Toutes les actualités

Partager

Auteur

Christine Gosselin Auteure

Date

20 janvier 2023

Catégories

Patrimoine
Tourisme

Type

Actualités pastorales

L’église Saint-Victor de Petigny


À quelques kilomètres de Couvin, au fond d’une vallée creuse enfermée par des roches calcaires, se niche le petit village de Petigny, au confluent du Nobuisson et de l’Eau noire. Visible de loin au centre de ses charmantes maisons de pierre, l’église Saint-Victor se dresse fièrement à côté de l’école et du château de Monge, à deux pas du jeu de quille. Ses fabriciens nous invitent à en franchir la porte.

« De style néo-roman, cette église à 3 nefs a été construite vers 1872 sur l’emplacement de l’ancienne église devenue trop petite et de son cimetière », explique Madame Dubuc.

Dans l’église-même, certains éléments proviennent encore de cette ancienne église comme les confessionnaux, la chaire de vérité, de style couvinois, ou l’autel central qui viennent d’être restaurés et replacés dans la croisée du transept. La statue de la vierge de Petigny, dans sa robe blanche parsemée d’étoiles, a également réintégré l’église, suite aux nombreux chantiers qui s’y sont succédés, portés par le dynamisme à toute épreuve de ses fabriciens.


Depuis 1996, l’église est revisitée de fond en comble, en extérieur comme en intérieur. En 2014, le faux plafond est démonté et remplacé par un nouveau, plus haut sous les voûtes.

Les Petignolais ont ainsi redécouvert les voûtes des nefs latérales, ainsi que les deux superbes rosaces du transept, cachées jusqu’ici par le plafond. Le chœur de l’église a été transformé en chapelle d’hiver, visible depuis les nefs grâce à une grande paroi vitrée et un nouveau chemin de croix a trouvé sa place dans les nefs.

« Un nouveau faux plafond, plus haut a pris place sous les voutes de la grande nef afin de conserver l’acoustique de l’église et de faciliter le chauffage. Même principe pour le Jubé », précise Yves Lohest, trésorier.

C’est ce que nous découvrons à l’issue du petit escalier de pierre en colimaçon qui permet d’y accéder. Une paroi translucide isole de la nef, tout en laissant entrer la lumière par les splendides vitraux magnifiquement restaurés. À droite, nous reconnaissons saint Eloi, patron des orfèvres, des joailliers et des métiers du fer ; à gauche sainte Barbe, patronne des artificiers, des mineurs, des carriers et des pompiers. Ils sont surmontés, en médaillon, par un saint Victor chevalier. Ce militaire romain, mort en martyre en 308 pour défendre les chrétiens contre l’Empereur Maximilien est le saint patron de l’église, qui depuis 2021 est également dépositaire de sa relique.

À Petigny, il prête également son nom à la place du village et à la Marche-Saint-Victor qui se déroule chaque année au 15 août. Après la bénédiction des drapeaux, cette grande marche folklorique en costume fait sortir de l’église et déambuler dans les rues du village, la statue de saint Victor (ou sa copie en résine) entourée des fifres et des tambours, des soldats, cantinières et fanfares. La marche rend visite aux cinq potales et chapelles du village, la chapelle Saint-Antoine de Padoue, les potales Notre-Dame de Bon Secours, Notre-Dame de Foy, Notre-Dame du rosaire (sur la photo) et la borne-potale Notre-Dame de Grâce. Chacune a droit à une salve en son honneur !


LES « TUYAUX »
Dernièrement, quelques petignolais se sont lancés dans un pari un peu fou : restaurer et remonter le vieil orgue de l’église (1890) pour le moment entreposé en pièces détachées dans un coin de l’édifice.
Les « Tuyaux » c’est le nom évocateur de leur association qui, sous la direction du facteur d’orgue Olivier Mondy, s’est mise au travail. Certaines séances sont publiques. Si vous êtes intéressés, allez voir leur site lestuyauxpetigny.com. Vous pouvez aussi parrainer un tuyau, votre nom sera alors gravé sur celui-ci !

saint Victor


Que faire à proximité ?


Depuis la place Saint-Victor, deux balades sont balisées : la promenade des Roches (2,9 km) et le Circuit Saint-Antoine (9,3 km) qui vous fera parcourir des bois sillonnés d’innombrables sources et ruisseaux. Vers Couvin, les grottes de Neptune à 3 km de Petigny, proposent une aventure souterraine au cœur de la Calestienne, ou une exploration de la faune et de la flore du tienne calcaire dit « les Monts » dans ce site classé Natura 2000.
Petigny est également connu pour son folklore notamment le Carnaval du Mauvais Bien, personnage faisant office d’exutoire de tous les mauvais faits arrivés depuis un an dans le village. Il est jugé coupable, condamné et symboliquement brulé le mardi gras sur un bûcher.
Enfin, en juin, vous ne manquerez pas la sortie des quatre géants de Petigny : Pitou et son épouse Marie-Pitou, Gédémon et le petit dernier, Belle-fleur.


Christine Gosselin

Newsletter Restez au courant

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités et événements dans votre boite mail.