Toutes les actualités

Partager

Auteur

Christine Bolinne Auteure

Date

17 novembre 2023

Catégories

Belgique
Paroisse
Sanctuaire de Beauraing

Type

Actualités pastorales

Des prêtres primo-arrivants et heureux… c’est possible

Il y a quelques mois, ils ont quitté leur pays pour arriver dans un diocèse, un vicariat de Belgique francophone. Ces prêtres primo-arrivants, le plus souvent venus d’Afrique, étaient dernièrement réunis, à Beauraing. Au cours de cette session, ils ont reçu des « clés » pour les aider à être heureux dans leur ministère tout en le vivant au mieux avec les paroissiens. Le chanoine Olivier Frölich, vicaire général du diocèse de Tournai, clôturant ces journées : « Nous n’avons pas besoin de prêtres mais de bons prêtres. Vous n’êtes pas là que pour rendre des services mais pour nous aider à aller plus loin. »

Lorsqu’ils posent le pied en Belgique, c’est souvent le choc pour ces prêtres venus d’ailleurs. « Vous arrivez dans un pays complexe, celui des compromis et parfois du surréalisme, souligne le chanoine Eric de Beukelaer, vicaire général du diocèse de Liège. Si ces prêtres doivent trouver leur place dans la paroisse où ils sont nommés, ils se retrouvent encore face à une paperasserie à laquelle ils ne sont pas habitués. Ils doivent aussi évoluer dans une société tellement différente de celle qu’ils viennent de quitter. Le chanoine de Beukelaer : « En Afrique, on reconnaît une certaine autorité au prêtre ce n’est plus, avec la sécularisation, le cas en Belgique. »

Le chanoine Olivier Fröhlich, vicaire général du diocèse de Tournai fera la synthèse de ces journées durant lesquelles des conférences étaient programmées sur notamment le catholicisme belge sécularisé dans ce siècle. Et le chanoine Frölich de poser LA question : « Comment être de bons et de saints prêtres lors de votre mission dans une société en transformation ? Dans un monde qui vit une révolution et pas une évolution. Là encore, c’est un choc pour beaucoup d’entre vous pas habitués à des églises très peu fréquentées, à des homélies qui doivent être limitées dans le temps… Chez nous, la foi en Dieu n’est plus une évidence. Le christianisme n’est plus la norme et on parle non plus des vacances de Noël mais d’hiver. »

Pour réussir dans son ministère, il faut des prêtres heureux poursuivra le vicaire général. Des prêtres qui lisent, qui participent à des conférences… « Les chrétiens sont exigeants. Il faut faire preuve de professionnalisme. » Et d’interroger l’assemblée : « Iriez-vous chez un médecin qui ne s’est pas recyclé depuis 20 ans ? »

Cette session organisée tous les deux ans -certains ont demandé qu’elle ait lieu chaque année- était aussi l’occasion pour les primo-arrivants de se rencontrer. Outre les vicaires généraux pour les diocèses de Liège et de Tournai était aussi présent le chanoine Tony Frison, vicaire épiscopal pour le vicariat de Bruxelles. Pour le diocèse de Namur, le chanoine Rochette, vicaire général était accompagné de Sœur Marie-Françoise Assoignon, déléguée épiscopale et par Elisa Di Pietro, collaboratrice pour l’IDF (Institut diocésain de Formation) Tous trois œuvrent, dans le diocèse, pour développer l’aide aux primo-arrivants, faciliter les rencontres…

Christine Bolinne

L’archevêque, Mgr Terlinden a présidé une eucharistie avant de partager le repas et temps de détente avec les participants.
Newsletter Restez au courant

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités et événements dans votre boite mail.