Toutes les actualités

Partager

Auteur

Véronique Joos

Date

9 octobre 2023

Catégories

Evêché
Institut Diocésain de Formation (IDF)
Jeunes
Sanctuaire de Beauraing

Type

Actualités pastorales

« Fallait oser ! » – Échos de la Rentrée Pastorale

La rentrée pastorale, samedi dernier, fut un moment de retrouvailles, d’échanges, de découvertes, de réflexions, d’expérimentations. C’est sous un beau soleil que les diocésains ont vécu une journée riche en apprentissages… Un programme varié, qu’il fallait oser !

La journée débuta, comme souvent, par un café bien chaud. Ensuite, après la prière du matin, l’assemblée, chaleureuse et attentive, a pu écouter les témoignages de plusieurs JMJ-istes partis cet été à Lisbonne. Valentin a été très ému de voir le pape François de si près. Emilie, elle, a mis l’accent sur l’esprit de fraternité. Anaïse fut impressionnée par le silence présent lors de la veillée finale. Nicolas, lui, a pu se reconnecter à l’Essentiel et est revenu du Portugal boosté comme jamais ; désormais il assume sa foi, témoigne autour de lui et a fondé un groupe de prière qui se rassemble maintenant tous les mois. Anaïs Guérin, organisatrice, ressent une joie profonde en entendant les retours positifs suite à cette expérience incroyable que sont les JMJ. En effet, le travail en amont fut parfois lourd, prenant ; il faut organiser la logistique, régler des problèmes, penser à tout… Mais ce temps fort fut aussi nourrissant, touchant, vivant.

Lors des JMJ, les jeunes ont pu participer à de nombreux ateliers. C’est précisément cette expérience-là que les organisateurs ont voulu proposer aux moins jeunes de notre diocèse.

Expérimentons !

Après l’écoute ces témoignages commença la partie plutôt atypique de cette journée ; les ateliers ! Les participants étaient répartis dans différents petits groupes. Chaque groupe est alors parti expérimenter 3 ateliers, organisés dans 3 lieux différents du Sanctuaire de Beauraing. Chaque atelier commencera par le visionnage d’une courte vidéo, suivi d’un exercice pratique.

Dans la salle « croire »

La vidéo est une courte interview où une femme rabbin, juive donc, et un écrivain algérien, de confession musulmane, donnent leur avis sur les termes « foi » et « croyance ». L’atelier pratique est plutôt classique ; chaque groupe analysera un verset d’évangile : Jean 11, 25-27. Les participants on ensuite formulé ce qui les a touché dans ce passage. Une expérience qui nous montre que les textes bibliques n’ont pas fini de parler…

Dans la salle « vivre »

La retransmission met l’accent sur le pouvoir et l’importance du jeu. En effet, jouer permet de créer de bonnes connexions cérébrales, mais aussi d’apprendre à vivre ensemble et d’avoir de bonnes relations sociales. L’expérience proposée ensuite est de dessiner 3 représentations ensemble, mais pas « simplement », non : plusieurs ficelles entourent le feutre et c’est en travaillant ensemble, en s’écoutant, en réfléchissant, qu’on arrive à créer des merveilles (souvent d’art abstrait).

Dans la salle « aujourd’hui »

Notre monde est envahi de publicité néo-libérale. Celle-ci nous influence énormément dans nos choix et nos actions. Après avoir visionné la vidéo, chaque équipe était invitée à créer une affiche pour faire la pub pour notre Église, notre foi. Magazines, ciseaux, bâtons de colle ; c’est parti pour une expérience de marketing !

Un tabouret carré comme relecture

L’office de sexte à l’aubépine terminé, et les pique-niques avalés, une table-ronde était organisée pour mettre des mots sur ce qui a été expérimenté le matin. Celle-ci fut néanmoins organisée autour d’un tabouret carré, mais cela n’a pas empêché les réflexions et les observations. Est-ce que les expériences vécues lors de la matinée nous aideront à oser de nouvelles pistes pastorales ? Ces ateliers nous invitent à redynamiser notre église diocésaine en innovant, en essayant, en risquant. La parole fut donnée à participants : Frère Marc de Tibériade, Véronique Joos employée au Service de Communication, Nicolas qui revient des JMJ et Julien Thiry, diacre permanent (et évêque pendant quelques minutes, le temps d’un lapsus de langage).

Merci, Monseigneur !

Après ce moment de relecture, les participants ont été invités à écrire des mots de remerciements à Mgr Warin. En effet, notre évêque ayant atteint l’âge de 75 ans, il est temps de lui dire merci avant son départ à la retraite. Mais aussi, d’oser formuler des souhaits pour l’avenir du diocèse. Grâce à une technologie moderne et un QR-code magique, ces suggestions s’affichaient sur un grand-écran. Un bulletin d’évaluation de la journée était également proposé.

Enfin, la journée se clôtura par une Eucharistie présidée par Mgr Warin. Dans son homélie, notre évêque rappellera que le Seigneur s’occupe de sa vigne, mais il ne fait pas tout ; il demande de l’aide aux vignerons. Les fruits de la vigne dépendent donc aussi de nous. En ce mois de la mission, Mgr Warin nous redit qu’un chrétien est aussi un évangélisateur. Ainsi, nous sommes invités à dire ce qui nous habite, à proposer la foi, à oser la visibilité, mais avec douceur et respect, sans arrogance. Nous ne devons pas perdre l’enthousiasme de la mission. Monseigneur adressera ensuite un vibrant merci aux organisateurs et aux participants, et conclura avec un merci inattendu : un merci aux réalisateurs du documentaire « Godvergeten » qui souligne les dommages des abus et qui invite l’Eglise à revisiter sa manière de faire…

L’offertoire fut un moment émouvant ; les mots de remerciements adressés à notre évêque ont été lu à voix haute. Le chant final de cette célébration, en cette fête de Notre-Dame du Rosaire, fut un chant composé spécialement pour le Sanctuaire de Beauraing : « Vierge Marie, tu me dis ‘viens’ ».

Un verre de l’amitié attendait les participants à l’issue la célébration.

Merci au Service Jeunes et à l’IDF pour l’organisation de cette journée de rentrée diocésaine.

Véronique Joos

Newsletter Restez au courant

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités et événements dans votre boite mail.