Toutes les actualités

Partager

Auteur

Christine Bolinne Auteure

Date

22 février 2024

Catégories

Cathédrale

Type

Actualités pastorales

Ils ont vécu l’appel décisif

Des hommes et des femmes heureux mais stressés. Impressionnés aussi tant par l’importance de leur engagement que par les lieux. Ce premier dimanche du Carême, quinze catéchumènes ont vécu, à la cathédrale, l’appel décisif. Ils sont dans la dernière ligne droite qui mène vers leur baptême, ce sera lors de la veillée pascale.

Il est loin le temps où le nouveau-né était baptisé sans même la présence de sa maman toujours alitée à la maternité ! Aujourd’hui, de plus en plus de personnes demandent le baptême à l’adolescence ou encore lorsqu’elles sont bien installées dans leur vie d’adulte. Et les raisons sont tellement diverses. Certains découvrent la religion chrétienne à travers des chrétiens rayonnants et l’envie est, alors bien présente, de les rejoindre. La demande de baptême peut arriver à la suite d’une rencontre et la volonté d’unir sa vie à l’être aimé devant Dieu … 

Le chemin vers le sacrement de baptême qui marque l’entrée dans l’Eglise est long avec des rencontres, des enseignements. C’est un chemin qui est encore parcouru avec la communauté paroissiale.

Dimanche dernier, ces quinze catéchumènes ont vécu, accompagnés de leur parrain et/ou marraine, l’appel décisif. La famille était aussi présente comme les proches, les amis. Un appel décisif qui se déroulait à la cathédrale Saint-Aubain et qui était présidé par l’évêque, par Mgr Warin. Des catéchumènes malgré le stress heureux de faire un pas de plus dans leur démarche, dans leur engagement. Cet appel décisif c’est une étape importante : ils ont été reconnus prêts à aller jusqu’au baptême. Et, ils l’ont officialisé à travers leur démarche. Ils ont notamment inscrit leur nom et leur prénom dans le registre des futurs baptisés. Ils ont encore reçu une écharpe violette qu’ils porteront autour du cou lors des célébrations à venir. Elle est encore un signe de leur conversion, de leur engagement. 

Au cours des prochaines semaines, lors des célébrations, des évangiles particulièrement beaux seront lus. Des textes qui pour ces catéchumènes comme pour chacun chamboulent : l’évangile de la Samaritaine, celui de Lazare ou encore de l’aveugle-né… Des évangiles pour nous aider à mettre le doigt sur ce qui fait mal, sur ce mal qui est en nous… Sur ce qui fait obstacle dans la relation entre Dieu et nous, entre nous et les autres et entre nous… et nous. Ce temps de carême est ardu pour tous.

Photos : E.D.

Newsletter Restez au courant

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités et événements dans votre boite mail.