Toutes les actualités

Partager

Auteur

 Diocèse de Namur

Diocèse de Namur Rédacteur

Date

11 janvier 2024

Catégories

Carême
Catéchèse
Couple & Famille
Ecologie

Type

Actualités pastorales

Le carême et le sens de la fête

Le carême, avant d’être une période de privations, est une période de joie. Ces quarante jours nous sont donnés pour nous rapprocher de Jésus, le remettre au centre de notre vie. C’est aussi un temps où la réconciliation est mise en avant, ainsi que la joie qui en découle. Le diocèse vous propose un calendrier pour cheminer avec vous chaque jour lors de ce carême 2024.

« Sonnez du cor dans Sion : prescrivez un jeûne sacré, annoncez une fête solennelle » (Joël 2, 15) : le mercredi des cendres nous fait entrer dans une fête ! Oui, nous pouvons nous réjouir de ce temps favorable où Dieu nous donne des grâces particulières pour ramener nos cœurs vers lui. Le Seigneur dit pour chacune de nos âmes : « je veux la séduire et la conduire au désert, et je parlerai à son cœur » (Osée 2, 16). Il est donc temps de laisser au Seigneur une place pour qu’il entre dans nos vies, de laisser le silence s’installer en nous pour être à son écoute, pour nous laisser « réconcilier avec Dieu » (2 Corinthiens 5, 20). En nous réconciliant avec notre Créateur, une porte nous est ouverte pour nous réconcilier avec nos frères et sœurs. En effet, Dieu le précise : « je veux la miséricorde, non le sacrifice » (Matthieu 12, 7).

Le carême est donc un temps de fête car c’est un temps de réconciliation. Tout le monde est heureux quand il peut renouer des liens d’amitié. L’Eglise nous propose de nous réconcilier tout à la fois avec :

  • Dieu, que nous pouvons remercier, contempler et solliciter dans la prière ;
  • Les autres, envers qui nous pouvons faires des œuvres de miséricorde[1] ;
  • Nous-mêmes, que nous négligeons parfois.

Le jeûne peut être l’opportunité de remettre en question nos modes de vie et de consommation : sont-ils justes ? Recherchent-ils ce qu’il y a de mieux pour mon prochain, qu’il soit d’ici ou de très loin ? Par ailleurs, les moments en pleine nature (à défaut de désert) sont des occasions privilégiées de silence et de prise de recul, si nécessaires dans un monde bruyant où tout va vite. Il y a tant à faire pour changer nos cœurs. Comme le dit le pape François : « le monde change si les cœurs changent, et chacun doit dire : à commencer par le mien ».

Pas d’idées pour vivre le carême ? Le diocèse vous propose un calendrier de carême avec pour chaque jour : un verset, une question et une suggestion de chose à faire ou à vivre. Vous le trouverez en vente aux CDD au prix de 3,90€.

Un calendrier à vivre seul ou en groupe (famille, collègues, amis…).

Une page par jour, avec une Parole biblique issue des lectures de la messe, une question pour approfondir cette Parole et une idée de geste concret à poser, adaptable à tous les âges.

Une initiative de trois services diocésains : Catéchèse, Écologie intégrale et Pastorale familiale.

Disponible aux CDD de Namur et Arlon dès le 20 janvier 2024. Prix : 3,90€.


[1] Donner à manger, à boire ; vêtir ceux qui sont nus ; visiter les malades et les prisonniers ; conseiller ;  enseigner ; consoler ; pardonner ; supporter patiemment les personnes importunes ;  prier Dieu pour les vivants et pour les morts ; … Une liste de 14 œuvres de miséricorde nous vient de Saint Thomas d’Aquin.

Newsletter Restez au courant

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités et événements dans votre boite mail.