Toutes les actualités

Partager

Auteur

Christine Bolinne Auteure

Date

29 mars 2024

Catégories

Type

Actualités pastorales

Avez-vous entendu les créceleurs ?

Dans bien des villages -principalement- des Ardennes, une tradition venue du Moyen-Age a perduré de longues années avant de, petit à petit, tomber aux oubliettes. Cette tradition, c’est celle des créceleurs, des enfants passaient dans les rues, lors du triduum pascal, en actionnant une crécelle. Ils étaient là pour annoncer l’Angélus mais aussi les offices alors que les cloches étaient silencieuses. Quelques paroisses perpétuent cette tradition. A Freylange, les créceleurs reprennent du service, l’esprit fraternel prenant le pas sur la dimension religieuse.

Beaucoup sont nostalgiques en repensant à ce temps pascal au cours duquel les enfants, prioritairement les garçons, devenaient des acteurs importants de la vie du village. Le Jeudi saint, lors de l’Office de la Cène, les cloches sonnent à toute volée avant de plonger dans le mutisme. Elles se feront de nouveau entendre lors de la veillée pascale en même temps que retentira le Gloria. Si les cloches sont muettes, c’est parce que l’Eglise est en deuil, les chrétiens vivent, dans le recueillement, la mort du Christ.

Les cloches, on s’en rend encore mieux compte quand elles se taisent, rythment notre vie. Ainsi dans la région de Bouillon, dans les années 80 encore, les enfants des écoles sillonnaient les rues de différents villages une crécelle à la main. Si le son de cet instrument assez rudimentaire n’est pas particulièrement mélodieux, il a le mérite de se faire entendre. Et de loin ! Les enfants passaient à 7h pour annoncer l’Angélus. Ils repassaient à midi de nouveau rappeler qu’il était l’heure de prier l’Angélus et le soir, pour annoncer les offices. Une belle tradition qui se déroulait dans nombre de paroisses.

Dans le doyenné de Marche, à Marloie, les acolytes sont aussi créceleurs… mais dans l’église. Postés dans l’entrée de l’église, munis d’une crécelle, ils accueillent les fidèles.

De retour à Freylange

A Freylange, un comité s’est mis en place pour créer, à Pâques, une animation dans le village. Les anciens du village ont immédiatement eu l’idée des crécelles. Si l’idée a séduit, des réticences bien réelles sont apparues quant à la connotation religieuse de cette tradition. Finalement, chacun a mis de l’eau dans son vin et les crécelles se feront entendre à Freylange et uniquement le Samedi saint, les enfants des écoles étant en voyage scolaire pour les premiers jours du triduum. Samedi, à 7h et 12h, ils n’inviteront pas à la prière. Au cours de leur passage, les enfants donneront et en luxembourgeois, l’heure qui ne sonnera pas au clocher l’église.

Les représentants du comité sont allés présenter la tradition dans les classes. Inutile de préciser que cette idée a séduit. Les dernières réticences ont été balayées lorsqu’ils ont pu tester les crécelles ! Les enfants repartiront dans les rues du village l’après-midi pour aller, cette fois, à la rencontre des habitants.  Avec un objectif : récolter un maximum d’œufs en chocolat. A Freylange, le comité est heureux de cette première tout en espérant que l’année prochaine, la tradition puisse reprendre vie durant les trois jours qui précédent Pâques.

C.B.

Newsletter Restez au courant

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités et événements dans votre boite mail.