Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda
Le 2 février, fête de la Présentation du Seigneur au Temple, est en même temps la Journée mondiale de la vie consacrée. A cette occasion, Mgr Warin rend hommage aux consacrées et consacrés.
C’est devenu une tradition: chaque 19 mars, jour de la fête de saint Joseph, qu’importe la météo, qu’importe le jour de la semaine, une bande d’hommes se met en marche dans la province de Luxembourg.
Que l’on parle transhumanisme – l’homme augmenté et refaçonné – ou que l’on annonce un effondrement prochain de notre civilisation thermo-industrielle, tous seront d’accord pour voir dans notre époque une période de transition vers autre chose. Un monde prend fin, un nouveau tarde à apparaître… Ce thème de la transition sera au cœur de la cinquième édition de RivEspérance qui aura lieu à l’Aula Magna de Louvain-la-Neuve, du vendredi 23 au samedi 24 octobre.
La Semaine de l'unité a débuté vendredi dernier et se terminera samedi prochain. Vous n'avez pu encore y participer? Des rendez-vous sont encore proposés dans le diocèse ce jeudi et ce vendredi. Au centre des célébrations, des rencontres... l'Eglise mennonite des Pays-Bas, Eglise témoin pour cette année.
Pour la 3e année consécutive, la pièce de théâtre sur les apparitions de Marie à Beauraing va être jouée à l’INDSC. Si la troupe a été quelque peu renouvelée, la pièce demeure un beau moyen de se (re)plonger dans ces événements des années 1930… sous un angle original et parfois décalé. Rendez-vous les dimanches 26 janvier, 9 février et 8 mars.
Ce dimanche 2 février, l'Eglise célèbre la Présentation du Seigneur au Temple, c'est aussi le dimanche de la vie consacrée. Au niveau du diocèse, une journée est organisée autour de Catherine de Sienne et de la vie consacrée aujourd'hui. Cette fête est encore l'occasion de donner la parole, en l'occurrence ici à des religieuses, qui racontent leur quotidien, abordent leur vocation. Aujourd'hui, rencontre avec Sœur Fedeliya et Sœur Bernadette de la congrégation des Petites Sœurs des Pauvres. Une autre rencontre est prévue avec Sœur Marie Octavie des Sœurs de la Providence. A suivre.
Pour Soeur Fedeliya comme pour Soeur Bernadette, la journée a démarré il y a plusieurs heures déjà. Il est à peine 9h et elles arpentent les longs couloirs du home Saint-Joseph, la maison de repos des Petites Sœurs des Pauvres, un large sourire aux lèvres. Toutes deux prennent le temps d'échanger un petit mot avec les personnes croisées des pensionnaires bien sûr mais aussi des laïcs, des bénévoles... Des hommes et des femmes qui, au quotidien les aident à vivre leur charisme: rendre les personnes âgées accueillies heureuses. La force de ces religieuses? Une vie de prière riche: ''c'est notre socle'' disent-elles. Rencontre dans le cadre de la Journée de la vie consacrée.
Ce dimanche 26 janvier, nous célébrerons le ''Dimanche de la Parole de Dieu'', institué le 30 septembre dernier par le pape François dans sa lettre apostolique en forme de ''motu proprio'' intitulée Aperuit illis. Un dépliant, rédigé par la commission interdiocésaine de la pastorale liturgique (CIPL), propose par ailleurs quelques idées de gestes à poser durant la célébration.
La Maison du patrimoine médiéval mosan (MPMM) accueille jusqu’au 1er mars prochain, une exposition intitulée ''Les saints, gardiens de nos églises”. Elle présente une trentaine de statues de saints qui appartiennent aux églises mais aussi aux paroisses de l’entité de Dinant et de la région. Par ailleurs, Terre de sens vous invite, le 29 février, à une découverte de l'exposition mais pas seulement.
Voilà une tradition aussi sympathique que gourmande. L'épiphanie permet non seulement de se souhaiter une belle année mais aussi de partager un temps de convivialité. Chaque année, la radio RCF Sud-Belgique en profite pour réunir autour non pas d'une galette mais de plusieurs galettes des producteurs mais aussi des auditeurs, des donateurs....
Quelle belle après-midi! L'église Saint-Martin de Beauraing était comble pour accueillir le nouveau doyen, l'abbé Pierre Renard, et son frère Philippe, lui aussi prêtre. Ils sont arrivés il y a quelques jours dans la cité mariale et ont passé leurs premières nuits au presbytère. L'abbé Pierre Renard était précédemment doyen de Ciney. Des choristes des paroisses du doyenné étaient rassemblés pour chanter ensemble en ce jour de fête. Car vraiment, ce fut un jour de fête, vécu ensemble, en communauté.
Dans un monde divisé et fragmenté, le pape François nous demande de prier, en ce mois de janvier, pour que les chrétiens, les croyants d’autres religions et toutes les personnes de bonne volonté promeuvent ensemble la paix et la justice dans le monde.
En début d'année, il est de tradition de se souhaiter le meilleur. L'occasion de se retrouver pour partager un moment chaleureux. Mgr Pierre Warin, nouvel évêque de Namur, avait convié, à l'heure des Vêpres tous ceux et celles qui, au quotidien, s'investissent pour faire connaître la Parole de Dieu.
Il y a quelques jours, le village de Bande, dans le doyenné de Marche-en-Famenne, commémorait les 75 ans du massacre par la Gestapo de 34 jeunes du village et des environs. Près de 500 personnes ont participé à la célébration d’hommage présidée par Mgr Pierre Warin.
En écoutant Paul Verbeeren se raconter on ne peut que saluer une vie tellement bien remplie, si riche. Et ce n'est pas fini! Il s'est ainsi occupé de la réinsertion, par le travail, de jeunes toxicomanes avant d'enseigner et d'être choisi pour occuper les fonctions d'inspecteur de l'enseignement. Depuis peu, il accompagne des personnes incarcérées, voilà une nouvelle voie qu'il pourrait bien explorer, une fois à la retraite. Ce qui le pousse? Paul Verbeeren est diacre. Sa vie, il ne peut la concevoir sans être au service de l'humain, de la société. Son credo: être là où l'Eglise n'est pas.
À l’occasion de la Semaine de l’unité 2020 (18-25 janvier), les chrétiens de toutes les Églises du monde entier sont invités à se pencher ensemble sur un thème commun et un texte biblique, afin de renouveler leurs efforts et leurs prières pour la réconciliation et l’unité. Dans notre diocèse, c’est l’Eglise mennonite des Pays-Bas qui sera invitée à proposer son témoignage.
Arnaud Join-Lambert, professeur de théologie pratique et de liturgie à l’UCL, sera l’invité de la prochaine Journée de la catéchèse qui aura lieu le samedi 15 février à Beauraing. Thème de la rencontre: ''Des clés pour célébrer ensemble''.
Le samedi 7 mars, le Service Jeunes vous invite à sa journée annuelle de rencontre et de formation pour tous les acteurs de Bonne Nouvelle auprès des jeunes. L’intervenant principal sera le Père Jean-Marie Petitclerc (photo), prêtre salésien, éducateur spécialisé.
Comment distinguer un calice d'un ciboire? Tous les objets orfévrés sont-ils en argent et en or? Comment entretenir correctement le métal? Tant de questions trouveront leurs réponses à la fois dans la nouvelle exposition du CIPAR intitulée ''D'or et d'argent, l'orfèvrerie liturgique'' et dans la publication ''L'orfèvrerie liturgique: sens, histoire et conservation''.
Ces lundis 13, 20 et 27 janvier et le 3 février, quatre soirées de formation aborderont le thème du sens de la vie. Dans le diocèse de Namur, rendez-vous à Salzinnes.
Il y a quelques jours, alors que le premier trimestre de cours se terminait, les séminaristes du séminaire Notre-Dame de Namur ont encore trouvé de l'énergie pour organiser la fête du studium mais surtout écrire les textes de saynètes toujours très attendues.
Jacques Delcourt, diacre permanent, signe le billet spiritualité du temps de Noël de cette année. Des drames d'aujourd'hui, écrits dans un style d'aujourd'hui. Des drames qui nous font encore penser à d'autres qui se sont déroulés il y a plus de 2000 ans: la fuite en Egypte, le massacre des innocents et bien sûr la naissance, rejeté de tous, de l'Enfant Jésus. Sainte fête de Noël à tous.
Les Portugais qui habitent Yvoir et les environs ont très vite fait circuler l'information. Une eucharistie allait être célébrée dans leur langue maternelle à Yvoir dans l’église dédiée à saint Éloi. La prochaine célébration aura lieu le 12 janvier.
Philippe Vauchel présentera ''Au nom de la mère'', une réécriture de la nativité, à partir du livre d' Erri de Luca. Un seul-en-scène à applaudir le samedi 21 décembre, à 20h, à l'église Saint-François à Bastogne.
Le “Noël des cathédrales” s’arrête, cette année encore, dans le diocèse. Deux lieux pour présenter deux spectacles différents. Rendez-vous à Namur et à Arlon.
Il suffit de regarder autour de nous: la pauvreté n’a pas diminué. Hélas! Caritas Secours est régulièrement sollicité par les plus démunis de notre diocèse. Cette année encore, ses responsables font appel à vous!
Cette année encore, les acteurs pastoraux du diocèse ont été invités à communiquer les horaires des célébrations organisées dans leurs paroisses respectives à l'occasion de la fête de Noël. Plus de 300 offices nous ont été renseignés: veillées, messes de minuit ou du jour de Noël. Autant de renseignements bien utiles pour nous aider à vivre au mieux cette grande fête de la Nativité.
Le montant de la collecte de Noël est destiné la plupart du temps dans notre pays, à ceux qui sont dans le besoin. Les évêques de Belgique demandent qu'une partie de cette collecte de Noël soit offerte, cette année, à l'Église en Syrie et en Irak et qu'une autre partie soit consacrée aux personnes dans le besoin dans notre pays.
Voilà ce qui s'appelle faire l'unanimité. Un jeune homme souriant, bienveillant, à l'écoute, toujours prêt à rendre service... Ceux qui prendront la parole parleront d'une même voix pour décrire Quentin Collin. Portrait dressé ce dimanche, à Rochefort, lors de son ordination diaconale en vue du sacerdoce. Quentin avait 7 ans quand il a ressenti, en lui, la possibilité de glisser ses pas dans ceux du Seigneur. Il faudra du temps, des hésitations, des moments de doute avant de répondre ''oui''. Et Quentin Collin d'ajouter: ''Et d'être heureux''.
Mgr Warin était bien sûr un habitué des sessions de doyens. Des sessions qui ont lieu en juin et depuis quelques années maintenant, en décembre. Rendez-vous qu'il a, cette fois, en tant qu'évêque titulaire présidé. L'abbé Pascal-Marie Jerumanis qui rejoint l'équipe des doyens était lui présent, pour la première fois, autour de la table des discussions.
La cathédrale comme toutes les églises du diocèse mais aussi du monde ne fait pas exception: à cette période, il s'agit d'installer la crèche. Cette année encore, la mission est revenue aux séminaristes.
''Le diacre est appelé à être une des figures emblématiques de la charité que tout baptisé est lui-même appelé à accueillir et à faire rayonner autour de lui,'' c’est là la définition que l'abbé Solot donne du diaconat permanent. Responsable de la formation des diacres, il évoque ce ministère de proximité à l'occasion d'un anniversaire: 50 ans que les premiers diacres ont été ordonnés. Dans le diocèse, Arthur Tamietto a été le premier. Sa fille, Fabiola, raconte (lire par ailleurs).
La paroisse d'aujourd'hui et plus encore celle de demain ne peut en rien être comparée à celle d'hier. Deux journées, en février, seront consacrées à la paroisse avec une question posée lors de cette session: ''La Paroisse a-t-elle un avenir?''
Du 17 au 23 décembre, les antiennes en ''Ô'' de l’Avent nous préparent tout particulièrement à la venue du Sauveur.
De ce dimanche 27 décembre 1969, Fabiola s'en souvient comme si c'était hier. Elle se revoit avec sa maman, son frère et ses sœurs dans l'église du Sacré-Cœur à Saint-Servais. ''Dehors, il faisait noir et froid. L'église était bondée'' raconte Fabiola. Elle n'a pas oublié son émotion lorsqu'elle a vu, pour la première fois, son papa portant l'aube. Un papa qui appartenait à la grande famille des chemins de fer où il était ingénieur technicien. Un papa, par ailleurs, passionné de l'infiniment petit toujours émerveillé par les graines, leur germination... comme de l'infiniment grand avec son intérêt pour l'astronomie. Un homme très investi, toujours au plus près des démunis. Arthur Tamietto pouvait encore compter sur Andrée, son épouse. Dans l'ombre, elle était toujours présente pour écouter, réconforter, gérer l'agenda de son diacre d'époux.
Pour la deuxième année consécutive, l’Eglise catholique belge dresse un état des lieux. Parmi les constats, deux enseignements émergent: la présence grandissante des laïcs au sein des structures et la place des femmes.
Déclaration de saint Nicolas, ce vendredi, à l'heure de l'apéritif: ''Je suis très, très fatigué.'' Il s'est accordé une petite pause pour rencontrer les membres du conseil épiscopal.
Ce mercredi 11 décembre à 20h, à l'auditoire L21 de l'UNamur sera projeté le documentaire ''Un évêque selon le cœur de Dieu''. Envoyé dans les camps soviétiques, Mgr Sloskans a vécu 35 ans en Belgique. Reconnu vénérable par l'Eglise catholique, un dossier de béatification de Mgr Sloskans est en cours d'examen.
Le 7 décembre prochain, à 18h30, à la cathédrale Saint-Aubain, sera célébrée la messe solennelle de l'Immaculée Conception. Elle sera présidée par Mgr Pierre Warin. Célébration suivie, vers 19h30, par une procession mariale aux flambeaux - elle aussi présidée par l'évêque - qui partira de la cathédrale pour rejoindre la Chapelle Notre-Dame du Rempart.
Vendredi, Beauraing s'est souvenu, lors d'une journée de prières, de chants, de la première apparition de la Vierge Marie à cinq enfants de la localité. Un beau moment vécu par les 350 pèlerins présents.
Les séminaristes des séminaires Redemptoris Mater de Namur et de Malines-Bruxelles donneront un concert de Noël ce dimanche 8 décembre à Jambes. Souvent originaires d'Amérique du Sud, ces passionnés de chant comme de musique interpréteront des chants de Noël, des chants de paix ... de chez nous et d'ailleurs.
L'Avent commence cette année le dimanche 1er décembre. Ce temps liturgique nous prépare à Noël, en nous invitant à élever notre regard et à ouvrir notre cœur pour accueillir Jésus. Voici une méditation prononcée par le pape François en 2018.
Le pape François vient de nommer le Père abbé Lode Van Hecke de l'abbaye cistercienne Notre-Dame d'Orval, comme évêque de Gand. Pour la première fois en Belgique, un moine trappiste va occuper les fonctions d'évêque. Le nouvel évo^éque: ''Le temps que nous aurons dans cet épiscopat sera limité. Raison de plus pour nous concentrer sur l'essentiel et ne pas nous perdre dans des choses secondaires. Ainsi, l'Esprit de discernement sera souvent appelé (et invoqué). Mais il ne demande rien de mieux et c'est son travail.''
Ce vendredi 29 novembre, à Beauraing, on se souviendra que, pour la première fois, la Vierge Marie apparaissait à un groupe d'enfants. C'était le 29 novembre 1932. Des apparitions qui allaient se multiplier jusqu'au 3 janvier 1933. La vie de Fernande, Gilberte et Albert Voisin ainsi que d'Andrée et Gilberte Degeimbre allait, à jamais, en être marquée.
Sabine Van den Abbeele déborde d'énergie. Mariée, maman de quatre jeunes filles, Sabine a toujours été présente pour les autres. Elle a travaillé de longues années comme infirmière-pédiatrique. Et puis, elle a jeté l'éponge, les structures hospitalières ne lui permettant plus de consacrer assez de temps à l'enfant comme à ses parents. Passionnée par le chant et la musique, elle joue de la guitare. Après avoir fait partager ses talents à quelques patients et aux paroissiens de Meux, Sabine Van den Abbeel se lance en proposant des ''Animations de veillées de prières''.
L'abbé Philippe Coibion était lui aussi, comme le chanoine Huet (lire par ailleurs) présent au conseil épiscopal avant le changement d'évêque. Le travail au sein du gouvernement du diocèse, l'abbé Philippe Coibion le connaît depuis août 2015. Mgr Vancottem le désignait alors comme délégué épiscopal de la pastorale de la santé. Et lorsque l'évêque, après une année de la diaconie, crée un vicariat de la diaconie, il en confie la responsabilité à l'abbé Coibion. Un homme posé, calme qui poursuit donc sa mission de vicaire épiscopal de la diaconie, incluant les pastorales de la santé, de la solidarité, en milieu carcéral, des gens du voyage et des forains…
Nous terminons notre tour de table, celle du conseil épiscopal, avec une présentation des deux ''derniers'' vicaires épiscopaux qui y siègent: le chanoine Huet et l'abbé Coibion (lire par ailleurs). Il y a les ''petits'' nouveaux et puis il y a... le doyen. Le chanoine Jean-Marie Huet siège, en effet, au conseil épiscopal depuis 1991, depuis le 22 avril plus précisément. Ses attributions ont évolué. Une constante cependant, docteur en droit canon, il est naturellement, depuis son arrivée, en charge des dossiers en lien avec le droit de l'Eglise.
Après l'installation d'une boîte à livres c'est une vitrine qui vient de trouver sa place dans l'entrée de l'église Sainte-Julienne à Salzinnes. Un objectif: informer et encore informer sur la beauté, la richesse du message de l'Eglise. Les livres sont destinés aux petits comme aux grands curieux avec une priorité: faire connaître Jésus, Dieu, les saints.... La vitrine, de manière très ludique, avec notamment des play mobil, des schtroumpfs... présente, elle, toutes les animations pastorales organisées à Sainte-Julienne. Des infos pour tous et tout spécialement pour ceux qui, spontanément, ne passent pas la porte d'une église pour une messe, un moment de prière.
Face à la montée de l’individualisme, de l’indifférence et au creusement des inégalités sociales et économiques dans notre société, la campagne d’Avent de Vivre Ensemble appelle cette année encore à défendre les droits humains, mais également à construire des ''nous'' solidaires.
''Mobilisez- vous pour votre radio.'' Le slogan du radio don organisé par votre radio, RCF Sud-Belgique. Depuis le 18 novembre dernier et jusqu'à ce dimanche, le 24 novembre, l'équipe a besoin de vous. C'est un grand appel à la générosité qui est ainsi lancé. Avec un objectif: soutenir votre radio qui, à travers ses émissions, est tournée vers le social, le sociétal, le culturel sans oublier la dimension chrétienne. Une radio qui se veut encore proche de vous.
Chaque jour, chaque semaine, ces hommes et ces femmes remplissent leur ''charge'' de baptisé: ils sont au service des autres, des plus petits. Investis dans le diocèse, ils avaient rendez-vous, à Beauraing, pour un temps de ressourcement.
Le Festival d'adoration Eucharistique ou Festival Venite Adoramus ce sont 11 jours et autant de nuits d'adoration continue dans différents lieux. Un relais non stop entre paroisses et communautés. Chacun est invité à participer en fonction de ses disponibilités.
Le Souffle de Vie a besoin d'aide. Une aide urgente. Depuis plus de trente ans maintenant, cette ASBL vient en aide aux femmes, aux couples qui rencontrent des difficultés au moment de la grossesse. Les membres sont là pour écouter, informer quand il s'agit notamment de prendre la décision de poursuivre ou pas une grossesse. Le Souffle de Vie est encore présent pour accompagner les plus démunis en offrant des vêtements, en aidant à retaper une demeure.... Les besoins sont énormes. Pour arriver à payer les dépenses de ce mois de novembre il faut trouver plus de 18.000 euros. Ce scénario se représentera en décembre.
C'est la quatrième fois qu'une cérémonie œcuménique a lieu, à l'occasion du 11 novembre, à Florennes.
A l'occasion de la Fête du Roi, les autorités civiles et militaires avaient rendez-vous à Namur, à la cathédrale, pour le Te Deum.
C'est en tenue de chœur que les chanoines ont accueilli, mercredi matin, leurs deux nouveaux confrères. Les abbés Philippe Masson et Jean Tornafol, rejoignent ainsi le Chapitre cathédral. Le doyen du Chapitre, Mgr Lamsoul, en les accueillant pour cette installation a tenu à épingler leur loyauté. Des amis de toujours, des paroissiens avaient tenu à être présents pour cette célébration. Un soutien qui est allé droit au cœur des deux nouveaux chanoines.
Le dimanche 24 novembre prochain, à 10h, c'est en portugais que la messe sera célébrée à l'église Saint-Eloi à Yvoir. Une manière de se souvenir que la région a accueilli durant de nombreuses années des Portugais venus, au début, travailler dans les carrières. Une communauté très bien intégrée. Cette célébration, d'autres rendez-vous auront lieu au fil de l'année, sera l'occasion pour tous de prier dans leur langue tout en associant les paroissiens habituels.
''La patrouille des Castors'', une bande dessinée que les plus âgés ont, sans doute dévoré, au fil des pages du journal Spirou. La première publication remonte au 25 novembre 1954, c'était il y a quasi 65 ans. Les plus futés auront encore reconnu comme cadre de cette première enquête menée par des scouts, ''Le mystère de Grosbois'', Orval et son abbaye.
La communauté nouvelle Palavra Viva propose aux jeunes qui le souhaitent, durant une année, un parcours de formation humaine, intellectuelle et spirituelle. Les écoles d'évangélisation de Palavra Viva sont installées au Brésil et en France.
La prochaine formation de la Focap aura pour thème: ''Mutation du paysage religieux et urgences pastorales''. Elle aura lieu les 5 et 6 décembre à Beauraing.
Ils sont cette année 21 à décrocher un diplôme suite à leur parcours de formation proposé par IDF (Institut diocésain de formation). Mercredi soir, chacun a pu recevoir son certificat des mains de Mgr Pierre Warin.
Des jours qui raccourcissent, des températures en baisse, des arbres qui perdent progressivement leurs feuilles... Pas de doute, l'automne est là. Jacques Gauthier nous propose une prière de circonstance.
La cathédrale, le temps du KIKK festival a fait une plongée dans le monde des télécommunications. Le festival du numérique qui en est à sa 9e édition permet à des artistes de s'exprimer à travers les nouvelles technologies. Deux d'entre eux étaient présents à la cathédrale.
Du 19 au 21 novembre, un colloque Omnes Gentes ''extraordinaire'' se tiendra à Leuven et Louvain-la-Neuve, à l’initiative des facultés de théologie du KU Leuven et de l'UCLouvain, de l’institut Lumen Vitae et de Missio. Ce colloque, organisé à l’occasion du mois missionnaire extraordinaire qui s’achève, partira des impulsions missionnaires données par le Pape Benoît XV dans Maximum Illud.
''Voulez-vous prendre pour épouse Dame Humilité?'' C’est une des questions fondamentales que Mgr Warin a posée à Michael Jean dans son homélie lors de son ordination au diaconat permanent. En commentant l’Évangile du jour (le pharisien et le publicain), notre évêque en est logiquement arrivé à cette interpellation très signifiante pour le diacre, celui qui est le signe du Christ humblement serviteur, celui qui regarde vers le haut et qui n’a pas un regard dédaigneux sur les gens, celui qui voit les pauvres, les migrants.
Comme chaque année, la solennité de la fête de saint Hubert revêt une importance particulière à Saint-Hubert, au cœur de nos Ardennes. Des festivités qui auront lieu ce dimanche 3 novembre. On peut donc imaginer qu’il y aura encore un public plus important notamment pour la bénédiction des animaux.
La demande que des parents font pour le baptême de leur enfant est souvent loin de l’idéal. Que de distorsion et d’incompréhension quand ces parents font partie de la masse des non-pratiquants ou des pratiquants occasionnels et que le pasteur attend une adhésion forte, ou encore quand ils se présentent comme croyants alors que le célébrant aura bien du mal à les ouvrir au «vrai» sens du baptême! Cela demande de réévaluer le sens et la pratique du baptême des petits enfants. L’abbé Bruno Jacobs nous le propose dans son dernier ouvrage intitulé Le baptême des petits enfants dans une société déchristianisée. Quelle approche pastorale pour notre époque? (Parole et Silence, Paris, 2019).
Un proche à qui l’on tient est en difficulté: on accourt presque immédiatement. Mais il existe aussi des besoins au-delà de notre environnement immédiat: qu’en est-il de ceux-là? ''Solidarités à deux vitesses'' est le thème du dernier numéro des éditions feuilles familiales.
François Jacques aurait bien voulu publier de son vivant l’œuvre à laquelle il a consacré plusieurs dizaines d’années: un ''Répertoire des églises et chapelles de l’ancien diocèse de Namur''. Son décès en 1992 ne lui en a pas laissé le temps... C’est le chanoine Daniel Meynen qui a poursuivi le travail. Le premier volume (lettres A-C) est paru aux éditions namuroises en 2016. Le deuxième vient de sortir. Fort de plus de 350 pages, il répertorie tous les lieux de culte de l'ancien diocèse de Namur, de la lettre D à la lettre I. Les passionnés d'histoire ecclésiastique et du patrimoine y retrouveront le sens du détail et de la précision cher à Daniel Meynen, archiviste à l'évêché de Namur depuis 2001.

 Les évêques
 Les prêtres
 Les diacres
 Les laïcs
 La vie consacrée
 Communautés nouvelles et mouvements nouveaux
 L’administration diocésaine
 La Justice ecclésiastique
 Carte du diocèse