Toutes les actualités

Partager

Auteur

 Diocèse de Namur

Diocèse de Namur Rédacteur

Date

29 janvier 2024

Catégories

Paroisse
Saints et saintes

Type

Vie d’Église

Bienheureux Hugues de Fosses : un bel anniversaire en vue

Fosses-la-Ville célébrera le Bienheureux Hugues en février, par une exposition, une visite-guidée de la collégiale, une conférence et, aussi, une procession le 25 février, rehaussée des compagnies de marcheurs de l’entité. Zoom sur le programme, ainsi que sur le parcours de cet homme.

À l’occasion du 860e anniversaire du décès du bienheureux Hugues, deuxième abbé de Prémontré et co-fondateur de l’Ordre de Prémontré avec saint Norbert, la paroisse Saint-Feuillen organisent des festivités qui s’étaleront sur deux jours les 24 et 25 février prochains ainsi qu’une exposition « Reliquaire du Bienheureux Hugues, documents sur son culte, trésors de la collégiale »

Au programme :

Du mardi 16/2 – dimanche 3/3 : exposition à ReGare sur Fosses-la-Ville, Place de la Gare 7 à 5070 Fosses-la-Ville (du mardi au dimanche de 10h à 17h).

Samedi 24/2 : à 16h, visite guidée de la collégiale Saint-Feuillen suivie d’une conférence dès 18h, sur la vie et le culte du Bienheureux Hugues de Fosses par Ms Patrick Martin et Francis Jaumotte.

Dimanche 25/2 : à 9h30, procession du reliquaire du Bienheureux accompagné par les compagnies fossoises, les représentants du collège échevinal, la confrérie Saint-Feuillen et diverses confréries amies ; les membres du clergé et les représentants des abbayes Prémontré ; les pèlerins et les paroissiens. Elle sera suivie, à 10h, par la Grand’messe en mémoire du Bienheureux Hugues de Fosses.

Infos : regare@fosses-la-ville.bewww.visitfosses.be et www.regare.be – Tél. : 071 77 25 80

Doux et humble de cœur

Né à Fosses-la-Ville vers la fin du XIème siècle, Hugues fut d’abord clerc de la collégiale de sa ville natale, puis chapelain de Burchard, l’évêque de Cambrai. A Valenciennes il rencontra saint Norbert qu’il voulut suivre dans sa vie apostolique. Lorsque Norbert, au concile de Reims, fut confié par le pape à l’évêque Barthélemy de Laon, Hugues retourna chez Burchard. Mais lors de la fondation de Prémontré en 1121, deux ans après, il était de nouveau aux côtés de Norbert, et devint prieur de la nouvelle communauté.

Après l’élection de saint Norbert comme évêque de Magdebourg en 1126, les frères choisirent Hugues pour premier abbé de Prémontré. Il y construisit l’abbatiale et les édifices conventuels. Pour préserver l’union entre les diverses fondations de saint Norbert, il convoqua les supérieurs de toutes les maisons pour un colloque qui prit ensuite la forme d’un chapitre général. Il composa avec eux les premiers statuts de l’ordre de Prémontré et les prescriptions liturgiques. Ainsi, grâce à Hugues, l’Ordre disposa d’une structure qui lui permit de traverser les siècles.

Doux et humble de cœur, mais également très tenace, Hugues se mettait au service de ses frères. Pendant 35 années il fut le Père de sa communauté et le garant de l’unité de l’Ordre. Il décéda le 10 février 1164 et fut enseveli dans l’église abbatiale, devant l’autel de Saint André. En 1279 l’abbé Aegidius Van Biervliet transféra son corps devant le maître-autel de l’église abbatiale. L’abbé général Lescellier lui donna un sarcophage encore plus honorable en 1660. Après la suppression de Prémontré en 1790, par la Révolution française, on transféra son corps à Bassoles ; puis, durant la Guerre de 1914-1918, dans la cathédrale de Laon, et enfin dans la sacristie de l’église de Brancourt. Mais ce sanctuaire fut lui aussi gravement endommagé pendant la Grande Guerre. L’évêque de Soissons attira alors l’attention de l’Ordre sur l’état des reliques, et le père abbé Franken, de Bois-Seigneur-Isaac, put les recueillir. Elles furent solennellement transférées à Bois-Seigneur-Isaac en 1922. Le pape Pie IX confirma le culte du bienheureux Hugues le 13 juillet 1927.

Newsletter Restez au courant

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités et événements dans votre boite mail.