles sont encore là pour tinter joyeusement lors des mariages ou des baptêmes. Mais également pour nous inviter au recueillement lors de funérailles. Lorsque de nouvelles cloches arrivent dans une paroisse, c'est l'événement. Que dire donc pour la cathédrale Saint-Aubain où on les attendait depuis trente ans. Car ce n'est pas une, ni deux mais bien trois cloches qui sont arrivées à Namur. L'archiprêtre, le chanoine Jean-Marie Huet a procédé à leur bénédiction dimanche dernier, à la fin de la célébration des ordinations.
Ce n'était jamais arrivé dans l'Eglise que 15.000 prêtres se retrouvent à Rome: c'était, du 9 au 11 juin, la clôture de la première année sacerdotale, placée sous le patronage du saint Curé d'Ars, dont le portait flottait sur la Basilique Saint-Pierre. Ayant eu l'immense joie de participer à cette rencontre, je voudrais simplement en donner quelques échos, complétés par l'article de Famille Chrétienne du 19 juin.
C'est la première fois, dans son nouveau diocèse, que Mgr Rémy Vancottem présidait des ordinations presbytérales. Anatole Makambu, Damien Nivelle, Gonzague Renoul et Vincent Pinella sont les nouveaux prêtres du diocèse. Une célébration de plus de trois heures vécue dans la ferveur et l'émotion par tous les fidèles présents à la cathédrale de Namur. L'occasion aussi pour Mgr Vancottem de féliciter les prêtres jubilaires du diocèse. Des prêtres qui, pour certains, comptent jusqu'à 60 ans de vie sacerdotale. Ce dimanche, Mgr Vancottem a expliqué qu'il s'agissait aussi, pour lui, d'une date anniversaire. C'est le 27 juin 1969 qu'il a été ordonné prêtre. On comprend son émotion en félicitant les nouveaux ordonnés.
"Un métier à part entière", voilà comment l’abbé Guibert Terlinden qualifie sa tâche d’aumônier des Cliniques Saint-Luc de Bruxelles. Une tâche qu’il exerce depuis plus de 20 ans maintenant. Ce psychologue de formation partage sa vie entre l’accompagnement des patients en quête de spiritualité et celui du corps soignant de l’hôpital et du campus universitaire. Il y a quelques semaines, il a eu l'occasion de rencontrer, les aumôniers et les membres des équipes d'aumônerie de cliniques et d'hôpitaux du diocèse de Namur. Avec eux, il a partagé son expérience de terrain dans un des plus gros hôpitaux du pays.
Pour promouvoir les 7 routes de pèlerinage lancées par les Sanctuaires de Beauraing, une idée originale a vu le jour. C'est ainsi que, chaque année, une journée des 7 routes de pèlerinage est organisée. Lors de chaque édition, c'est une de ces 7 routes qui est ainsi mise en évidence. Le 3 juillet prochain, ce sera la route de Houyet qui sera plus spécialement valorisée. Une route qui est parcourue par les pèlerinages pédestres les plus anciens. Cette journée est ouverte à tous.
Les amoureux de la petite reine ont coché, et depuis longtemps, la date sur leur agenda. Le 6 juillet prochain, le Tour de France passe par Namur. Résultat, Namur et les environs seront très difficiles d'accès. Pensez-y dans l'organisation de votre journée de mardi prochain. Pour vous aider dans vos éventuels déplacements, nous vous proposons toutes les mesures de circulation qui sont prises. De très nombreuses routes sont interdites à la circulation tout comme le stationnement. Des mesures qui sont d'application dès le 6 juillet à 7h et jusqu'à 14h. Une longue plage horaire qui se justifie par le passage de la caravane publicitaire, elle précède les coureurs.
Les reliques du saint curé d'Ars sont arrivées ce vendredi matin aux Sanctuaires de Beauraing. De nombreux fidèles étaient présents pour les accueillir mais aussi pour vénérer le coeur de ce prêtre exceptionnel. "Il est un modèle pour tous les prêtres et pour tous les chrétiens: il a tout donné au Seigneur. Et c'est en cela que nous trouverons le bonheur" a précisé l'abbé Karlo Tyberghien, coordonnateur des voyages de cette relique. Il a aussi demandé aux fidèles de prier pour les prêtres mais aussi pour l'Eglise de Belgique. Avant d'ajouter: "Si vous voulez vous attaquer à la religion vous commencez par attaquer les prêtres."
Le 29 juin, en la solennité des saints Pierre et Paul, Mgr André-Joseph Léonard, Archevêque de Malines-Bruxelles prendra part à 9h30 à une cérémonie liturgique ancienne en la basilique Saint-Pierre de Rome. Selon l'antique tradition, après l'homélie prononcée par le pape, l'ancien évêque de Namur recevra avec les autres archevêques nommés par Benoît XVI au cours de l'année écoulée, le pallium des mains de l'évêque de Rome.
"Et maintenant, au travail" a lancé avec un beau brin de dynamisme Mgr Vancottem. Depuis ce dimanche, il n'est plus l'évêque nommé de Namur mais bien l'évêque installé: il a pris possession de son siège épiscopal. Une installation qui a eu lieu au cours d'une très belle cérémonie à la cathédrale Saint-Aubain de Namur. Les Namurois et les Luxembourgeois étaient nombreux comme les représentants du Brabant Wallon. Les premiers tenaient à faire connaissance avec leur nouveau pasteur, les autres à s'assurer qu'ils seraient bien accueillis. Ils peuvent être rassurés: à plusieurs reprises, Mgr Rémy Vancottem a été très chaleureusement applaudi.
De l'émotion mais aussi beaucoup de fraternité à la cathédrale Saint-Aubain de Namur au cours de la messe d'installation de Mgr Vancottem. Un évêque qui rencontrait, pour la première fois, ses diocésains. Une rencontre chaleureuse. Si vous n'étiez pas parmi les 1200 privilégiés qui ont assisté à cette prise de possession du siège épiscopal, nous vous proposons de la revivre grâce au reportage photographique d'André Dubuisson. D'autres photos sont disponibles sur son site: www.namur-photopresse.be
Régulièrement, dans le cadre de l'année sacerdotale, Cathobel vous a proposé des rencontres avec des prêtres de chez nous. L'année sacerdotale est terminée, il s'agit donc du dernier rendez-vous. C'est une rencontre avec Damien Nivelle qui sera ordonné, le dimanche 27 juin prochain, à Namur.
Depuis l'annonce de sa nomination par le pape Benoît XVI, Mgr Rémy Vancottem, le nouvel évêque de Namur, a déjà répondu à bien des interviews. Il a parlé de ses vingt-huit années passées dans le Brabant wallon, de l'importance qu'il accorde à l'écoute... On vous propose une interview plus personnelle de Mgr Vancottem. Le 30 eme évêque de Namur y parle de musique, de littérature mais aussi de politique.
RCF-Namur, la Radio Chrétienne francophone, s’apprête à diffuser, en direct, la prise de possession du siège épiscopal par Mgr Rémy Vancottem. Cette célébration d'installation aura lieu le dimanche 20 juin, à partir de 15h45, à la cathédrale Saint-Aubain. Vous ne pouvez vous libérer? Branchez-vous sur le 106.8 FM et vous assisterez à ce moment important pour le diocèse. Cette retransmission, en direct, est une première pour RCF-Namur. Nous avons donc saisi l’occasion pour en savoir plus sur cette radio chrétienne régionale. Rencontre avec Marc De Zorzi, un administrateur de RCF-Namur.
D'ici quelques jours, les reliques du saint curé d'Ars seront dans notre diocèse (Beauraing, Auvelais et Namur). Cet homme à la vie simple, profondément miséricordieux est une référence pour beaucoup d'entre nous. Il en va de même pour les prêtres dont il est devenu le saint patron. Le chanoine Jean-Marie Huet, actuel administrateur diocésain fait partie de ces personnes qui ont une profonde admiration pour cet homme au visage émacié, marqué par les épreuves mais au regard fait de tant de bonté. L'administrateur diocésain nous parle aussi du petit village d'Ars situé non loin de Lyon où il fait bon se ressourcer spirituellement et dans lequel il passe, chaque année, plusieurs jours.
Pour les étudiants du Séminaire Notre-Dame de Namur comme pour ceux du Séminaire Redemptoris Mater l'année scolaire est terminée. Les examens font déjà presque partie des souvenirs. Etudiants et professeurs se sont accordés un moment de détente: une soirée avec les amis de ces deux séminaires. Avec, en invité d'honneur, Mgr Rémy Vancottem, le nouvel évêque de Namur. Un évêque nommé mais pas encore installé comme il a tenu à le redire.
Les étudiants et professeurs de l’Institut Sophia à Bruxelles invitent les jeunes adultes âgés de 18 à 28 ans envisageant d’entreprendre des études supérieures ou se préparant à la vie professionnelle à venir découvrir les lieux et l’ambiance qui y règne. Ils y découvriront qu'il est possible de passer une année de "pause" constructive tout en approfondissant sa foi. C'est la "formation intégrale de la personne".
A vos agendas: les jeunes catholiques issus du monde entier se réuniront à Madrid, pour fêter la 26ème Journée Mondiale de la Jeunesse (JMJ). Ce sera du 15 au 21 août 2011. Les Journées Mondiales de la Jeunesse ont été initiées par le Pape Jean-Paul II, c'était déjà en 1985. Depuis, chaque année, partout dans le monde, les jeunes se retrouvent pour se souvenir de ces JMJ. Et puis, tous les 3 ans, la fête prend de l'ampleur. Les jeunes du monde entier ont rendez-vous dans une ville.Ils se sont ainsi rassemblés en 2008 à Sydney, en 2005 à Cologne, en 2002 à Toronto, en 2000 à Rome, en 1997 à Paris...
Le supérieur général des jésuites vient de nommer le professeur Yves Poullet comme recteur des Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix. C'est l'aboutissement d'une procédure qui est notamment passée par l'assemblée générale de l'université. Yves Poullet succède au père jésuite Michel Scheuer et il sera à la rentrée de septembre le premier laïc à occuper cette fonction à Namur.
L'année sacerdotale est terminée. Des milliers de prêtres du monde entier se sont retrouvé à Rome. En Belgique, cette clôture a aussi été célébrée, de manière plus modeste. C'était au cours d'une journée de récollection. Les prêtres et les évêques francophones avaient rendez-vous à Banneux. Les néerlandophones ont eux passé, toujours une journée de récollection, mais à Scherpenheuvel.
Dans son émission "Et dieu dans tout ça? - le magazine des philosophies et des religions" de ce dimanche 13 juin, Jean-Pol Hecq (la photo) se penchera sur la figure du prêtre contemporain, dans le cadre de la clôture de l'année sacerdotale, avec ses invités le père Francis Ayliès, le père Stéphane Séminckx, le père Joël Rochette et Michel Kesteman.Diffusion de 11h à midi et de 23h15 à minuit sur La Première.
Compétition de karting réservée au clergé français, la Padre cup s'ouvrait cette année à des pilotes étrangers. Et parmi ces pilotes, un équipage bien de chez nous: Cédric Claessens, curé de Salzinnes et Fabien Lambert, vicaire de cette même paroisse Sainte-Julienne. Un week-end pied au plancher pour nos deux prêtres!
Le Trésor d’Oignies, l’une des 7 merveilles de Belgique, quitte le couvent des Sœurs de Notre-Dame de Namur où il a été soigneusement conservé pendant près de 200 ans. Maintenant, il sera préservé au Musée provincial des Arts anciens du Namurois situé dans la rue de Fer à Namur.
La procession de la Fête Dieu est organisée, depuis plusieurs années maintenant, à Namur. Une dévotion ancestrale qui attire la protection et les grâces de Dieu sur la ville et ses habitants. A la cathédrale Saint-Aubain, à Namur, c'est dès la fin de la matinée que le Saint-Sacrement a été présenté aux fidèles pour un temps d'adoration. Puis, il y a eu la procession sous un beau et chaud soleil printanier. Une procession faite de haltes, de reposoirs. La première de ces haltes a eu lieu dans la cour de l'Evêché. Un deuxième reposoir était proposé à la chapelle Notre-Dame du Rempart et un dernier place du Palais de Justice, devant la Maison des Médias. A chaque fois, les participants ont pu entendre la Parole de Dieu commentée par le chanoine Jean-Marie Huet, l'Administrateur diocésain. Des enfants épaulés par quelques adultes traçaient le chemin en lançant sur le sol des pétales de fleurs.
Les Filles de Marie de Pesche fêtent donc cette année leur 175 eme anniversaire. Les religieuses ont voulu profiter de ce moment pour mieux se faire connaître. Elles veulent expliquer que la congrégation a encore de belles année devant et qu'il n'est pas question de vivre uniquement du passé.
Dimanche prochain, nous irons tous voter. En Belgique, le vote est obligatoire et les abstentionnistes risquent une amende. Voter n'est pas toujours évident. Beaucoup d'adultes se posent déjà pas mal de questions en cette période cruciale pour notre pays. On se doute que choisir pour qui voter, en fonction des enjeux ou encore des programmes des différents partis, est encore plus compliqué pour les jeunes. Pour les aider, le Conseil de la Jeunesse Catholique (CJC) publie son Memorandum
Dimanche prochain, le 6 juin, une procession du Saint-Sacrement arpentera, comme depuis plusieurs années maintenant, quelques rues de Namur. Et pas celles de Neufchâteau comme il avait été annoncé voici quelques mois. Ce sera à l'occasion de la Fête Dieu. La procession quittera la cathédrale à 16h. A partir de 11h30 et jusqu'à 16h, un temps d'adoration est proposé. Chacun est invité à y participer. Les enfants présents qui le souhaitent précèdent la procession et lancent des pétales de fleurs. Cette fête en l'honneur du Corps et du Sang du Christ est très ancienne, c'est l'occasion d'en savoir plus en se plongeant dans l'histoire.
Prendre le temps de s'arrêter et de réfléchir sur sa vocation de prêtre voilà ce que proposait le colloque qui vient de se tenir à Ciney. Deux jours pour, sur base d'interventions de spécialistes, s'interroger sur le sacerdoce et la place du prêtre aujourd'hui. Sa mission a bien évolué au fil du temps comme sa place dans la société d'ailleurs. Un prêtre débordé qui ne sait plus où donner de la tête pour faire face à son agenda, c'est une réalité. "Le prêtre est un homme mangé" dira Benoît Lobet, écrivain, théologien, doyen d'Enghien (Tournai). Il ne pouvait dès lors qu'encourager ses confrères à des moments de prière réguliers en les invitant à faire oraison. Ces deux jours ont aussi permis aux participants de se rencontrer, de prendre du temps ensemble... Autant d' objectifs de ce colloque qui se déroulait dans le cadre de l'année sacerdotale.
Mgr Vancottem a fait connaissance avec Namur. Pas le temps de faire un tour dans la ville, juste quelques minutes pour découvrir l'évêché où il s'installera prochainement avant de rencontrer la presse régionale (la photo). Comme la veille à Bruxelles, Mgr Vancottem est apparu comme serein mais aussi comme un homme appréciant l'humour. Mgr Rémy Vancottem est le nouvel évêque diocésain, le trentième du nom. Il est bien trop tôt pour lever le voile sur la manière dont il envisage son épiscopat. Homme d'écoute, il aime rencontrer les gens avant de décider: une constante dans sa manière de travailler. Il l'a redit aux Namurois. "Un énorme travail d'exploration va être nécessaire, précise-t-il. Je vais aller rencontrer les gens là où ils se trouvent. Je ne sais pas travailler sans avoir établi une relation avec les personnes."
Du 24 au 28 juin, le reliquaire contenant le coeur du Saint curé d'Ars sera présent en Belgique. A Namur, le reliquaire sera à la cathédrale Saint-Aubain, dimanche 27 juin, jour des ordinations sacerdotales. Nous reviendrons, sur la présence du reliquaire, dans un prochain reportage avec les dates et les lieux où il sera exposé. Une neuvaine est aussi prévue entre le 18 et le 26 juin.
 mai 2010

Un homme à l'écoute. Voilà comment se décrit le nouvel évêque de Namur. Mgr Rémy Vancottem dont la nomination a été rendue officielle, par le Vatican, ce lundi midi, n'est pas un homme pressé. Il aime prendre son temps pour écouter, pour comprendre et décortiquer les dossiers avant de décider. "Dans un avion, il faut un pilote. Il faut donc quelqu'un pour finalement trancher" explique, en souriant, Mgr Vancottem. A 66 ans, il "n'est pas le petit nouveau" parmi les évêques belges. Durant 28 ans, il aura été vicaire général du cardinal Danneels et évêque auxiliaire du Brabant wallon. Il va mettre à profit les prochaines semaines pour découvrir le diocèse. Pour le moment, il n'a fait que le traverser pour rendre visite à sa famille installée à Arlon.
Jean-Claude Gianadda se produira le samedi 12 juin prochain, à 20h, à l'abbaye romane d'Hastière-par-Delà. S'il arpente les routes de la France depuis de très nombreuses années, sa présence est plus exceptionnelle, chez nous, en Belgique. Jean-Claude Gianadda, c'est le chanteur des "choses de la vie". Ce n'est pas un habitué des ondes radiophoniques et encore moins sur les plateaux de la télévision par contre il se produit dans les églises, les écoles, les hôpitaux.... A son actif: l'enregistrement d'une cinquantaine de disques!
La Journée des Eglises Ouvertes est devenue LE rendez-vous culturel du premier dimanche de juin. On ne déroge pas à cette sympathique tradition. Dimanche prochain, le 6 juin, ce sont plus de 300 édifices religieux dans tout le pays qui seront ouverts. Des églises du diocèse participent. Et chaque année, le public répond en nombre. Lors de la précédente édition, en 2009, la Fondation Eglises Ouvertes avait ainsi accueilli plus de 30.000 visiteurs.
Le P.Georges Chantraine, sj est décédé dimanche soir, à Namur. Il était âgé de 78 ans. Namurois d'origine, docteur en philosophie et en théologie, il avait enseigné la dogmatique et l'histoire de l'Eglise à l'IET, la faculté jésuite de théologie de Bruxelles. Il a fait son entrée dans la Compagnie de Jésus en 1951. Douze ans plus tard, il sera ordonné prêtre.
Le soir de la Vigile de Pentecôte, vingt-huit personnes ont reçu, des mains de Mgr Warin évêque auxiliaire de Namur, le sacrement de Confirmation. Une célébration qui s'est déroulée à la cathédrale Saint-Aubain, à Namur.
La porte du Carmel à peine franchie, c'est une bonne odeur de cuisson qui vient vous caresser les narines. Le bruit, une sorte de martèlement, est important. Il est provoqué par les fers qui s'ouvrent pour recevoir la pâte, se referment pour la cuire et s'ouvrent à nouveau pour qu'elle soit retirée. Pas une minute de pause. Ce rythme, c'est celui de trois carmélites du Carmel de Floreffe, deux jours par mois. Ces jours-là, elles cuisent des hosties. Pour les opérations de conditionnement, c'est une bonne partie de la communauté qui est mobilisée.
Plus de 200 personnes ont participé le dernier week-end de Pentecôte à l’inauguration de l’aile entièrement rénovée du Centre Spirituel Ignatien La Pairelle, à Wépion. Sobriété et confort caractérisent les 53 nouvelles chambres. Un chantier important que les nombreux amis de La Pairelle n'ont pas manqué de visiter.
Le rendez-vous est immuable. Chaque mardi de Pentecôte, ils ont pris l'habitude de se réunir pour fêter l'anniversaire de leur ordination sacerdotale. Et cela dure depuis 55 ans maintenant.
Les vacances, nous en rêvons toute l'année. Un moment de repos, quelques jours entre parenthèses que l'on veut savourer. Il s'agit donc de bien les préparer et donc de bien choisir son séjour. Si vous avez envie que ces vacances soient un moment d'approfondissement de votre foi, voici quelques suggestions. Elles s'adressent aux jeunes comme aux moins jeunes, aux célibataires comme aux familles, aux artistes comme aux sportifs. Des moments qui se déroulent chez nous ou en dehors de nos frontières. Déjà de belles vacances.
Entraide et Fraternité/Vivre-Ensemble a désormais une antenne dans le Luxembourg. Un bureau vient de s’ouvrir à Bertrix au 3 de la rue du Culot. Un moment important pour toute cette équipe qui mène des actions chez nous mais aussi dans le monde.
Au début de ce mois, les évêques de Belgique accompagnés de deux administrateurs diocésains étaient en visite "Ad limina" à Rome. Une visite qui a lieu tous les cinq ans et qui permet aux représentants des églises locales de faire rapport de la situation auprès du Saint-Siège. La délégation belge était emmenée par Mgr Léonard, archevêque de Malines-Bruxelles. Il est assez unique de compter, dans une délégation, deux administrateurs diocésains. Cela tient au fait que dans le diocèse de Namur comme dans celui de Bruges on attend la désignation d'un évêque. A Namur, depuis le départ de Mgr Léonard, les affaires courantes sont gérées par le chanoine Jean-Marie Huet. A Bruges, c'est le chanoine Koen Vanhoutte qui a été désigné suite à la démission de l'évêque pour une affaire de pédophilie. Rome devra donc procéder prochainement à deux nominations. Les évêques et les administrateurs diocésains ont été reçus, en audience, par le pape Benoît XVI. Voici le message que Mgr Léonard a adressé au Pape Benoît XVI ainsi que le message que ce dernier adresse à l'Eglise de Belgique.
Une jeune femme, les yeux rougis par les larmes, embrasse soeur Christine. La religieuse la prend dans ses bras et lui souhaite, tout simplement, bon courage. Cette femme, comme des dizaines d'autres, ira ensuite prier devant la statue de sainte Rita, une jeune Italienne qui a vécu au 15eme siècle. Tous espèrent tellement dans cette sainte invoquée pour les causes difficiles voire désespérées. Samedi, on célébrera l'anniversaire de la mort de sainte Rita de Cascia. On attend plusieurs centaines de personnes à Bouge, sur les hauteurs de Namur. Des pèlerins qui auront la possibilité de repartir avec une rose rouge. Durant la neuvaine dédiée à la sainte -elle se termine le 23-, des roses bénites au cours de chaque messe sont vendues sur place (la photo). Elles sont à offrir aux malades ou à garder sur soi afin, comme le précise la prière,"que ceux qui les porteront sur eux soient guéris de leurs infirmités et que le Mal n'ose plus les inquiéter."
Dans le cadre de l'année du prêtre qui se terminera le 19 juin prochain, ne manquez pas de découvrir sur http://www.catho.be/ les interviews de dix prêtres. Elles sont diffusées à raison d'une par semaine, le vendredi. Rencontre à Namur avec Bernard Sorel, l'aumônier des naturalistes et des forestiers mais aussi de l'aéronautique.
L'abbé Jean-Claude Pivetta, le doyen de Walcourt se prépare, comme chaque année, dans la ferveur et l'effervescence, à la Trinité. "La Trinité, c'est une semaine de pèlerinage (du mercredi 26 mai au mardi 1er juin), de grands tours comme on dit dans la région" explique le doyen. Un temps qui se terminera le dimanche 6 juin par un autre pèlerinage, le pèlerinage du Saint- Sacrement. Mgr André-Joseph Léonard, archevêque de Malines-Bruxelles présidera, le dimanche 30 mai, le grand tour Notre-Dame. "Pour moi, ce pèlerinage est vraiment une très importante démarche spirituelle" explique le doyen de Walcourt. Une semaine plutôt physique pour laquelle il s'agit d'avoir la forme. Chaque grand tour, et l'abbé Pivetta en assurera plusieurs au cours de cette semaine, fait 7 kms! Notre-Dame de Walcourt sera ainsi emmenée, à travers la très belle campagne qui borde la basilique de Walcourt. Des arrêts sont prévus aux chapelles, aux potales... Des moments de prière, de recueillement. Un véritable enthousiasme qui gagne toute une région.
Les Chanoines Réguliers Prémontrés quittent l’abbaye de Bois-Seigneur-Isaac (Braine-l’Alleud) qu’ils occupaient depuis 1903. Ils sont remplacés par des religieux de l’Ordre Libanais Maronite. Ce lundi de Pentecôte, le 24 mai, la messe sera présidée par les Pères Prémontrés et les Pères Maronites.
Il y a quelques semaines déjà a eu lieu, à Bastogne, la rencontre de la prière des Mères, avec 40 participantes et cela dans un esprit familial et fraternel. La journée avait plusieurs buts: d’abord, faire connaître dans la région de Bastogne la "prière des Mères", et cela via Missio. Missio est convaincu que l’évangélisation ne se fera pas par des papiers, mais par la famille y compris les enfants et les jeunes. Ensuite, diffuser le thème de l’année sur la Mission: "Au nom de Jésus, lève-toi". Le prochain rendez-vous de la prière des Mères aura lieu à Erpent, le 12 juin.
H2onews, l'agence multimédia d’informations catholiques en neuf langues, présente et distribue le film documentaire "Matteo Ricci: un Jésuite au Royaume du Dragon". Un film réalisé par Gjon Kolndrekaj, à l’occasion du quatrième centenaire de la mort du père Matteo Ricci.
Les Services résidentiels (I.M.P.) Enfant Jésus de Ciney accueillent 345 personnes (elles sont âgées de quelques mois à plus de 70 ans) handicapées mentales profondes. Chaque année, la possibilité est offerte à une trentaine d'entre elles de partir en pèlerinage à Lourdes. Pour s'en occuper durant le voyage et sur place, l'équipe d'aumônerie est à la recherche de jeunes et de moins jeunes.
Eux, ils ne sont pas occupés à se ronger les sangs en se demandant s'ils seront ou pas sélectionnés! On peut aimer le foot, participer à un tournoi, sans se voir pour autant à la Coupe du Monde. Des séminaristes namurois (Séminaire Notre-Dame et Séminaire Redemptoris Mater), des membres de la Communautés de l'Emmanuel ou encore de la Fraternité Thomas Becket épaulés par quelques prêtres namurois viennent de se rencontrer, en tournoi. Vainqueurs? Le Séminaire Redemptoris Mater, des as du ballon rond coutumiers de la première place. Commentaire, tout en modestie, entendu au bord du terrain: "C'est normal, nous sommes les meilleurs!"
Ils sont jeunes et ils aiment la photo comme notre patrimoine. A partir du 18 mai prochain et jusqu'au 26 mai, les photos prises lors d'un stage ou encore durant un voyage au Fort de Breendonck seront exposées à la Galerie du Beffroi à Namur. Pour l'expo "Namur sous la lumière de son patrimoine", ils ont passé beaucoup de temps à la cathédrale Saint-Aubain.
Une nouvelle fois, les Fraternités de Jérusalem proposent une retraite en ligne, qui courra du 15 au 22 mai prochains. Une manière de se préparer à la Pentecôte. Le Mont-Saint-Michel a été retenu pour accompagner ces moments d'intériorité; un outil photographique, de noir et de blanc, qui décline le pèlerinage en bord de mer.
Une journée de détente figurait au programme de tous ceux -et celles- qui fréquentent le Studium de Namur. Le Studium Notre-Dame (école de philosophie et de théologie) dispense une formation à la fois intellectuelle et doctrinale aux séminaristes du Séminaire Notre-Dame de Namur ainsi qu'à d'autres séminaristes et, d'une manière générale, à toutes les personnes intéressées par le sujet. Les étudiants réguliers comme les étudiants libres, les professeurs et les accompagnateurs ont ainsi passé une journée à Bruxelles... et sous la pluie. Pas de quoi freiner l'enthousiaste des Namurois. L'ambiance a été qualifiée, par les participants, d'extra!
''Autour du baroque'', c'est le thème du concert qui se déroulera le dimanche 30 mai prochain, à 15h, à l'abbatiale de Maredsous. Un concert qui se déroule dans le cadre du 25 eme anniversaire de l'Association musicale du Beffroi Notre-Dame de Namur.
S’il est des traditions qu’il convient de perpétuer, ce sont celles qui plongent leurs racines dans la terre de notre cité portant le nom d’un saint dont la vénération rayonna pendant plusieurs siècles. Saint Hubert est un bel exemple. Hubert, évêque de Liège est mort à Tervuren le 30 mai 727. Le 3 novembre 743, son corps enseveli dans la Collégiale saint Pierre fut exhumé et élevé sur les autels. Cette cérémonie était la reconnaissance de la sainteté. On demande son intervention contre la rage qui ravageait alors les troupeaux mais aussi les hommes. On oublie souvent que saint Hubert est spécialement invoqué pour les personnes nerveuses, surmenées, les enfants agités, marqués par la peur, l'hyperactivité, le stress, l'insomnie... Il apaise les rages de l'esprit et du corps. Un pèlerinage en l'honneur de saint Hubert aura lieu, à la basilique, le lundi de Pentecôte, le 24 mai. L'année dernière, ce moment a rassemblé plus de 200 personnes.
Dans le cadre de l'année du prêtre qui se terminera le 19 juin prochain, ne manquez pas de découvrir sur http://www.catho.be/ les interviews de dix prêtres. Elles sont diffusées à raison d'une par semaine, le vendredi. Rencontre à Namur avec le père jésuite Georges Davin, aumônier au Foyer Saint-François. Une rencontre attachante avec un amoureux de l'Eglise et un philanthrope convaincu.
Alors que l'on parle de l'intégration des personnes handicapées, la Pastorale de Namur a organisé un colloque sur l'inclusion, considérant qu'il y a un pas supplémentaire à franchir. Un pas en avant.
Une neuvaine de prières à l'Esprit Saint aura lieu du vendredi 14 au vendredi 21 mai à la Cathédrale Saint-Aubain, à Namur. La vigile de Pentecôte se déroulant elle le samedi 22 mai. Cette neuvaine est préparée par la Pastorale Familiale Diocésaine en collaboration, depuis deux ans maintenant, avec diverses communautés religieuses de la région et les séminaires de Namur. Chaque soir, de 20h à 21h, c'est un moment de prière qui est proposé. Cette année, le thème qui a été choisi est celui de "L'Esprit Saint à l'oeuvre dans les Sacrements".

A Namur, une place porte son nom, c'est la place Joseph André. Elle est située face à la prison là où l'abbé aura été aumônier pendant tant d'années. Un homme qui, pendant la seconde guerre mondiale, a aussi pris des risques énormes pour protéger des Juifs. Une BD retrace cette vie exceptionnelle. Le titre: "'Joseph André Audace et don de soi". Publiée aux éditions Coccinelle (Durbuy), elle est en vente, notamment, dans les CDD de Namur et d'Arlon. Une bande dessinée signée Didgé.
Dimanche prochain, le 9 mai, c'est toute la communauté paroissiale cinacienne qui est invitée à se retrouver à la collégiale. Plusieurs jeunes de l'IMP (on parle aujourd'hui des Services résidentiels Enfant Jésus) feront leur profession de foi. Ils ont de 12 à 20 ans et souffrent d'un handicap mental souvent aggravé d'un handicap physique. Ces jeunes ont été préparés par l'équipe d'aumônerie du centre. Ils ont aussi, à plusieurs reprises, rencontré le doyen Pierre Renard. Un doyen heureux de cette "première": "Dieu veut que l'on fasse famille. Je prie pour que ma paroisse devienne une famille à l'oeuvre. J'ai enfin compris que les jeunes de l'IMP en font eux aussi partie". Des communiants que les Cinaciens ont appris à connaître, ils participent avec d'autres du centre, le premier dimanche du mois, à la messe des familles ainsi qu'au repas qui suit et à la balade digestive!
L'Eglise c'est l'affaire de tous: des petits comme des grands, des jeunes comme des plus âgés, des valides comme des moins valides. Nous en sommes tous intimement convaincus. Il y a quelques années, La pastorale des personnes handicapées a lancé, au niveau du diocèse, une enquête sur l'accessibilité de nos églises aux moins valides: 700 questionnaires ont été envoyés. Aujourd'hui, il n'est pas envisageable de renouveler une telle enquête mais bien de réactualiser les données principales. Peut-être n'avez-vous pas eu connaissance de cette enquête? Peut-être n'avez-vous pas eu le temps, à l'époque, de répondre aux questions? Des aménagements ont pu être apportés sans qu'ils n'aient été signalés... Si vous gérez une paroisse, c'est le moment de prendre un peu de votre temps pour répondre à ces quelques questions. Les renseignements - bien utiles - sont à envoyer à La pastorale des personnes handicapées: ils permettront de réactualiser les données. Les informations seront publiées sur le site du diocèse de Namur, dans la section "Pastorale des personnes handicapées".
La journée mondiale de prière pour des vocations a eu lieu le 25 avril dernier. D'autres moments de prière pour les vocations mais aussi pour les prêtres auront lieu prochainement dans le diocèse: - le 20 mai, à la cathédrale Saint-Aubain, à Namur, soirée axée sur le sacrement de "L'Ordre" dans le cadre de la neuvaine de Pentecôte. Une soirée qui sera animée par les séminaristes du Séminaire Notre-Dame et du Séminaire Redemptoris Mater de Namur. - le 27 mai, à 20h, prière pour les vocations au Séminaire de Namur. - les 25 et 26 juin, visite des reliques du curé d'Ars à Beauraing. - le 26 juin, à 20h, veillée avec les ordinands au Séminaire de Namur. - le 27 juin, ordination et prière autour des reliques du curé d'Ars à la cathédrale de Namur.
Depuis trente ans maintenant, le carillon de la cathédrale Saint-Aubain, à Namur, fonctionne avec 47 cloches au lieu des 49 prévues. Encore un peu de patience et le carillon sera - enfin - complet. Les deux cloches manquantes sont arrivées, la semaine dernière, d'Annecy (France). Elles sortent directement des ateliers Paccard, les spécialistes en la matière. Une troisième cloche a aussi été livrée à Namur: bien plus imposante que les deux autres. Cette cloche d'une cinquantaine de kilos sera installée dans le jubé et servira pour la liturgie. Ces cloches seront, comme le veut la tradition, baptisées dans les prochaines semaines.
Depuis 5 ans, les moines de l’abbaye d’Orval et une petite équipe proposent aux jeunes une retraite à l’abbaye. Cette année, l’invitation est faite aux jeunes âgés de 18 à 30 ans. Ce moment privilégié se déroulera du 4 au 8 août. Pour en savoir plus, nous vous proposons une rencontre avec le Père Abbé, Lode Van Hecke.
Le Collège Belgique est en place depuis plus d'un an maintenant. Il a vu le jour à l’initiative de l’Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique. Un Collège Belgique qui organise des cycles de cours - conférences de haut niveau, adressés à un large public éclairé, entre autres et en priorité aux doctorants. Les enseignements, sélectionnés parmi de nombreuses propositions, portent sur des sujets peu explorés et peu ou pas traités par le programme des universités et écoles doctorales. L’accès aux conférences est gratuit et sans inscription; il donne droit à des crédits pour les doctorants. Les 26 et 27 mai, des conférences sont programmées, à Namur, sur le thème: "Les trompettes de l’Apocalypse".
Chaque jour de l'année, des dizaines de personnes viennent se recueillir à Beauraing, invoquer Notre-Dame, la vierge au coeur d'or. Avec le mois de mai, cette fréquentation va encore s'intensifier. La saison mariale a officiellement repris samedi, le 1er mai, avec un moment de prière spécialement consacré aux vocations. Les sanctuaires de Beauraing et les vocations c'est déjà une longue histoire. En mai 1985, le pape Jean-Paul II est venu prier, à Beauraing, à l'Aubépine. Il a prié afin que l'Eglise ne manque pas de prêtres. Le chanoine Jean-Marie Huet, administrateur du diocèse, a célébré l'office avant de procéder à la bénédiction de différents objets. Sept objets précisément, autant de symboles des vocations qui sont exposés dans la chapelle votive des Sanctuaires.
Dans le public, des séminaristes très attentifs, des prêtres qui veulent témoigner de leur vie de foi mais aussi des laïcs. Tous participaient, à Beauraing, à "la prêtre academy". Un titre bien dans l'ère du temps pour parler des vocations. Le service diocésain des vocations a voulu profiter de l'ouverture de la saison mariale pour présenter un film. Le titre: "Prêtres-académy". Franck, Christophe et Michel, trois jeunes prêtres du diocèse de Besançon, en France, y parlent de leur vie au quotidien: "Suivre Jésus, c'est une aventure et ça vaut le coup" ponctuera Michel.
 avril 2010

Il a résisté longtemps avant de craquer, de succomber à la tentation... de marcher! Le doyen d'Auvelais, l'abbé Philippe Masson sera dimanche prochain à Tarcienne. Dans son bel uniforme de sapeur, il participera à la marche Saint-Fiacre. En juin, l'abbé Masson marchera à Gourdinne en l'honneur cette fois de saint Walhère. Lorsqu'il parle des marches de l'Entre-Sambre et Meuse, les yeux de l'abbé Masson brillent... On l'imagine bien décomptant les jours avant "LE" rendez-vous. Pas question pour lui de manquer ce moment qu'il décrit comme celui d'une belle fraternité entre les participants mais aussi avec le public massé sur le passage.
Le 8 mai prochain, il y aura foule au domaine provincial de Chevetogne. C'est là que se retrouveront les membres des 300 patros de Wallonie et de Bruxelles pour vivre leur rassemblement fédéral. On attend 10.000 personnes pour une journée placée sur le thème du rire.
Fêter un anniversaire, c'est se souvenir de tout ce qui a été fait. Chez les Filles de Marie de Pesche, une congrégation religieuse qui fête cette année son 175 eme anniversaire, c'est aussi le moment d'envisager l'avenir. Aujourd'hui, elles sont encore une septantaine, à vivre, dans cette congrégation qui a des maisons dans les diocèses de Liège, du Hainaut et bien sûr de Namur. Elles poursuivent leur mission d'éducation. Il n'est bien sûr plus question, comme elles l'ont fait par le passé, d'ouvrir des écoles. L'éducation à la foi des jeunes et des moins jeunes, l'accueil des plus démunis et l'écoute des jeunes... en vue de coopérer à l'oeuvre de Rédemption voilà leur charisme. Cet anniversaire va être fêté durant toute une année qui aura pour thème "Une année de croissance dans l'espérance!" Les festivités seront lancées le 8 mai prochain. A voir absolument, la très belle maquette qui retrace l'histoire de la congrégation.
"Autour de l'église, il y a un village ..." C'est le slogan qui a été choisi par les habitants du petit village de Clermont dans l'entité de Walcourt pour annoncer les festivités organisées à l'occasion des 150 ans de leur église, l'église paroissiale Saint-Pierre aux Liens.
"Clair et obscur", la biennale des œuvres des détenus qui rassemble une production d’œuvres graphiques réalisées en prison sera l’occasion cette année d’interpeller le public sur la réalité carcérale. Et ce, grâce à une exposition interactive qui reproduit quelques lieux de prisons belges. De la salle des visites à la cellule de réflexion (cachot), les visiteurs rencontreront différentes facettes de l’être humain qu’est le détenu: un codétenu, un fils, un père, un mari, un élève ou un travailleur, malade ou en bonne santé, avec ses croyances, ses points forts et ses faiblesses, ses rêves et ses passions. Et tout cela à mettre également au féminin. Les visiteurs pénétreront aussi dans les règles de la prison, règlements officiels et règles tacites. Une expo qui se tiendra au Palais Abbatial de Saint-Hubert, du 1er au 23 mai.

Vous aimez la mode et les initiatives solidarité? La journée du 8 mai est organisée pour vous. Plusieurs écoles du réseau libre dont trois implantées dans le diocèse de Namur participent au projet "Recycle tes fripes". Un projet coordonné par le CNCD-11.11.11 dans le cadre de la compagne "Travail décent-vie décente". Les installation du Cap Nord (ex CAMET) au boulevard du Nord (derrière la gare) à Namur seront transformées par ces jeunes inscrits dans les sections habillement en boutiques. Ils présenteront leurs créations à partir de vêtements recyclés de 12 à 19h.

Les doigts de Firmin Decerf courent aussi vite sur le bureau que sur le clavier de l'orgue! L'orgue, compagnon de toute une vie consacrée à la musique. Firmin Decerf est organiste liturgique. Professeur -aujourd'hui à la retraite-, improvisateur hors pair, il est titulaire de l'orgue de l'église Saint-Pierre à Bastogne. Un orgue sur lequel il travaille, chaque jour, entre 4 et 5 heures. Ajoutez encore vingt minutes de piano durant lesquelles, Firmin Decerf peaufine sa technique. Un musicien a beau avoir, derrière lui, de belles et longues années de pratique d'un instrument, pour être à la hauteur lors d'un concert, il doit travailler et encore travailler. Et des concerts, il en donne plusieurs par an: chez nous comme à l'étranger. Une date à bloquer dans votre agenda: le 18 juin. A l'occasion de la fête de la musique, Firmin Decerf vous offrira une ballade musicale sur les trois orgues des trois églises d'Arlon!

Aux sanctuaires de Beauraing, le 1er mai coïncide avec l'ouverture de la saison mariale. Non pas que les pèlerinages ne commencent qu’à cette date, mais ils se font alors plus nombreux: c’est le début de la "haute saison". Une ouverture qui aura lieu, cette année, en même temps que l'inauguration d'une nouvelle vitrine dans la chapelle votive des sanctuaires: elle sera consacrée aux vocations. L’eucharistie solennelle se déroulera, comme d’habitude, à 15h45 dans l’église du Rosaire. Cette année, elle sera célébrée par le chanoine Jean-Marie Huet, administrateur du diocèse et chantée par une chorale composée de laïcs proches des Sanctuaires et de personnes des paroisses du secteur de Beauraing. C'est sœur Anne-Thérèse Piraux qui la dirigera.

Dans le cadre de l'année du prêtre qui se terminera le 19 juin prochain, ne manquez pas de découvrir sur http://www.catho.be/ les interviews de dix prêtres. Elles sont diffusées à raison d'une par semaine, le vendredi. Premier portrait-interview: celui de Paul Trigalet, prêtre ouvrier.
Dix portraits de prêtres insérés dans des pastorales particulières parlent de leur personnalité, de leur vocation, des spécificités de leur ministère. Les prêtres sont choisis dans les différents diocèses.
Tout au long de la journée, notre corps est en mouvement: marcher, courir, agiter les bras... tous ces gestes font partie de notre quotidien. Tout comme les moments de repos et de calme. Mais lorsqu'il s'agit de vivre notre foi, de prier... nous nous figeons. Les "Pèlerins danseurs", une association qui a vu le jour en France veut nous aider à lutter contre cet immobilisme. Véronique Sforza (la photo) est Namuroise, elle a rejoint les "Pèlerins danseurs" depuis plusieurs années maintenant. Elle anime, tout au long de l'année, des "parcours" à Bruxelles, Liège et Namur. Entre le 23 et le 25 avril, elle animera, au monastère Notre-Dame à Hurtebise, une retraite ouverte à tous. Elle nous aidera à vivre la parole de Dieu dans le corps, par le mouvement. Une invitation à une lecture renouvelée de la Bible qui s'adresse aux personnes qui connaissent déjà l'association comme aux débutants.

On dit que c’est la crise la plus grave depuis la seconde guerre mondiale. La crise a ébranlé les économies du monde entier. Certaines régions ont mieux résisté que d’autres, mais tout le monde a souffert…
Enfin, "tout le monde", c’est une façon de parler. Ceux qui avaient beaucoup plus que nécessaire ont peut-être un peu moins, mais ce n’est pas dramatique. Par contre, les familles qui avaient déjà du mal à nouer les deux bouts risquent de basculer. Pas parce que leur portefeuille d’actions a été dévalorisé, mais parce que l’un des parents a perdu son emploi, à cause d’une restructuration.
Pousser la porte du presbytère de Florennes, c'est en même temps entrer, non pas, dans la caverne d'Ali Baba mais bien dans celle du doyen Joseph Goffin. Il est, entre autres, collectionneur.... de cloches. La plus petite ne pèse que quelques grammes, la plus imposante affiche 380 kilos sur la balance! Chineur, il est aussi passionné par l'histoire qui entoure les centaines d'objets qui ont envahi, petit à petit, son domicile. L'abbé Goffin est intarissable. Il est encore devenu un sacré bricoleur, tous ces témoins d'une autre époque ont parfois bien souffert des ravages du temps! N'hésitez pas à le contacter pour une petite visite: il se fera un plaisir de vous accueillir dans sa maison des collections.

Depuis le 4 avril dernier et jusqu'au 16 mai prochain, la messe du dimanche sera retransmise, en direct, sur les antennes de "La Première" mais aussi sur "RTBF International". L'église Saint Remacle à Winenne se transforme ainsi en studio radio! Pas de quoi impressionner l'abbé Joël Rochette (la photo), le desservant: "une retransmission radio est moins lourde qu'une messe télévisée, il faut juste veiller à ce que les moments de silence ne soient pas trop longs".

La LPJ (Liaison des Pastorales des Jeunes) organise une journée de formation et de partage sur l'animation d'une retraite avec les jeunes. Elle aura lieu le samedi 29 mai prochain. Le père Hubert Hirrien, s.j, aumônier national de l’Association des Chrétiens en Grande Ecole, en France, proposera de réfléchir sur le sens profond d'une retraite. Une journée qui s'adresse aux prêtres, professeurs de religion, animateurs engagés en pastorale des jeunes en communauté ou en paroisse, membres d’équipes pastorales, animateurs pastoraux, catéchistes de confirmation, professeurs intégrés à l’animation pastorale, grands jeunes, responsables du catéchuménat...

Vous recherchez un texte biblique? Vous souhaitez prier avec la liturgie des heures? Peut-être même vous abonner gratuitement pour recevoir chaque jour, par mail, les lectures de la messe du jour ou de la liturgie des heures? Vous préparez le feuillet de la messe? Vous souhaitez consulter les textes de la messe du jour ou d’une autre date?... L'Association épiscopale liturgique pour les pays francophones (AELF) est là pour vous aider. Elle propose, sur son site, les textes officiels de l'Eglise catholique.

Au fil de l'année, Entraide et Fraternité - Action Vivre Ensemble vient en aide aux plus démunis. L'association a déjà une antenne à Namur. A la fin de ce mois, c'est aussi à Bertrix que tous les bénévoles seront accueillis.

Une retraite en Syrie voilà ce que proposent les Jeunes de l'Emmanuel. Ce séjour qui se déroulera entre le 15 et le 28 juillet vise à proposer à une vingtaine de jeunes âgés de 18 à 26 ans de vivre une expérience humaine et spirituelle forte dans un des hauts lieux du christianisme primitif. Cette proximité avec les sources chrétiennes, la rencontre de chrétiens du Proche-Orient et le contact avec l’Islam conduiront les participants à redécouvrir la nouveauté du Christ pour notre vie et notre temps. Un voyage qui aura bien sûr une dimension spirituelle. Il s'agira également de soutenir le travail des chrétiens d'Orient.

Pourquoi ne pas profiter de ces vacances pour assister à un concert? Il est présenté par le collectif Only God Can qui regroupe une série de groupes bien de chez nous. Des musiciens spécialisés dans le gospel, le hi-hop ou encore le reggae. Ils se produisent régulièrement lors de concerts. Ils ont encore à leur actif, deux CD.
Ce collectif veut, lors de ses concerts, réunir toute la jeunesse de Belgique en lui proposant un message d'espoir dans une ambiance saine. Des soirées au cours desquelles il n'y a pas de place ni pour la drogue ni pour la violence.
 mars 2010

Le chanoine Eric Fallas Quiros fait partie de ces hommes "multi casquettes"! Il est vicaire à la cathédrale Saint-Aubain à Namur, chanoine titulaire et maître des célébrations liturgiques épiscopales. Durant cette semaine sainte, il participera à tous les offices. Rien d'exceptionnel pour un prêtre... sauf que lui, il ne célébrera pas. Le maître des célébrations liturgiques épiscopales est l'homme de l'ombre celui grâce à qui les "acteurs" de la célébration interviennent au bon moment. Il est aussi celui qui a l'oeil sur tout, qui doit -bien- réagir lorsqu'un "couac'" se produit... Le chanoine Eric Fallas Quiros, pour décrire sa mission, utilise une image sportive: "C'est comme un match de foot, il faut regarder constamment le ballon tout en sachant anticiper."

A l'occasion de la Semaine Sainte et de Pâques, Pope2You (www.pope2you.net) permettra de voir en vidéo et audio streaming directement de Rome les célébrations présidées par Benoît XVI.
Pour la première fois, ce portail pour les jeunes, mis en ligne par le Conseil pontifical pour les communications sociales, transmet en direct ces événements, accompagnés de commentaires en cinq langues.
Le mercredi 31 mars prochain, Mgr Pierre Warin, évêque auxiliaire de Namur présidera la messe chrismale. Une célébration qui débutera à 18h en l'église Saint-Martin d'Arlon.
Mgr Pierre Warin: "Parmi les célébrations pascales: la messe chrismale, au cours de laquelle est consacré le saint chrême et sont bénies l'huile des malades et celle des catéchumènes. Ces huiles permettent aux ministres ordonnés de prolonger sacramentellement dans l'aujourd'hui les gestes de salut de Celui qui a été "consacré par l'onction pour porter la Bonne Nouvelle aux pauvres" (cf. évangile de la Messe)".
Ce samedi 27 mars s’est tenu à Beauraing le Congrès de la Miséricorde. Il clôturait 3 jours d’exposition des reliques de Soeur Marguerite-Marie de Paray le Monial et du Bienheureux Claude de la Colombière. A cheval entre les congrès internationaux de Rome en 2008 et de Cracovie en 2011, ce congrès diocésain a réuni Monseigneur Léonard, une douzaine de prêtres diocésains et 150 fidèles.
Réunis dans l’église du Rosaire, l’assemblée a été fort assidue tout au long de la journée aux activités proposées ; enseignements, ateliers, et une eucharistie suivie d’une veillée. Les communautés nouvelles de Madonna House et Famille Myriam, et en soirée l’Emmanuel, ont animé la session avec des prières et des chants.
Le dimanche des rameaux, un chemin de croix a parcouru les rues de Namur. La première et la dernière station ont eu lieu à la cathédrale Saint-Aubain, les autres en ville. Plusieurs séminaristes mais aussi des diocésains étaient présents malgré une météo bien capricieuse.
Le photographe André Dubuisson a suivi tout ce chemin de croix. Il propose une série de photos sur
David Ducoin et Julie Baudin partent à l’assaut des Amériques, du nord au sud, de l’Alaska à la Patagonie, pour découvrir des terres riches en paysages et en cultures… Une belle aventure teintée de généreuses rencontres. Ils ont ramené un film "Odyssée Amérindienne". Il sera présenté dans le cadre des séances d'Exploration du Monde le 7 avril prochain au Théâtre de Namur. Des séances sont prévues à 14h, 17h et 20h.

La revue Pâque Nouvelle, une revue de formation chrétienne sort un nouveau numéro. Une publication qui rend ainsi hommage à Mgr Léonard devenu, après quasi 19 années passées à la tête de l'épiscopat de Namur, archevêque de Malines-Bruxelles. "S'il lui arrive de déranger des idées toutes faites, il se souviendra de Caton l'Ancien disant volontiers aux Romains: 'J'aimerais bien vous plaire, mais je préfère vous sauver'" écrit la rédaction de Pâque Nouvelle. Une rédaction qui ne manque pas de souligner que Mgr Léonard a été fondateur de la revue dont nous vous présentons le sommaire.

Le dimanche 28 mars prochain, un chemin de croix se déroulera dans les rues de Namur. Un chemin de croix qui n'en est pas à sa première édition. En fonction de la météo, ce sont entre 50 et 80 personnes qui se mettent, chaque année, à la suite de la croix. "Les participants osent affirmer et vivre leur foi explique Jean-Pol Druart, diacre et organisateur de ce moment. Mais nous ne le faisons pas de manière ostentatoire".

Chaque semaine, ce sont des dizaines de bouquins qui se retrouvent sur le marché. Pas toujours simple de s'y retrouver. Nous vous proposons aujourd'hui trois livres: "Mettre sa vie en paraboles" de Dominique Collin, "La parole de l'enfant en souffrance" de J.-Y.Hayez et de E. de Becker ainsi que "Le manuscrit de Sainte-Catherine" signé de Willy Deweert. Des livres très différents à lire, pourquoi pas, lors des prochaines vacances de Pâques.

A l'occasion du 10ème anniversaire de la béatification du Bienheureux Columba Marmion, l'abbaye de Maredsous organise, du 7 au 11 juillet, un voyage-pèlerinage sur les traces de cet Irlandais devenu bénédictin et abbé de l'abbaye mosane au début du siècle passé. Intéressé(e)? Il reste quelques places pour participer à ce pèlerinage avant la clôture des inscriptions le 31 mars.

Rosemay, c'est un concentré d'énergie et de bonne humeur! Maman au foyer, Rochefortoise d'adoption, Rosemay a quitté son Ile Maurice natale il y a plus de 30 ans maintenant. Sa vie, elle la consacre à sa famille bien sûr mais aussi aux autres. Elle est bénévole dans la paroisse ainsi qu'au sein de l'ONG Entraide et Fraternité. L'été dernier, Rosemay est partie au Congo. Elle a pu constater tout le travail qu'il reste à parcourir aux femmes pour trouver leur place dans la société. Aujourd'hui, elle témoigne. Elle nous encourage tous à faire preuve de générosité envers l'ONG lors, par exemple, de la collecte organisée dans les églises ces 27 et 28 mars.

La porte à peine franchie, on se sent tout de suite à l'aise dans ce vaste espace très lumineux. La bibliothèque du séminaire Notre-Dame de Namur fait partie de ces endroits où l'on sait que l'on trouvera forcément le livre que l'on cherche, où l'on pourra prendre - tout - son temps et où les bibliothécaires -et toujours avec le sourire- pourront vous guider dans vos recherches. La bibliothèque est installée dans les bâtiments du séminaire. Un lieu où vous dénicherez des publications en matière de philosophie, de théologie, de spiritualité... Les rayons sont encore très fournis dans tout ce qui traite de l'histoire de l'Eglise. Rassurez-vous, cette bibliothèque spécialisée n'est pas pour autant réservée qu'aux spécialistes.

Dans le sillage de la reconstruction de l’abbaye d’Orval (1926), Dom Marie-Albert van der Cruyssen désira faire revivre l’ancienne abbaye de Clairefontaine, construite au 13ème siècle près d’Arlon et démolie lors de la Révolution française. Une cinquantaine de sœurs venant de France arrivèrent.à Cordemois (Bouillon) le 18 juillet 1935. Aujourd'hui, la communauté compte plus de 20 sœurs, entre 27 à 84 ans, de divers coins de Belgique et France.

Plusieurs semaines voire plusieurs mois devraient s'écouler avant qu'un nouvel évêque ne soit désigné pour le diocèse de Namur. Durant tout ce laps de temps, des décisions doivent être prises, des dossiers doivent évoluer. Un administrateur, comme le prévoit le droit canon, a été élu. Il s'agit du chanoine Jean‐Marie Huet. Vicaire judiciaire mais aussi vicaire épiscopal depuis 19 ans maintenant, il connaît bien le fonctionnement du diocèse. Un administrateur qui va travailler en liens directs avec l'évêque auxiliaire: Mgr Pierre Warin conservant lui, depuis le départ de l'évêque, ses fonctions de vicaire général. Cette désignation est l'occasion de faire connaissance avec le chanoine Huet. Un homme passionné par le droit pour sa rigueur mais aussi pour la dimension humaine qu'il permet d'y intégrer.

La décision est tombée: le Trésor d’Hugo d’Oignies, merveille d’orfèvrerie, est définitivement conservé et exposé à Namur. Les Sœurs de Notre-Dame de Namur ont décidé de le confier à la Fondation Roi Baudouin. Les religieuses étaient dépositaires de ces pièces d'une qualité exceptionnelle depuis 1818.
Le Trésor rassemble une trentaine de pièces d’orfèvrerie du XIIIe siècle. Il sera conservé en permanence au Musée provincial des arts anciens du Namurois, rue de Fer à Namur.
La communauté des Pèlerins a 30 ans. Une communauté qui, depuis toutes ces années, n'a qu'un objectif: sortir les malades des hôpitaux psychiatriques en leur permettant de reprendre contact avec le monde extérieur. Une reprise de contact qui passe par la création de spectacle. La Passion sera ainsi présentée les 20 et 21 mars à Champion, dans le tout nouveau hall omnisports du pensionnat des Sœurs de la Providence à Champion.

De Paris à Jérusalem, à pied et sans argent... Mathilde et Edouard Cortes se sont donné la main pendant 6.000 km. Ils ont fait le pari que l’amour et la confiance leur feraient vaincre tous les obstacles…. Le film de cette véritable aventure sera présenté ce 17 mars dans le cadre d'Exploration du Monde au Théâtre de Namur. Des séances programmées à 14, 17 et 20h.

Quand on parle de miséricorde, on pense immédiatement et quasi exclusivement à la miséricorde de Dieu à l'égard de l'homme pécheur. La miséricorde existe pourtant sous toute une série de formes. Jacques Stoquart (la photo) présidera, le 27 mars prochain, un congrès, à Beauraing, sur le sujet: "Après avoir évoqué la miséricorde de Dieu, le chrétien pense aux oeuvres de miséricorde, confondues avec les devoirs de charité et de solidarité. Et enfin, mais vraiment en dernière position, au pardon des offenses, c'est l'une des facettes de la miséricorde". Le congrès -ouvert à tous- sera axé essentiellement sur ce pardon si difficile à donner. Un pardon bénéfique à la fois pour celui qui l'accorde et pour celui qui le reçoit.

La revue "Horizons pour tes vacances - 2010", éditée par le Réseau jeunesse ignatien, propose des activités très variées qui permettent d'allier la convivialité, le partage et la fête avec la recherche de Dieu, la prière, la culture, l'engagement social, la nature et le sport. Des activités qui s'adressent aux 6-35 ans.

Avec l’installation ce samedi de Mgr Léonard sur le siège archiépiscopal de Malines-Bruxelles, le siège épiscopal de Namur est devenu vacant (canon 416 du Code de droit canonique). Voilà pourquoi, le Collège des consulteurs du diocèse de Namur s’est réuni ce lundi après-midi. Il s’agit d’un Collège composé par un certain nombre de prêtres qui sont membres du conseil presbytéral et qui – en son sein – furent nommés par l’évêque diocésain (canon 502).

Le samedi 27 mars aura lieu, au Sanctuaire de Beauraing, le Congrès de la Miséricorde, relais du Congrès mondial de Cracovie 2011. Ce Congrès sera précédé par trois journées de prière, de célébrations, d’enseignements pour retourner à la source du pardon, le Cœur du Christ. Notre-Dame au Cœur d’or et Marguerite-Marie nous y aideront.

Le 11 mars, de 6 à 9 heures, l'ONG Entraide & Fraternité sera présente dans 13 gares de Bruxelles et de Wallonie (BXL-Centrale-BXL-Schuman,BXL-Luxembourg, Ottignies, Namur, Gembloux, Arlon, Liège-Guillemins, Verviers, Mons, Charleroi, Ath, La Louvière) pour inviter à être "scandaleusement solidaires des paysannes d'Afrique centrale" et interpeller ainsi les navetteurs sur le rôle de ces femmes dans l'agriculture.
L'objectif de cette action? Aller à la rencontre des navetteurs de la SNCB et les interpeller sur le rôle des femmes dans l'agriculture paysanne. L'association proposera aux navetteurs de mettre leur durée de voyage au profit d'une action de sensibilisation et d'éducation au développement.
Dans le cadre du 450ème anniversaire du diocèse de Namur, Pascal Deresteau et son association Veiller Ensemble vous invitent à une deuxième veillée de prières et de chants. Elle aura lieu le dimanche 14 mars, à 15h. Une bonne après-midi à chanter ensemble dans une église aux couleurs locales. Les vitraux de l'église Saint-Laurent où cette veillée aura lieu sont en effet signés d'un artiste bien de chez nous: Louis-Marie Londot. Ils nous emporteront dans les jeux de couleurs et de visages: Mutien-Marie, Damien... les saints qui font chanter au fil des temps les couleurs de l'Eglise.

Ce dimanche 14 mars, diffusion de 11h à midi (rediffusion de 23h15 à minuit) sur les ondes de la RTBF (La Première) de l'émission "Et Dieu dans tout ça". Le thème de cette émission: "Un emplâtre sur une jambe de bois?" - Aumôniers et conseillers moraux dans l’enfer carcéral belge.
Officiellement, ils sont 65 "équivalent temps plein" pour l’ensemble de la Belgique mais, dans le grand public, on n’a généralement qu’une idée très vague de leur "utilité". Pourtant ils ont un rôle irremplaçable et, en tout cas, l’Etat compte beaucoup sur eux.
En 2003, Christine Calapristi faisait le chemin de Compostelle avec pour seule compagnie sa chienne Léa. Aujourd'hui, elle récidive en prenant la route de Jérusalem. Handicapée physique, elle va traverser neuf pays, dont certains peu sûrs, en chaise roulante pour gagner la Terre sainte. Elle prend le départ ce dimanche 14 mars à Hastière.
"Malgré ma maladie, dit-elle, on me considère toujours aussi casse-cou. J'ai décidé de me rendre en Terre sainte car il y a tellement d'injustices et de violence dans le monde pour des choses ridicules que je voudrais faire un chemin de la paix. J'ai besoin de me déconnecter de temps en temps. J'ai préparé soigneusement mon périple de 177 jours. Je traverserai la Belgique, l'Allemagne, l'Autriche, la Hongrie, la Serbie, la Bulgarie, la Turquie, la Syrie et Israël".
La communauté de Taizé nous invite tous à prier, tout spécialement le 12 de chaque mois et ce, pendant 12 mois, pour le peuple de Haïti. Elle se fait ainsi le relais d'un jeune Haïtien qui a vu ses amis, ses proches mourir dans le tremblement de terre qui a ravagé ce pays le 12 janvier dernier. Une prière a été spécialement écrite à l'occasion de ce drame, on vous la propose.

Christine Gelders est une passionnée du chant. A tel point qu'elle en a fait sa profession. Régulièrement, elle anime des ateliers et des stages pour aider les uns et les autres à chanter tous les chants. Elle propose même de marcher et de chanter lors d'escapades qui ont lieu chez nous mais aussi en Tunisie.
Pour en savoir plus sur ces activités, il vous suffit de prendre contact avec Christine Gelders au 02/784.28.30 ou encore christine.gelders@gmail.com
Au pays d'Astérix, certains tombent, dès leur plus jeune âge dans le chaudron de potion magique! A Ligny, on tombe tout bébé.. dans la Passion! Cette forme de théâtre religieux qui remonte au Moyen Age, c'est l'affaire de tout un village. Qu'importe l'âge: chacun a un rôle à jouer. La Passion à Ligny est jouée chaque dimanche pendant le temps de Carême et ce depuis maintenant... 85 ans! Dépêchez-vous de réserver vos places: la salle du cercle royal Saint-Joseph se remplit de plus en plus vite.

L'accueil de Monseigneur Léonard en Brabant wallon a eu lieu dimanche dernier en la collégiale Sainte-Gertrude de Nivelles en présence de Mgr Berloco, nonce apostolique, de Mgr Dupuis, nonce de la communauté européenne, du Cardinal Danneels, de Monseigneur Vancottem, de Mgr De Kesel, de Bruno Delvaux, recteur de l'UcLouvain, des autorités de la ville, de 150 prêtres et diacres et de pas moins de 900 fidèles.

Depuis plusieurs années, en réponse à l’appel des évêques de Belgique, les jeunes chrétiens âgés de 15 à 30 ans ont l’habitude de se retrouver à Bruxelles pour vivre ensemble le week-end des Rameaux. Cette année, ce rassemblement aura lieu les 27 et 28 mars.
Le thème commun pour tout le week-end est le thème de la 25ème Journée Mondiale de la Jeunesse: "Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle", qui reprend la question du jeune homme riche à Jésus. Ce thème proposé par Benoît XVI fait écho à la lettre que Jean-Paul II avait écrite à tous les jeunes, il y a 25 ans, sur ce sujet.
"Le sacerdoce est un don de Dieu et ne saurait donc être exigé comme un droit", explique le secrétaire de la Congrégation pour le clergé. Au coeur de l'Année sacerdotale, Mgr Mauro Piacenza a envoyé à tous les prêtres du monde un message les invitant à réfléchir à la prière de consécration que l'évêque a prononcée à l'intention de chacun à l'occasion de leur ordination.
Mgr Piacenza rappelle à cette occasion que le sacerdoce est "essentiellement un don" de Dieu, qui renvoie donc à "une dignité que tous, fidèles laïcs et membres du clergé, sont toujours appelés à reconnaître".
"Il était une foi" le titre d'une émission diffusée à la radio comme à la télévision revient sur l'arrivée de Mgr Léonard à la tête de l'Eglise de Belgique. Le titre des émissions diffusées cette semaine: "Il était une foi": 6 semaines avec Mgr Léonard"". L'émission revient sur le parcours de Monseigneur Léonard, depuis sa nomination comme nouvel archevêque le 18 janvier jusqu'à la célébration nationale à la Cathédrale des saints Michel et Gudule à Bruxelles.
Six semaines au cours desquelles François Vinsot a pu rencontrer Mgr Léonard à plusieurs reprises, notamment lors des célébrations à Namur, Malines et Bruxelles.
L’année passée, Entraide et Fraternité -Organisation qui se bat contre la pauvreté et l’exclusion sociale dans les pays du Sud - s’était penchée sur la défense de l’agriculture paysanne dans les pays du Sud, en rappelant les effets néfastes des changements climatiques pour les petits agriculteurs qui vivent avec les saisons.

Depuis le 1er mars, en écoutant RCF mais aussi en surfant sur le site de la radio (www.rcfnamur.be) vous avez la possibilité de participer à un concours. Une question très simple, un peu de chance dans la réponse à la question subsidiaire et le cadeau est à vous. Chaque jour, vous pouvez remporter trois bouteilles de bière de 75 cl: ''La Saint-Aubain'', c'est son nom. Il s'agit d'une bière spéciale brassée à l'occasion du 450eme anniversaire du diocèse de Namur. Ce sont les spécialistes de la brasserie du Bocq qui ont donné naissance à cette bière ambrée.
Les premiers gagnants sont: Geneviève BODART de Hingeon ; Sandrine MAURO de Sombreffe; Nicolas GODFROID de Saint-Servais; Isabelle FISSIAUX de Gembloux; Nathalie MAHY de Vedrin; Raymond GUILLAUME d'Anhée; Fernande NOTELET de Jambes. Thierry DE CLERCQ de Emines; Fanny DECONINCK de Nivelles; Sandrine GILLET de Namur; José DEFAAZ de Profondeville; Marie NICOLAS de Lustin; Andrey SESSOYE de Lesdain.
 février 2010

Des applaudissements à n'en plus finir... Voilà l'accueil chaleureux que les Bruxellois ont réservé à leur nouvel archevêque. Des applaudissements qui ont salué mgr Léonard dès son arrivée dans la cathédrale des Saints Michel et Gudule. Applaudissements qui ponctueront encore et à plusieurs reprises l'homélie de l'archevêque. Une homélie dans laquelle mgr André-Joseph Léonard dira son souhait de développer une "Eglise qui soit une Eglise toujours plus priante et adorante". "Et pour cela, dira-t-il, j'ai besoin de vous". Lançant ainsi un appel aux jeunes pour qu'ils n'hésitent pas à entrer dans la prêtrise, aux jeunes femmes pour qu'elles poussent les portes des congrégations. Aux couples pour qu'ils témoignent du bonheur d'un mariage religieux. un "mariage à trois" comme le dira l'archevêque: "Un mariage entre un homme et une femme avec au milieu Dieu". Le roi Albert II et la reine Paola ont été les témoins privilégiés de cette célébration pleine d'enthousiasme.

Mgr André-Joseph Léonard a pris possession du siège archiépiscopal. C'était hier en début d'après-midi dans la cathédrale de Malines. Ce dimanche, à 15h, c'est à Bruxelles, à la cathédrale des Saints Michel et Gudule qu'une nouvelle célébration est prévue. Elle débutera par la lecture de la Bulle papale attestant de la nomination de Mgr Léonard comme archevêque de Malines-Bruxelles. Plusieurs prêtres namurois seront à ses côtés pour la célébration. A noter encore que le roi Albert II et la reine Paola assisteront à cet office.
D'autres photos sur
Vous aimez lire? Alors pas question de manquer ce rendrez-vous. Du 4 au 8 mars, la Foire du livre s'installe sur le site de Tour & Taxis à Bruxelles. La littérature chrétienne y est présente.
Des auteurs de BD chrétiennes dédicaceront leurs albums sur les stands: Alliance (405) et Licap (426).
Coup de pouce, le Service de la Pastorale des jeunes au niveau du diocèse de Namur souhaite renforcer son équipe. La personne qui sera engagée le sera sous le statut d'assistant paroissial. Vous avez envie de rejoindre l'équipe? Votre lettre de motivation accompagnée d'un curriculum vitae doit être envoyée à l'abbé Favart qui dirige la pastorale des jeunes pour le 30 avril au plus tard.

Depuis 1995 l'affiche "Pâques dans la Cité" répond à l'attente d'une action d'évangélisation de proximité dans notre monde contemporain. Le principe est simple: chaque année une affiche et sa carte postale sont imprimées à partir d'une icône représentant un des mystères de Pâques. Une courte citation souligne l'essentiel du message.
Les responsables pastoraux invitent les chrétiens de la communauté à placer l'affiche à leur fenêtre, la carte postale sur leur bureau, dans leur voiture... Et cela durant tout le Temps Pascal.
Patrick, Jean-François, Lucie... font partie de la Famille Marie Jeunesse (FMJ), une communauté religieuse qui est née au Québec. Aujourd'hui, ses auberges sont réparties un peu partout dans le monde. L'une d'elles est à Ciney. Ces jeunes religieux, dont plusieurs sont encore en formation, s'occupent notamment d'évangélisation. Ils ont aussi une âme d'artiste même s'ils ne sont pas des professionnels. Ce samedi 27 février, ils présenteront un spectacle intitulé "Le train de la sainteté".

Une rencontre avec Soeur Anne-Marie et c'est le plein d'énergie assuré pour toute une journée. A 96 ans, elle jette un regard sur une vie consacrée au travail et à la prière. Elle avait 17 ans quand elle est devenue assistante sacerdotale entrant ainsi dans une congrégation installée à Resteigne. Soeur Anne-Marie est avec Soeur Monique la seule représentante de cette congrégation aujourd'hui disparue. Il s'agissait pour ces religieuses de se mettre au service des prêtres en prenant en charge les tâches du quotidien. Pour quelques mois encore, Soeur Anne-Marie vit à l'évêché de Namur. Ses journées sont bien remplies: lecture du journal, épluchage des légumes, tricot et mots croisés. Régulièrement, on la trouve encore le nez plongé dans le dictionnaire: ça, c'est quand ses mots croisés lui donnent du fil à retordre. "Je veux aller jusqu'au bout de la grille" lance-t-elle dans un grand éclat de rire. Une leçon de vie que cette religieuse continue à nous donner tout au long de ce portrait.

Avant de prendre congé de ses diocésains, Monseigneur Léonard a présidé une messe d'action de grâce. Plus d'un millier de personnes étaient réunies, à Namur, à la cathédrale Saint-Aubain. Si vous n'avez pas eu l'occasion de participer, on vous propose, via internet de (re)vivre, la cérémonie. Vous pourrez également lire l'homélie de Mgr Léonard sur le site du diocèse de Namur (www.diocesedenamur.be) et parcourir l'album photos des principaux moments de la célébration.
On vous conseille aussi un petit détour par le site www.photopresse.info André Dubuisson, photographe de presse vous propose une centaine de clichés. Il a su saisir l'émotion mais aussi la joie de cette célébration. Et puis il y a l'humour. A déguster... sans aucune modération.
12 h 25, ce mardi 23 février : après avoir donné, durant la matinée, son dernier cours au studium Notre-Dame, Monseigneur, précédé des séminaristes, faisait son entrée, calme, comme à l'accoutumée, dans la chapelle, au rez de chaussée du séminaire...

Le quotidien "Le Soir" a publié, ce samedi 20 février, un hors-série de 80 pages, qui reprend l'intégralité d'une l'enquête menée au cours de ces dernières semaines. A côté de cette enquête, une série d'interviews dont une du nouvel archevêque.
D'après cette enquête menée par le journal "Le Soir" et l'agence de sondage Dedicated Research, il ressort que le nombre de catholiques dans notre pays diminue, tandis que le nombre de Belges, qui assistent régulièrement aux célébrations dominicales, est de moins en moins important. Pourtant le nombre de catholiques à se rendre chaque semaine à la messe se stabilise autour de 12 %. Les résultats de l'enquête doivent néanmoins être nuancés avec une marge d'erreur de 2,8 %.
Le samedi 20 février prochain, Monseigneur Léonard fera ses adieux au diocèse de Namur. Un diocèse dans lequel il aura exercé les fonctions d'évêque pendant près de 19 années. Une messe d'action de grâce sera célébrée à l'occasion de ce départ. C'est le "Cérémonial des évêques", n°1156 qui prévoit l'organisation de cet office. Il y est précisé: "Si l'évêque est promu à un autre siège ou si sa démission a été acceptée par le pontife romain, il convient qu'il convoque son peuple à une action liturgique pour faire ses adieux et rendre grâce des bienfaits reçus de Dieu au cours de son épiscopat."

Pour la quatrième année consécutive, la Communauté du Verbe de Vie et la Liaison des Pastorales des Jeunes, donnent rendez-vous aux jeunes chrétiens de 18 à 35 ans à Notre-Dame de Fichermont pour un week-end de formation, sur le thème "Islam et christianisme".

Une nouvelle publication de la Commission épiscopale Eglise et Foi est à présent téléchargeable gratuitement sur le site http//www.catho.be Publication qui est diffusée uniquement sur Internet.

Le 18 janvier dernier, le nom du nouvel archevêque de Belgique était officiellement annoncé. Monseigneur Léonard, évêque de Namur, devenait ainsi le nouvel archevêque de Belgique. Avant son départ pour Malines, Monseigneur Léonard saluera une dernière fois ses diocésains lors d'une messe d'action de grâce qui aura lieu à la cathédrale Saint-Aubain à Namur, le 20 février prochain à 15h30. Sept jours plus tard, ce sera la “prise de possession”, l’installation du nouvel archevêque. Autant de moments forts dans la vie de l’Eglise. Voici, dans le détail, tous les renseignements sur ces différentes célébrations.

Depuis l’annonce du départ de Monseigneur Léonard bien des questions se posent quant au fonctionnement du diocèse de Namur. C’est le droit canonique qui régit toute la procédure de succession. Pas question de vous donner une leçon de droit, juste vous aider à vous y retrouver dans toute cette procédure.

Quatre jours pour redécouvrir le Coeur de Jésus avec sainte Marguerite-Marie
Le samedi 27 mars aura lieu le Congrès de la Miséricorde, relais du Congrès mondial de Cracovie 2011. Ce congrès sera précédé par trois journées de prières, de célébrations, d'enseignements pour retourner à la source du pardon, le Coeur du Christ. Pour nous y aider, Beauraing accueillera un reliquaire de sainte Marguerite-Marie qui, au XVIIème siècle, a reçu de nombreuses manifestations du Sacré-Coeur de Jésus.
Envie d'escapades? Nous vous proposons de découvrir deux expositions particulièrement intéressantes. La première consacrée à Rembrandt se tient à la basilique de Koekelberg, la seconde présente, à la médiathèque de l'université de Lille 3, les "Psaumes, chants de l'humanité".

L’abbé Guillaume Voncken, recteur émérite du Sanctuaire de Banneux (1982-1990), est décédé à Banneux ce 18 février 2010. Il était âgé de 89 ans. Originaire de Hombourg, il a été ordonné, à Liège, le 2 juillet 1944.
L’abbé Voncken considérait l’Eucharistie comme le sommet et le point de départ de toute sa mission. Son plus grand souci était l’accompagnement spirituel des pèlerins et la diffusion du Message de la Vierge des Pauvres. D’une foi profonde et d’une confiance sans faille en la Vierge des Pauvres, il déclarait: "La Vierge m’a toujours pris la main. Elle ne m’a jamais laissé tomber".
"Viens suis-moi!", c'est le titre d'un nouveau cheminement catéchétique spécialement accessible aux enfants, les 7-11 ans, qui n'ont pas ou peu reçu d'éducation chrétienne au sein de la famille.
Une soirée découverte en présence des initiateurs du cheminement aura lieu le mardi 9 février à 20h, à la Collégiale de Ciney.
Le 17 février prochain, jour du Mercredi des Cendres, nous entrerons en Carême. Un moment propice pour faire le point, s'interroger sur sa foi, un temps pour chercher Dieu. Et c'est aussi bien souvent le moment où l'on se dit: "tiens, je ferais bien une retraite". Mais voilà entre un souhait et une concrétisation, l'agenda rappelle qu'il est souvent impossible de s'arrêter. Autre possibilité, prendre un moment de retraite grâce... à l'ordinateur. Pour la huitième année, les frères dominicains du couvent de Lille organisent "La retraite dans la ville" ou la retraite en ligne. Le thème de cette année: "La vérité vous rendra libres". Inscriptions: www.retraitedanslaville.org

Après les terribles massacres du Rwanda, une jeune femme a rendu visite à celui qui avait tué son père, sa mère, toute sa famille... Elle l'a rencontré dans la prison où il se trouvait et elle lui a pardonné. Mais comment a-t-elle pu? Difficile de ne pas se poser cette question. Pardonner est loin d'être évident.
Jacques Stoquart est convaincu que pardonner, ça s'apprend. Comme on n'apprend pas à nager en eu houleuse, on apprend à accorder son pardon dans les petits méfaits du quotidien. M.Stoquart présidera le prochain congrès diocésain qui aura lieu le 27 mars à Beauraing. Il dira combien pardonner libère celui qui reçoit le pardon mais apaise aussi celui qui le donne. C'est le pardon thérapie.
"Une semaine pour la vie" démarre aux Facultés de Namur. Elle aura lieu du lundi 8 février au jeudi 11 février. Au programme: conférence, film, moment de prière...

Chaque semaine, en librairie, on peut trouver des dizaines et des dizaines de livres. Comment s'y retrouver, comment faire le bon choix parmi toutes ces nouveautés? Régulièrement, nous proposerons, via cette newsletter, un livre qui a plu, qui a su séduire les "pros" de la lecture. Aujourd'hui, Catherine Gielen qui dirige le CDD-librairie diocésaine d'Arlon nous invite à découvrir: "Avec l'intime" de Frank Andriat.

Il y a quelques jours, Monseigneur Léonard était présent à Malonne où il célébrait un office spécialement dédié au Frère Mutien-Marie. Une messe célébrée le jour anniversaire de sa mort, c'était un 30 janvier 1917. L'occasion pour Mgr Léonard dont c'était la première sortie en tant qu'archevêque de Malines Bruxelles de consacrer son homélie aux saints. Des hommes et des femmes très différents dans leur vie, dans leur tempérament. Difficile en effet de comparer saint Thomas d'Aquin à saint François d'Assise ou encore le curé d'Ars à sainte Thérèse de Lisieux.
Voici des extraits de cette homélie:
"Croire, une démarche fondamentale de notre humanité", c'est le thème de la conférence donnée par le cardinal Danneels à Namur. Après avoir énoncé tous les obstacles à l'acte de foi, il relèvera les appuis sur lesquels on peut compter pour en arriver à la conclusion: "Le Christ est irrésistible pour autant que l'on ne se ferme pas à son charme." Le cardinal Danneels était, mercredi soir, l'invité du CRU (Centre Religieux Universitaire) qui organise quatre soirées centrées sur la foi chrétienne. Des conférences qui trouvent leur place dans le cadre de l'année du Credo initiée par les évêques de Belgique.

Confluent devient un bimensuel et s'offre une nouvelle maquette. Une revue qui se présente maintenant comme étant "le bimensuel des Namurois". Dans ce numéro de février "new look", la revue consacre un large dossier à la nomination de Monseigneur Léonard comme archevêque de Malines-Bruxelles. Outre les réactions provoquées par cette nomination, Confluent propose une interview dans laquelle Mgr Léonard parle de ses convictions, de philosophie et des dogmes. Lors du jeu de questions-réponses, la place et le rôle des femmes dans l'Eglise ont aussi été abordés. Et c'est justement une femme que l'équipe de Confluent a rencontré pour peaufiner ce portrait. Evelyne Barry est professeur de mathématiques et de religion. Elle est aussi "vierge consacrée", elle fait partie de ces femmes qui, sans être religieuses, consacrent leur vie à Jésus. Evelyne Barry a travaillé durant de très nombreuses années avec celui qui était alors évêque de Namur. Elle parle de l'homme, de sa simplicité par exemple. Ils ont préparé, ensemble, les premières manifestations liées au 450eme anniversaire du diocèse.
A lire encore dans Confluent, un dossier sur le financement des cultes et des communautés non confessionnelles.
Bien avant qu'il ne soit nommé archevêque de Malines-Bruxelles, Monseigneur Léonard a été invité notamment lors d'interviews à parler d'amour, de sexualité. En octobre dernier, celui qui était encore évêque de Namur était l'invité de l'Institut Sophia à Bruxelles. Il y a donné une causerie sur le thème: "L'amour, la sexualité: l'église est pour". Cette conférence est disponible en podcast. Pour l'écouter, il suffit de taper l'adresse suivante: www.institutsophia.org Dès la page d'accueil, on vous propose un accès aux conférences données durant le premier semestre. La causerie dure 54 minutes.
L'Institut Sophia, soutenu par les évêques de Belgique, offre à des jeunes adultes âgés de 18 à 28 ans de suivre une formation pendant une année durant laquelle l'accent est tout spécialement mis sur la philosophie, l'anthropologie... Les cours sont donnés à l'IET (Institut d'Enseignement Théologique) et sont d'un niveau universitaire. Il s'agit d'offrir une pause constructive à des jeunes qui se cherchent. C'est une aide à se construire. On leur propose outre des cours, des conférences. La vie est communautaire et axée sur la prière et l'eucharistie.
Les cours du deuxième semestre reprennent au Séminaire Notre-Dame à Namur. Trois de ces cours sont accessibles au grand public. Voici une brève présentation de ces séances qui démarrent dans le courant de la semaine prochaine.
- Spiritualité. Saint François de Sales
 janvier 2010

"Pâque nouvelle", c'est le titre d'une revue de formation chrétienne qui sort chaque trimestre. Vous y trouverez une série d'articles de réflexion qui vous permettront d'approfondir votre foi. Ainsi un article sur la réconciliation. La réconciliation procure des joies incomparables. L. Lannoye nous y invite: lucidement, il dénonce les pièges subtils que nous prépare l’Adversaire pour nous en détourner, aussi bien dans notre vie quotidienne que dans le sacrement si réconfortant que l’Eglise nous offre.
A lire encore un article sur le Patriache Isaac. Le peuple juif se réclame d'"Abraham, Isaac et Jacob". Des trois, le Patriarche Isaac est le moins connu. S. Théate nous raconte avec précision sa vie mouvementée et sa totale confiance en Dieu. Même quand on croit connaître la Bible, on a des surprises...
Dans le cadre de l'année du Credo initiée par les évêques de Belgique, le CRU (Centre Religieux Universitaire) et le CAR (Conseil d'Animation Religieuse) organisent quatre conférences sur la foi des chrétiens, modérées par le père Charles Delhez sj, aumônier FUNDP. Ces conférences seront données à l'Aula Maior des Facultés universitaires Notre-Dame de la Paix à Namur, à 20h30.
Lors de la séance inaugurale qui aura lieu le mercredi 3 février, le cardinal Danneels développera le thème de la foi constitutive de notre "humanitude". Il en expliquera les caractéristiques chrétiennes.
En avril prochain, un colloque se tiendra à Ciney. Organisé, dans le cadre de l'année du sacerdoce, il est destiné prioritairement aux prêtres du diocèse de Namur. Durant deux jours, ils seront invités à vivre un temps d'approfondissement de l'identité et de la mission du prêtre. En préparation à ce colloque, les membres du conseil presbytéral ont déjà réfléchi sur la mission, sur ce que l'on attend de lui...
Samedi, c'était au tour des membres du conseil pastoral de cogiter. On retiendra que les attentes sont très -très- nombreuses. Alors, une question: le prêtre sera-t-il le super héros du 21eme siècle?
Bien avant sa mort, on venait à Malonne, à l'école des Frères Chrétiennes pour le rencontrer, pour lui confier les petites et les grandes misères de la vie. Depuis sa mort, le 30 janvier 1917, ce sont, chaque année, des milliers de personnes qui se recueillent sur le tombeau du Frère Mutien-Marie celui que l'on avait coutume de désigner comme "le Frère qui prie toujours".

En train, en car ou encore en avion, les Pèlerinages Namurois vous emmènent en Terre Sainte, à Tamanrasset sur les traces de Charles de Foucauld, à Rome ou encore à Saint-Jacques de Compostelle. Autant de destinations très prisées. Les Pèlerinages Namurois qui existent depuis 1903 permettent aussi à des malades, à des moins valides de voyager en séjournant à Lourdes. A côté de ces pèlerinages qui ne peuvent s'effectuer sans une démarche de foi, l'ASBL Pèlerinages Namurois a mis en place Terre de Sens. Une autre manière de passer les frontières. Au programme: des visites, des rencontres pour tous ceux et celles qui, en parcourant le monde, acceptent de se remettre en question, de se laisser interpeller par ce qu'ils découvrent.

Dans le cadre de la nomination de Mgr Léonard comme nouvel Archevêque de Malines-Bruxelles, la RTBF lui consacre plusieurs émissions.
Mgr. Léonard répondra ainsi aux questions de François Vinsot dans l'émission "Il était une foi". Quelques minutes avant que sa nomination soit officiellement rendue publique par voie de conférence de presse, le nouvel archevêque a confié ses premières réactions à la RTCB, des images et des sons que les lecteurs auront encore l'occasion de voir ou d'entendre dans les émissions "Il était une foi" de ce week-end. On vous propose quelques morceaux choisis des impressions cueillies à chaud ce lundi 18 janvier.
Chaque année, les Pèlerinages Namurois proposent à des personnes malades ou encore moins valides de séjourner à Lourdes.

Il y a cinq ans, l’équipe des prêtres du secteur pastoral de HABAY s’est posé la question : « Comment faire connaître l’évangile aujourd’hui en tant que Bonne Nouvelle pour notre temps ».
Les habitants du secteur ont participé à des réunions animées par l’Abbé Pascal ROGER, doyen de LAROCHE.
Haïti, le pays le plus pauvre du continent américain, vient de vivre l’une des journées les plus sombres de son histoire. Un tremblement de terre d’une amplitude extrêmement puissante s’y est produit avec pour conséquences des milliers de morts et de blessés ainsi que des dégâts matériels inestimables.
"L’Église de Belgique est très touchée par la profonde détresse causée par cette catastrophe. La prière et la solidarité financière avec les victimes en seront le signe. Les évêques invitent les fidèles à des dons généreux et à la prière pour la population éprouvée" explique dans un communiqué Monseigneur Jousten, évêque de Liège. Il intervient au nom des évêques de Belgique.
C'est le titre du dernier dossier des Nouvelles Feuilles Familiales réalisé sur base d'une étude menée auprès de couples. Y a-t-il des capacités relationnelles indispensables pour la longévité d’un couple? Une sexualité épanouie est-elle le ciment incontournable de la relation? Faut-il plutôt chercher du côté des valeurs partagées ou d’une spiritualité commune? L’essentiel n’est-il pas de développer une bonne communication? Des questions que l'on se pose à un moment ou à un autre de sa vie.
Aujourd'hui, on ne peut que constater que de nombreux couples se séparent après quelques années, ils ne résistent pas à la découverte de l’autre, avec ses différences, tel qu’il est vraiment. D’autres se séparent après le départ des enfants. Leur relation n’a pas survécu au projet de famille qui les soudait. D’autres, de plus en plus nombreux, se séparent encore plus tard. L’âge de la retraite leur laisse une espérance de vie importante, et ils ne se sentent plus suffisamment en connivence pour vivre cette nouvelle étape.
"L'espace du temps" c'est un spectacle, une création collective de l'atelier théâtre du centre de détention de Saint-Hubert. Un spectacle qui sera présenté dans les prisons d'Andenne et Arlon dans les prochains jours. Un spectacle accessible à un public restreint du moins pour celui qui sera donné à Andenne. Pour participer, il 'agit de s'inscrire et très rapidement. A Andenne, la représentation est prévue pour ce vendredi 8 janvier à 16h45. A Arlon, ce sera le 10 janvier à 18h.

Refaire le monde ou plutôt débattre sur ce monde qui évolue à la vitesse "V" tout en mangeant un morceau de pizza ou encore du pain accompagné de fromages de chez nous et d’ailleurs… voilà le menu bien sympathique que vous propose l’équipe de la bibliothèque du Séminaire de Namur. En plus de satisfaire votre estomac on vous propose donc de nourrir vos neurones! Ces rencontres philos à l’heure du déjeuner ont lieu, une fois par mois, à la bibliothèque, de 12h45 à 14h. Tout le monde y est le bienvenu.
L’ambiance est détendue. Chacun se sent très vite à l’aise pour "oser" prendre la parole et avancer ses idées. C’est bien là un des objectifs de ces rencontres. Autour de la table du déjeuner, on retrouve des séminaristes bien sûr. Pour eux, c’est l’occasion de sortir des cours académiques où, faute de temps, il n’est pas toujours possible de débattre, d'échanger.... Ce moment est ouvert aux étudiants du Séminaire Notre-Dame et du Séminaire Redemptoris Mater. Des jeunes d’horizons différents, de niveau de formation différents voilà qui est riche pour la discussion.