Toutes les actualités

Partager

Auteur

Christine Gosselin Auteure

Date

9 novembre 2023

Catégories

Belgique
In memoriam

Type

Avis de décès

Décès de l’abbé Jules Collin « Il semait le meilleur de lui pour réaliser sa vocation »


C’est avec tristesse, mais dans l’espérance de la Résurrection, que nous vous informons du décès, survenu ce jeudi 9 novembre 2023, à Marche-en-Famenne, de Monsieur l’abbé Jules COLLIN, à l’âge de 96 ans.
Monsieur l’abbé Jules COLLIN est né à Bourdon le 1er janvier 1927. Il a été ordonné prêtre en la cathédrale Saint-Aubain de Namur le 1er janvier 1954. Vicaire à Vodelée, il est également Préfet au collège Notre-Dame de Bellevue jusqu’en 1962 puis successivement curé à Warisoulx, Villers-lez-Heest, et Emines ; curé à Meux, Saint-Denis, Daussoulx, Liernu et Saint-Germain, modérateur de l’équipe pastorale de La Bruyère puis aumônier à l’hôpital Princesse Paola et au Home Libert où il résidait ces dernières années.
La célébration eucharistique des funérailles de Monsieur l’abbé Jules COLLIN, suivie de l’inhumation, aura lieu le jeudi 16 novembre prochain à 10h en l’église paroissiale de Marche.
Monsieur l’abbé Jules COLLIN repose au funérarium Laffut à Marche (chaussée de Rochefort 116a) où des visites pourront être rendues le samedi et le dimanche de 16h à 18h et le lundi de 17h à 18h. Le diocèse de Namur rend grâce à Dieu pour le ministère de Monsieur l’abbé Jules COLLIN, il s’unit à la peine de sa famille, de ses proches et de ses confrères, et le porte dans sa prière.
Faire-part de décès

Témoignage

Celui qui répondait toujours présent à la vie locale, paroissiale ou villageoise, est parti pour une autre Vie. Ce jeudi 9 novembre 2023, l’abbé Jules Collin s’est éteint au Home Libert de Marche-en-Famenne. Il était âgé de 96 ans.
C’est à Bourdon, dans la commune de Hotton, que Jules Collin voit le jour un 1er janvier 1927. Et c’est précisément 27 ans plus tard, le 1er janvier 1954, qu’il sera ordonné prêtre en la cathédrale Saint-Aubain de Namur pour devenir, comme il en rêvait, curé de paroisse au service du Seigneur. Les huit premières années de son sacerdoce, il les passe comme vicaire à Vodelée et Préfet au collège Notre-Dame de Bellevue. Il sera ensuite, pendant plus de trente ans, curé dans la Commune de La Bruyère en Hesbaye (Warisoulx, Villers-lez-Heest, Emines, Meux, Saint-Denis, Daussoulx, Liernu et Saint-Germain). L’abbé Bernard Van Vynckt, se souvient avec émotion de l’abbé : « il a vécu pleinement le souffle nouveau du concile Vatican II, la volonté de s’engager et de travailler en commun avec un partage de responsabilités entre prêtres et laïcs afin de faire vivre et d’animer le Peuple de Dieu. Avec quelques confrères, ils furent des pionniers. Mgr Charue, début des années 70 déjà, leur proposait de former le premier secteur pastoral : celui de Meux-Rhisnes, souvent cité en exemple ». Un pionnier qui n’hésitait pas non plus à revêtir sa salopette et mettre la main à la pâte pour construire et aménager les salles de La Clairière et le Foyer Notre-Dame ou les locaux de l’école. Il était également toujours présent pour « supporter le club de foot, jusqu’à devenir membre du comité », rappelle l’abbé Van Vynckt.
Très attaché à la figure de Marie, il avait fait construire un espace marial à l’arrière du presbytère et rénover la chapelle Notre-Dame de Grâces aux confins de Meux et de Saint-Denis. » Il revint à Marche à sa demande, comme aumônier à l’hôpital Princesse Paola et au Home Libert où il est décédé le mois dernier.

CG

Newsletter Restez au courant

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités et événements dans votre boite mail.