Toutes les actualités

Partager

Auteur

Christine Gosselin Auteure

Date

1 décembre 2023

Catégories

In memoriam

Type

Avis de décès

Décès de l’abbé Georges Dechambre « la Parole de Dieu doit être au centre de notre spiritualité et de nos écrits »  

C’est avec tristesse, mais dans l’espérance de la Résurrection, que nous vous informons du décès, survenu ce vendredi 30 novembre 2023, à Mont-Godinne, de Monsieur l’abbé Georges DECHAMBRE, à l’âge de 82 ans.
Monsieur l’abbé Georges DECHAMBRE est né à Bastogne le 14 août 1941. Il a été ordonné prêtre en la cathédrale Saint-Aubain de Namur le 18 juillet 1965. Il a été successivement étudiant au Centre de recherches catéchétiques à Louvain, chapelain à Bonnert, administrateur à Waillet, aumônier national des Guides catholiques, inspecteur diocésain de l’enseignement primaire, responsable du Service diocésain de la catéchèse. Depuis sa retraite en 2013, il était aumônier de l’Institut Saint-Thomas de Villeneuve à Lustin.
Monsieur l’abbé Georges DECHAMBRE a fait don de son corps à la science. Une célébration à sa mémoire aura lieu ce jeudi 7 décembre à l’église paroissiale Saint-Lucipin de Lustin à 10h30. 
Le diocèse de Namur rend grâce à Dieu pour le ministère de Monsieur l’abbé Georges DECHAMBRE, il s’unit à la peine de sa famille, de ses proches et de ses confrères, et le porte dans sa prière.
Faire-part de décès

Témoignage

L’abbé Dechambre, « la Parole de Dieu doit être au centre de notre spiritualité et de nos écrits »   

Pasteur jusqu’en ces dernières semaines, celui qui se voulait proche des gens, attentionné à chacun et porteur d’une parole d’espérance en creux des divers événements de l’existence, s’est éteint ce vendredi 30 novembre à Mont-Godinne. Monsieur l’abbé Georges Dechambre était âgé de 82 ans.

Georges Dechambre est né à Bastogne le 14 août 1941. Lors de la célébration à sa mémoire, l’abbé Van Vynckt se souvient de son confrère, profondément touché par l’évangile de saint Jean : « La rencontre du Ressuscité et de Marie-Madeleine m’a bouleversé alors que j’avais 14 ans. Elle fut l’expression de l’appel du Seigneur perçu comme le Rabbouni : un maître proche et un ami. Un maître qui ne m’a jamais abandonné. » écrivait-il. Ordonné prêtre en la cathédrale Saint-Aubain de Namur le 18 juillet 1965, il fit des études à Louvain au Centre de recherches catéchétiques, dans le bouillonnement des grandes intuitions novatrices du Concile Vatican II. Il fut ensuite chapelain à Bonnert, administrateur à Waillet, aumônier national des Guides catholiques, inspecteur diocésain de l’enseignement primaire et responsable du Service diocésain de la catéchèse à laquelle il a véritablement consacré sa vie.  « Il avait comme fil rouge cette volonté de transmettre le message de l’Évangile aux diverses générations, dans un langage qui tenait compte du public auquel il s’adressait, souligne encore Bernard Van Vynckt : Perfectionniste, il s’appliquait à soigner des dossiers adressés aux paroisses pour les partages de la foi, la catéchèse pour adulte et à rédiger des manuels de catéchèse. On lui doit, notamment, un « Bout de chemin » ou un « Vrai partage ». Comme inspecteur de religion dans l’enseignement libre, maternel et primaire, il eut à cœur de renouveler les manuels, de proposer des animations et des célébrations avec un langage adapté aux plus petits. » Depuis sa retraite en 2013, il était aumônier de l’Institut Saint-Thomas de Villeneuve à Lustin.

CG

Newsletter Restez au courant

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités et événements dans votre boite mail.