Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda
Tout au long de l'année, le cœur des habitants de Walcourt bat au rythme de la Trinité. Ce week-end avec, dimanche, en point d'orgue, la marche de la Trinité, il va carrément s'emballer! Un pèlerinage qui attire lors des différents grands Tours, des messes... la toute grande foule. Cette année, les pèlerins pourront découvrir une nouvelle chasuble. Elle sera portée par le célébrant principal. Un hommage à la sainte Trinité mais aussi à Hugo d'Oignies, un orfèvre dont la réputation a dépassé et de loin nos frontières. L'abbé Jean Tornafol, le doyen de Walcourt présente cette très belle chasuble.
Au terme de la traditionnelle neuvaine de prière à l’Esprit Saint, lors de la Vigile de Pentecôte, trente-cinq adultes venus des quatre coins du diocèse ont été confirmés en la cathédrale Saint-Aubain de Namur. La célébration était présidée par l’archiprêtre, le chanoine Jean-Marie Huet, entouré d’une vingtaine de prêtres et de trois diacres.
Depuis 2017, la Ville de Rochefort, le doyenné et le Cercle culturel et historique mettent chaque année à l’honneur des éléments du patrimoine religieux des églises et chapelles de l’entité. En cette année de pèlerinage à Notre-Dame de Foy ''sous les armes'' (lire par ailleurs), c’est le culte marial à Rochefort qui est présenté. A découvrir à partir du 8 juin.
Ce dimanche 23 juin, à 15h, l’Eglise diocésaine sera en fête avec l’ordination de Ghislain Iweins de Villers-Masbourg d’Eclaye, 27 ans et de Romuald Sènadé Atingbèton, 29 ans (lire par ailleurs). Ils seront ordonnés, à la cathédrale Saint-Aubain, par Mgr Rémy Vancottem. Un grand et beau moment d’émotion pour les deux ordinands mais pas seulement...
C'était en 1997, le jour de sa confirmation. Romuald Sènadé Atingbèton en réponse à l’appel qu’il venait de recevoir de Dieu s’adressait à lui: ''Seigneur fais qu'en grandissant, je sois toujours là pour me donner comme prêtre et te servir.'' Plus de vingt années se sont écoulées, sa prière est - presque - exaucée. Le 23 juin Romuald rejoindra, après son ordination, la grande famille des prêtres du diocèse de Namur.
Le dimanche 23 juin, Ghislain Iweins de Villers-Masbourg d’Eclaye recevra l'ordination sacerdotale. Moment idéal pour jeter un regard sur une première partie de vie riche en rencontres. La route de Ghislain a souvent croisé celle de prêtres qui sauront faire éclore la vocation qui sommeille en lui. Rencontre encore avec, comme il l'appelle, c’était quelque part au Congo, l'Eglise universelle.
Trois expositions sont actuellement en cours à Dinant et une autre va démarrer tout prochainement. Des expos consacrées au Père Pire, aux pèlerinages, aux voyages… à découvrir à la collégiale, à la Maison du patrimoine médiéval mosan ou à l’église de Bouvignes.
Du vendredi 28 au dimanche 30 juin, le sanctuaire de Beauraing accueillera le tout premier Youth Festival Medj pour deux jours de louange, d’enseignements et de célébrations avec des jeunes.
Il y a près de dix ans, le secteur paroissial de Habay (qui n’était pas encore l’unité pastorale Entre-Ardenne-et-Gaume) fêtait le centenaire de l’église d’Habay-la-Neuve. D’anniversaire en anniversaire, de centenaire en bicentenaire, les fidèles du coin ont fêté il y a peu les 200 ans de l’église de Rulles.
Des applaudissements très nourris, des accolades, des félicitations, les doyens du diocèse réunis en session de travail ont tenu à accueillir Mgr Warin avec beaucoup de chaleur. Cela s'est passé, jeudi midi, à Beauraing.
Après la conférence de presse donnée hier à Bruxelles à l’occasion de la nomination de Mgr Warin comme nouvel évêque de notre diocèse, c’est l’évêché de Namur qui a servi de décor, ce jeudi matin, à la seconde conférence de presse, plus spécialement destinée aux médias régionaux. Mgr Pierre Warin y a exprimé ses défis pastoraux, comme celui d’engendrer ''des communautés pleinement chrétiennes qui fassent signe au monde''.
Quelques heures après sa rencontre avec Mgr Augustine Kasujja, nonce apostolique, Mgr Pierre Warin est rayonnant, heureux d’une nomination qu’il n’avait jamais vraiment envisagée. ''J’étais convaincu que l’on ne nomme plus évêque quelqu’un de 70 ans.'' Il succède à Mgr Rémy Vancottem dont il était, depuis 2010, le vicaire général et l’évêque auxiliaire.
Ce mercredi matin, le Vatican a rendu public le nom du 31e évêque du diocèse de Namur. Voilà qui va mettre fin aux rumeurs de plus en plus persistantes et aux supputations! Le pape François a désigné, pour succéder à Mgr Rémy Vancottem, Mgr Pierre Warin. Le cardinal De Kesel président de la Conférence épiscopale a rendu la nomination de Rome publique et a présenté, à la presse, Mgr Warin.
La tradition a été respectée. C'est le cardinal Jozef De Kesel qui a annoncé le nom retenu par le pape François pour succéder à Mgr Vancottem à la tête du diocèse de Namur. Mgr Warin occupera, ce siège épiscopal, à partir de son installation, le 30 juin prochain. Le cardinal et Mgr Warin se connaissent bien et s'apprécient. Le cardinal parlera de son ami Pierre comme étant un homme d'écoute, aimable et doux mais aussi très humain.
Dans l’âme des Rochefortois, perdure une tradition depuis l’an 1626. Tous les ans, à la Pentecôte, ils sont des dizaines à marcher de nuit, de leur cité vers le village de Foy-Notre-Dame – soit un parcours de 54 km –, afin d’y vénérer Marie. Cette année, les 9 et 10 juin, le pèlerinage revêtira un caractère particulier: comme tous les trois-quatre ans, il se déroulera sous les armes.
François Jacques aurait bien voulu publier de son vivant l’œuvre à laquelle il a consacré plusieurs dizaines d’années: un ''Répertoire des églises et chapelles de l’ancien diocèse de Namur''. Son décès en 1992 ne lui en a pas laissé le temps... C’est le chanoine Daniel Meynen qui a poursuivi le travail. Le premier volume (lettres A-C) est paru aux éditions namuroises en 2016. Le deuxième vient de sortir. Fort de plus de 350 pages, il répertorie tous les lieux de culte de l'ancien diocèse de Namur, de la lettre D à la lettre I. Les passionnés d'histoire ecclésiastique et du patrimoine y retrouveront le sens du détail et de la précision cher à Daniel Meynen, archiviste à l'évêché de Namur depuis 2001.
''Les dons de la grâce sont variés, mais c’est le même Esprit. Les services sont variés, mais c’est le même Seigneur. Les activités sont variées, mais c’est le même Dieu qui agit en tout et en tous. À chacun est donnée la manifestation de l’Esprit en vue du bien'' (Co 12, 4-6). Du 31 mai au 8 juin se tiendra à la cathédrale Saint-Aubain la neuvaine de prière à l’Esprit Saint. Chacune de ces soirées se terminera par la prière suivante rédigée par le chanoine Jean-Marie Huet.
Le pèlerinage à saint Monon, les ''Remuages'' a invariablement lieu le dimanche entre l’Ascension et la Pentecôte. Ce sera ce dimanche 2 juin, à Nassogne, avec une eucharistie présidée par le chanoine Dekrem avant la procession qui emmènera la châsse vers la chapelle dédiée à saint Monon.
Lors de l’eucharistie qui a précédé la fête du Studium au Séminaire Notre-Dame de Namur, plusieurs séminaristes, sur la route qui mène au sacerdoce, ont franchi une étape: Antoine-Marie aspirant au sacrement de l’ordre, Boris, Joseph-Marie et Joseph-François ont été institués pour le service de la Parole. Quentin et Grégory, tous deux en 3e année de théologie ont été institués pour le service de la prière communautaire et de l’eucharistie.
La tradition a été respectée ce jeudi de l’Ascension à Oizy. En effet, de nombreux paroissiens ont rejoint, comme chaque année, l’église du village pour vivre ensemble l’eucharistie. Ils ont convergé ensuite, à pied, vers la chapelle Notre-Dame de Oizy. Un bâtiment en attente de réparations suite aux dégâts occasionnés par la tempête de juillet 2018! Le beau temps était de la partie, la chorale en voix, et Madame Yvonne, du haut de ses 93 printemps, toujours fidèle au poste dans l’organisation et la préparation de ce pèlerinage.
Recteur du Séminaire Notre-Dame de Namur depuis 18 ans, le chanoine Joël Rochette a décidé de passer la main. Une décision longuement réfléchie, mûrie même. Le Séminaire de Namur étant le lieu de formation des séminaristes des diocèses francophones, c'est en Conférence épiscopale – francophone - que la désignation du successeur a été décidée. L'abbé Joël Spronck, 44 ans, prêtre du diocèse de Liège sera le prochain recteur. Il entrera en fonction dès le 1er juillet.
Très régulièrement, le chanoine Joël Rochette exprimait son souhait de quitter son poste de président du Séminaire Notre-Dame de Namur. Il l'avait dit tellement souvent et depuis finalement si longtemps que beaucoup avaient l'impression que cela n'arriverait jamais! Ils se trompaient. L'annonce a été faite, mardi soir.
La première fois que Samuel Scyeur a franchi les portes de l'église de Mariembourg c'était pour faire plaisir au curé, l'abbé Isidore Mazita Kongolo, plus que par réel intérêt spirituel. L’eucharistie à laquelle il assiste va tout changer pour lui mais aussi pour ses proches. Samuel Scyeur sera confirmé, lors de la vigile de Pentecôte, le 8 juin, en compagnie d'une trentaine d'autres adultes. Cela se passera à la cathédrale Saint-Aubain.
Dans notre monde en mutation, l'actualité est souvent sombre. Doit-on pour autant céder au pessimisme et se décourager? La presse chrétienne a un rôle essentiel à jouer: apporter un éclairage sur les grands thèmes de société et l'actualité, à la lumière de l'Evangile. Elle a besoin de votre soutien. Le traditionnel Dimanche des médias n'aura plus lieu en septembre mais bien en juin. Les collectes de ces 1er et 2 juin permettront de soutenir le journal Dimanche mais aussi RCF.
Entre Pentecôte et Trinité, les Frênes à Warnach ouvrent leur frondaison, comme presque tous les ans maintenant, à quelques artistes qui traduisent à travers leurs œuvres (peintures, sculptures, photos…), le visible et l’invisible, humain et divin… Une expo à voir du samedi 8 au dimanche 23 juin.
La Lettre de saint Paul aux Romains (12, 4-12) nous renseigne sur les dons reçus par chacun ''selon la grâce qui lui a été accordée''. ''L’unité dans la diversité'', repris sous le titre ''A chacun son don dans le même Esprit'', sera le thème de la prochaine neuvaine de Pentecôte à la cathédrale. Dès le vendredi 31 mai, des communautés, des pastorales, des groupes diocésains… se succéderont pour animer les soirées de prière. Une neuvaine qui se terminera le samedi 8 juin, en la Vigile de Pentecôte, par la confirmation d’une vingtaine d’adultes.
Depuis 1993, un pèlerinage se déroule au printemps en l’honneur de ''Notre-Dame de la Meuse''. Chaque année, la Vierge à l’Enfant Jésus quitte le chœur de la Collégiale pour visiter, l’espace d’un après-midi, les six paroisses érigées en bord de Meuse: Anseremme, Neffe, Rivages, Collégiale, Leffe et Bouvignes. Cette année, le pèlerinage aura lieu le dimanche 2 juin.
Le week-end des 1 et 2 juin, ce sont près de 500 églises qui ouvrent à nouveau grand leurs portes, en Belgique, au Luxembourg et dans l’Est de la France, pour vous faire vivre des émotions.
Le 30 mai prochain, jeudi de l’Ascension, tous ceux et toutes celles pour qui la moto est une passion se retrouveront à Auvelais. Un rassemblement organisé par le Team de la Madone des motards et qui se déroulera dans la paroisse de leur aumônier, le curé-doyen Francis Lallemand.
Samedi dernier, nos évêques, Mgr Rémy Vancottem et son auxiliaire Mgr Pierre Warin, ont accueilli les adultes de notre diocèse qui ont demandé de recevoir le Sacrement de Confirmation de leurs mains. Ils seront en effet une trentaine d’adultes à qui nos deux évêques vont donner ce Sacrement lors de la Vigile de Pentecôte à la cathédrale Saint-Aubain, le samedi 8 juin.
Cette année, c'est à Leuven que se déroulait le traditionnel tournoi de foot des séminaristes. Une édition remportée par les footballeurs du séminaire Redemptoris Mater de Namur. C'est avec une fierté quasi égale à celle des MBappé, Griezmann... et autres champions du monde qu'ils ont soulevé la coupe - fêtée dignement- avant de la ramener dans la cité mosane.
Si la fête de sainte Rita a lieu officiellement le 22 mai, c’est une semaine entière de célébrations qui lui est consacrée chaque année aux Sanctuaires de Bouge (rue du Grand feu 37). En 2019, tout commencera le samedi 18 pour se terminer le dimanche 26 mai. Avec, pour chaque journée, deux messes au programme: la première à 10h (ou à 11h le dimanche) et la seconde à 18h. Des célébrations toutes dédiées à des intentions particulières: la paix dans le monde, les veuves et les orphelins, les malades, les fidèles défunts, les époux et familles chrétiennes…
Lors de la dernière journée diocésaine de la catéchèse (lire par ailleurs), la 4e étape du parcours Chemins a été présentée. Après la première communion, les enfants poursuivent leur parcours d’initiation de jeunes chrétiens. Cette étape, ''Si tu savais le don de Dieu'', leur donne l’occasion d’approfondir leur foi, comme la Samaritaine auprès de Jésus lui-même.
Constatant que l’Union Européenne connaît une crise grave mais conscients de ses atouts, les évêques de l’Euregio - le diocèse de Namur en fait partie - appellent, dans une lettre aux Européens, à rester «ouvert aux autres, engagé dans le bien commun».
Ils sont quatre amis et ils ont un rêve: chanter Dieu et leur foi. Alors, ils ont franchi le pas et constitué un groupe de pop louange. Mais ils recherchent encore des musiciens pour vivre cette extraordinaire aventure.
Pour marquer ce 950e anniversaire, l’abbaye d’Orval donnera un oratorio intitulé L’Or Du Val. Ce spectacle grandiose est programmé pour juillet 2020.
Tout baptisé qui a conservé au moins quelques traces de la foi catholique le sait: le mois de mai, c’est le mois de Marie. Au mois de mai, on fleurit davantage la statue de la Vierge Marie dans les églises paroissiales, on part en pèlerinage dans un sanctuaire marial, on prie tous les jours le chapelet dans la petite chapelle de la paroisse dédiée à la sainte Vierge.
Au quotidien, Sabine Janssens est une jeune femme très souriante. Le jour de sa consécration qui s'est déroulée dans l'église de Malonne elle était, dans son longue robe de dentelle, tout simplement rayonnante. La joie d'avoir trouvé sa voie. Sabine Janssens rejoint l'Ordre des vierges.
L'équipe de RCF Sud-Belgique vient d'organiser un remake de ''La croisière s'amuse''! Un feuilleton diffusé dans les années 80 avant les multiples rediffusions. Dimanche matin, la péniche affrétée par RCF a largué, au départ de Floreffe, les amarres en direction de Namur via la Sambre. Au programme notamment: une découverte du patrimoine, de la musique et des chansons et aussi beaucoup, beaucoup de bonne humeur et de convivialité.
C’était il y a quelques jours. Le nouveau coq de la collégiale de Fosses a été béni et installé au sommet du clocher. Une étape significative dans l’avancée des travaux de restauration extérieure de cet édifice classé au patrimoine exceptionnel de la Wallonie.
''Vous allez recevoir un cadeau extraordinaire...'' Voilà ce que le chanoine Huet a confié aux jeunes qui, quelques minutes plus tard, allaient recevoir le sacrement de confirmation. Dimanche, 71 enfants, en aube, étaient réunis avec famille et amis à la cathédrale Saint-Aubain. De jeunes chrétiens venus des paroisses de Jambes, Loyers et Erpent et qui ont, devant la communauté, exprimé leur volonté de poursuivre leur engagement, leur souci d'être les témoins de Jésus-Christ dans le monde.
Il est déjà temps de préparer les vacances d’été. Au chapitre des activités spirituelles, voici l’annonce de deux voyages réservés aux jeunes. Du 18 au 24 juillet, les 12-30 ans partent à Lourdes avec les Pèlerinages Namurois. Du 9 au 18 juillet, camp ''Prière et montagne'' à Valgrisenche pour les 18-30 ans.
La saison mariale 2019 a été lancée hier à Beauraing. Et le moins que l’on puisse dire c’est que la journée a été bien remplie. Elle a démarré par une marche intergénérationnelle pour se poursuivre, à la basilique, par un concert, un festival, l'eucharistie d’ouverture et l’inauguration d’une nouvelle expo permanente.
La tristesse a laissé la place à la joie. Le silence lourd, pesant, à des applaudissements. En quelques jours, les paroissiens de l'église Saint-Symphorien sont passés par toutes les émotions! Le Vendredi saint, leur église Saint-Symphorien située près du pont de Jambes fermait définitivement ses portes. Dimanche, les paroissiens se retrouvaient dans leur nouvelle église Saint-Symphorien, à deux pas du passage à niveau. Après rénovation, l'ancien chapelle des Oblats est devenue le lieu de rassemblement de toute la communauté. Une communauté heureuse, joyeuse qui caresse un espoir, celui de grandir encore, de séduire de ''nouveaux'' chrétiens.
L'abbé Philippe Masson, curé-doyen de Philippeville-Florennes en trépignerait presque d'impatience! Marcheur depuis toujours, il attend la première marche de l'année, ce sera le 5 mai à Tarcienne, avec impatience. Les marches se succéderont alors jusqu'en septembre. Des moments toujours riches humainement parlant mais pas seulement. La marche est encore une manière de vivre sa foi. Des marches pour lesquelles l'abbé Masson revêtira son uniforme, réplique de ceux portés notamment sous le premier ou encore le second empire français. Pour d'autres marches, comme lors de la Saint-Pierre à Florennes, il marchera derrière la châsse, il aura revêtu l'aube et portera les reliques.
Aux Sanctuaires de Beauraing, la saison mariale 2019 sera lancée le mercredi 1er mai au cours d’une journée marquée par divers grands rendez-vous (lire par ailleurs). Parmi ceux-ci, il y aura l’inauguration, dans la basilique, de la nouvelle exposition permanente sur les apparitions de Beauraing. Fruit de plusieurs années de travail, elle offrira aux pèlerins plus de 300 documents d’archive et de nombreuses explications connues et moins connues au sujet des événements de 1932-1933.
En 2018 déjà, des jeunes de 18 à 35 ans avaient marché de Lavaux-Saint-Anne à Beauraing afin de réfléchir à la question de leur vocation baptismale. Cette année encore, ils ont demandé au Service diocésain des vocations de leur concocter une formule similaire. Le samedi 11 mai, veille de la journée mondiale de prière pour les vocations, ils marcheront à nouveau, cette fois de Namur à Malonne. Au programme: des temps de discernement, de témoignage, de solitude et de célébration.
Le Festival d'Orgues de Namur, le FON, sera bientôt de retour. Pour cette 6e édition, il vous propose une balade musicale en trois étapes. Vincent Dubois et Pieter Van Dijk, organistes de renommée internationale signeront les deux premiers récitals. La troisième étape sera elle très jazzy avec Steve Houben et Charles Loos.
L’annuaire 2019 du diocèse de Namur est désormais disponible. Plus de 270 pages qui vous permettront de tout connaître de l’organisation du diocèse: la composition du Conseil épiscopal, la liste des vicariats, celle des délégués épiscopaux, les différents services composant l’administration diocésaine… mais encore la liste des doyennés, le tableau des paroisses, sans oublier les coordonnées des acteurs pastoraux du diocèse: prêtres, diacres, assistants paroissiaux et animateurs pastoraux.
Les évêques de Belgique publient, à quelques semaines des élections régionales, fédérales et européennes une déclaration. Une déclaration dans laquelle ils appellent les chrétiens, avant de glisser leurs bulletins, dans l'urne à un véritable discernement. Les évêques insistent encore sur l'importance des enjeux.
Après le Chantier Paroissial et la Catéchèse, c’est autour du chant liturgique qu’a eu lieu le troisième grand rassemblement diocésain aux Sanctuaires de Beauraing, le 22 avril dernier. Ils étaient une centaine, venus des quatre coins de notre diocèse, pour apprendre de nouveaux chants en vue de les mettre ensuite en œuvre dans leurs paroisses respectives.
RCF Sud-Belgique vous emmène en croisière. Un aller-retour entre Floreffe et Namur avec au programme une conférence sur le patrimoine, un repas et un concert de Théo Mertens. Rendez-vous le 5 mai pour une belle journée de convivialité. Les places sont limitées, il s'agit donc de s'inscrire très rapidement.
Quarante années de vie fraternelle à Lavaux-sainte-Anne, ça se fête. L'anniversaire aura lieu le 28 avril à partir de la messe de 11 heures.
Des applaudissements... Le dernier hommage à une ''vieille dame'' bien malade. Des larmes aussi. Des larmes que l'abbé Francisco Alga Velez a eu bien du mal à retenir. Vendredi, à l'issue de l'office de la Passion, l'église Saint-Symphorien de Jambes a fermé ses portes. Définitivement. Ce dimanche, le 28 avril, les paroissiens ont rendez-vous dans leur nouvelle église Saint-Symphorien.
Paul Verbeeren est diacre permanent. Il est aussi inspecteur du cours de religion catholique dans l’enseignement primaire ordinaire et spécialisé organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Paul Verbeeren a écrit cette belle prière.
Ce n'est pas encore un au revoir mais déjà un merci. Mercredi, à l'issue de la messe chrismale, c'est un ''merci'' tout particulier qui a été adressé, en présence des prêtres, diacres, religieux, consacrés mais aussi, d'une manière plus large, des diocésains, à Mgr Vancottem. L'évêque de Namur attend la désignation par le pape François de son successeur. A 75 ans, comme l'exige le droit canon, il a remis sa démission au pape qui l'a acceptée. Outre des remerciements pour son épiscopat, Mgr Vancottem s'est vu remettre un cadeau: un bon pour un voyage. Il devra cependant encore patienter avant de boucler ses valises...
C'est en ayant une pensée pour les chrétiens qui auraient normalement été rassemblés à Notre-Dame de Paris que Mgr Vancottem a débuté cette messe chrismale. ''Nous serons en communauté de prière avec eux.'' La cathédrale de Namur, cette année encore, était comble: des diocésains qui souhaitaient assister au renouvellement des promesses sacerdotales des prêtres mais aussi à la bénédiction des saintes huiles et à la consécration du saint chrême.
Un magnifique week-end! Voilà ce que viennent de vivre à l’abbaye d’Orval une quinzaine de jeunes âgés de 12 à 18 ans. Pour la première fois, les doyennés d’Arlon, Virton et Habay-Etalle organisaient, en partenariat avec le Service Jeunes du diocèse, 24 heures de halte spirituelle durant le week-end des Rameaux. Une formule qui a ravi tant les participants que les organisateurs.
Les cloches ne sonnent pas pendant le triduum pascal. Mais dans le sud de la province du Luxembourg, les crécelles les remplacent, actionnées par des enfants qui sillonnent les rues aux heures de l'Angelus.
Offrir un cadeau à un communiant, une démarche loin d'être évidente pour peu que l'on souhaite que son cadeau soit dans l'esprit du moment que le jeune vient de vivre. Les CDD sont là pour vous aider en proposant des cadeaux bien dans l'ère du temps.
Une marche intergénérationnelle, un concert de musique ukrainienne, un festival des services diocésains, une eucharistie dans la basilique, sans oublier l’inauguration d’une nouvelle expo permanente consacrée aux apparitions… Aux Sanctuaires de Beauraing, la saison mariale sera lancée le 1er mai au cours d’une journée marquée par divers rendez-vous.
Les cloches de la cathédrale de Bruxelles ont sonné ''en signe de sympathie'' écrit le cardinal Jozef De Kesel dans un courrier qu'il vient d'adresser à Mgr Michel Aupetit, Archevêque de Paris.
Vendredi saint, un jour différent pour tous les catholiques. Ce jour où le Christ a été mis en croix sera encore plus douloureux que les semaines saintes passées pour nombre de Jambois. Ils auront le cœur doublement serré. Ce jour-là, les Jambois vivront l'office, pour la dernière fois, dans l'église Saint-Symphorien, à deux pas du pont.
L'abbé Fernand Stréber est un homme de terrain. Un prêtre au grand cœur, encore. En charge de plusieurs paroisses dans le diocèse, aumônier de prison, il est aussi très investi parmi une équipe qui, chaque année, organise une marche. C'était à Laloux, il y a quelques jours. Les bénéfices sont partagés entre Entraide et Fraternité et la lutte contre le cancer.
Les consacrés du diocèse avaient rendez-vous à Beauraing pour y vivre ''leur'' journée. Une journée entre prières et enseignements. Sans oublier une bonne dose de convivialité.
Avec le Dimanche des Rameaux, nous entrons dans la Semaine sainte. Ces derniers jours avant Pâques nous font passer de la désolation à la tristesse, puis à la plus grande joie: celle de la résurrection du Christ. Voici quelques idées de prière pour s’y associer.
Avec le Dimanche des Rameaux et de la Passion, nous sommes entrés dans la Semaine sainte qui nous conduit à Pâques. Cette fois encore, le Service Médias du diocèse a rassemblé pour vous les horaires des célébrations qui nous ont été renseignés dans nos deux provinces.
Pour cette messe chrismale qui sera célébrée le Mercredi saint, ce mercredi 17 avril, à 18h, à la cathédrale Saint-Aubain, Mgr Rémy Vancottem aura, autour de lui, une partie importante du presbyterium. Des prêtres qui seront invités, comme chaque année, à renouveler leur promesse sacerdotale. Une célébration au cours de laquelle, l'évêque procédera à la consécration du saint chrême et à la bénédiction des huiles utilisés, tout au long de l'année, dans le diocèse. Un merci tout particulier sera adressé à Mgr Vancottem dont l'épiscopat devrait se terminer dans les prochaines semaines.
La messe chrismale sera célébrée ce mercredi 17 avril, à 18h, à la cathédrale Saint-Aubain. Une messe au cours de laquelle les prêtres renouvelleront la promesse prononcée le jour de leur ordination sacerdotale. Pendant cette messe, l'évêque procédera à la bénédiction des huiles qui seront utilisées, tout au long de l'année, par les prêtres, dans l'administration des sacrements. Le saint-Chrême sera également consacré, ce mercredi saint.
En collaboration avec le Centre de formation Cardijn et le Centre Universitaire Notre-Dame de la Paix, Le Centre international Lumen Vitae organise une journée d’études et d’échanges pour mettre en valeur la méthode Cardijn Voir-Juger-Agir. La journée se déroulera à Namur, à la date symbolique du 30 avril, veille de la Fête du travail.
Encore un peu de patience. Les 22 cloches qui constituent le futur carillon de l'église de Martelange se feront entendre à Pâques. Les fidèles de la paroisse mais aussi nombre d'habitants de Martelange étaient présents lorsqu'elles ont été coulées mais aussi lors de leur baptême.
''Il vit, le Christ, notre espérance et il est la plus belle jeunesse de ce monde''. Ainsi débute la dernière exhortation du pape François qui prend la forme d’une ''Lettre aux jeunes et à tout le peuple de Dieu''. Dans le style personnel et imagé qui lui est propre, et qui en désarme plus d’un, le pape François s’adresse directement aux jeunes en utilisant des références du monde moderne. Pour mieux les toucher, les enseigner mais surtout les encourager et aussi les mettre en garde.
Nous connaissons bien ce moment de l'histoire sainte où le doigt de Dieu trace dans la pierre les dix commandements. C'était au Sinaï, devant Moïse, les deux Tables de la Loi. En ce début d'avril, cinquième dimanche de Carême, l'Eglise nous fait écouter le récit où Dieu, par son Fils, trace dans le sol de Judée un mystérieux message, celui du Nouveau Testament apporté par Jésus en personne.
Le chemin entre le moment où Sabine s'est sentie appelée et le jour où elle a répondu ''oui'' au Seigneur a été long mais aussi bien sinueux! Une fois le ''oui'' donné, Sabine devait encore trouver avec qui et où vivre sa vie de consacrée. Là encore la recherche a pris du temps. Sabine Janssens, 43 ans, recevra le 27 avril prochain, à Malonne, la consécration dans l'Ordre des Vierges. Rencontre avec une jeune femme heureuse de cet amour qu'elle vit - déjà - avec Jésus tout en étant active notamment dans le monde professionnel. Ce Jésus qu'elle considère comme l'époux par excellence. ''Aucun homme ne m'aimerait autant tout en me laissant une telle liberté.''
Ils sont motivés les catéchistes. Samedi dernier, ils étaient rassemblés à Beauraing pour la traditionnelle journée de la catéchèse. Le Vicariat Clef organisateur de ce rassemblement a présenté les outils pour les aider dans leur mission, celle de la transmission de la connaissance de Dieu. Une édition qui a mis l'accent sur l'importance de sensibiliser les enfants mais aussi les parents. La catéchèse n'est-elle pas l'affaire de tous les baptisés? En invité, Hélène Bossaert, responsable notamment du catéchuménat dans le diocèse de Lille.
Olga Stenina, 31 ans, est catéchiste à Arlon. Elle accompagne les enfants, les 7-8 ans ainsi que les ados sur le chemin qui mène à Dieu. Une catéchiste parmi d'autres... Pas tout à fait. Elevée dans l'orthodoxie, Olga est devenue, en 2016, catholique. Olga a aussi, avant d'être nommée assistante paroissiale, été sacristine: chaque jour en ouvrant la grande porte de l'église Saint-Martin, elle vit le même émerveillement.
En 2020, les Pélerins de Bouge auront 40 ans. Une sacrée aventure qui se poursuit. Elle met en scène des personnes dont la plupart souffrent d'une maladie ou encore d'un handicap mental et qui, mais pas seulement, vivent en institution. Entourées de bénévoles, elles forment une troupe, celle des Pèlerins de Bouge. A leur répertoire durant le Carême Le mystère de la Passion - ce sera à l'église d'Evrehailles les 5 et 6 avril- et, durant l'automne, François la richesse d'un pauvre. Des acteurs et des actrices d'une grande fragilité mais qui, sur scène, font preuve d'une belle authenticité. Une simplicité qui ne peut que bouleverser les spectateurs.
'''L’homme nouveau sait quel est le cantique nouveau. Chanter, c’est exprimer sa joie et, si nous y pensons avec un peu plus d’attention, c’est exprimer son amour.' Le peuple de Dieu rassemblé pour la célébration chante les louanges de Dieu.'' soulignait le pape Benoît XVI, citant ainsi Augustin. La première édition de la journée diocésaine Chant nouveau aura lieu à Beauraing le lundi de Pâques.
Lancées il y a quelques années par le pape François, les ''24 heures pour le Seigneur'' proposent que chaque diocèse, du vendredi au samedi qui précèdent le 4e dimanche de Carême, laisse au moins une église ouverte avec la possibilité de l’adoration et de la confession. C’est ce qu’il sera possible de vivre à Salzinnes du vendredi 29 au samedi 30 mars.
Le coq de l'église de Mettet a retrouvé la terre ferme ainsi que la croix. Suite aux vents violents de ces derniers jours, la croix comme le coq avaient adopté une position... penchée. On craignait pour la sécurité. Suite à différents problèmes techniques, cette descente aura pris de nombreuses heures. A Mettet, beaucoup sont déjà mobilisés pour que croix et coq retrouvent très rapidement les hauteurs de l'église paroissiale.
A Marche-en-Famenne, Maredsous, Namur, Rochefort, Walcourt… des équipes accompagnent les fiancés dans leur préparation au mariage. Le planning des rencontres pour 2019 est disponible.
Voilà une initiative qui, vu son succès, répondait à une attente. Des jeunes, des étudiants comme des garçons et des filles déjà dans le monde du travail ont pris l'habitude de se retrouver, une fois par mois, à Namur, pour chanter, prier, adorer. Marion, une des participantes à cette veillée de prière: ''Dieu ne cesse de nous surprendre.''

 Les évêques
 Les prêtres
 Les diacres
 Les laïcs
 La vie consacrée
 Communautés nouvelles et mouvements nouveaux
 L’administration diocésaine
 La Justice ecclésiastique
 Carte du diocèse