Toutes les actualités

Partager

Auteur

 Diocèse de Namur

Diocèse de Namur Rédacteur

Date

15 octobre 2023

Catégories

Belgique
Pastorale des Solidarités

Type

Actualités pastorales

Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté (17/10)

Officiellement reconnue par les Nations Unies depuis 1992, la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté est célébrée chaque année le 17 octobre. Elle vise à attirer l’attention sur les personnes qui luttent quotidiennement contre la précarité et l’exclusion sociale, ainsi qu’à promouvoir le dialogue et la solidarité entre les citoyens en situation de pauvreté, souvent transparents, et la société civile dans son ensemble. Des activités sont proposées dans notre diocèse.

Cette année, le forum du refus de la misère met l’accent sur l’accès au travail décent et la protection sociale en tant que moyen de préserver la dignité humaine pour tous.  

La misère, déni des droits de l’homme et de la dignité humaine. « La précarité est l’absence d’une ou plusieurs des sécurités, notamment celle de l’emploi, permettant aux personnes d’assumer leurs obligations professionnelles, familiales et sociales, et de jouir de leur droits fondamentaux (…) ». Ainsi débute la définition de la grande pauvreté et précarité économique et sociale qu’a formulée en 1987 le père Joseph WRESINSKI à l’initiative de cette journée mondiale du 17 octobre. Comme le souligne aussi l’enseignement social de l’Eglise : « Le travail est le fondement sur lequel s’édifie la vie familiale, qui est un droit naturel et une vocation pour l’homme : il assure les moyens de subsistance et garantit le processus éducatif des enfants […] A cet égard, il est nécessaire que les entreprises, les organisations professionnelles, les syndicats et l’Etat encouragent des politiques du travail qui ne pénalisent pas mais favorisent la cellule familiale du point de vue de l’emploi […]» (DSE 294). L’emploi ne permet malheureusement pas toujours de sortir durablement de la pauvreté. Les travailleurs pauvres sont des personnes qui ont un emploi souvent précaire à plus d’un titre (sous-statut, bas salaire, emploi non qualifié, conditions de travail pénibles ou dangereuses, sans protection syndicale ni avenir prévisible) qui ne leur permet pas de subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. Le seuil de pauvreté monétaire est actuellement fixé à 1.366€ par mois pour une personne seule et de 2.868€ pour un ménage de 2 adultes et 2 enfants. Sans surprise, ce sont surtout les femmes seules avec enfant(s) qui sont plus exposées à la pauvreté multidimensionnelle.  

Chrétiens, sommes-nous concernés ? « La misère est l’état de l’homme à qui ses frères n’ont pas laissé les moyens élémentaires de se sentir et de se montrer un homme, et par conséquent, un fils de Dieu 1». L’enseignement social de l’Eglise est là aussi pour nous le rappeler : « Les droits des travailleurs, comme tous les autres droits, se basent sur la nature de la personne humaine et sur sa dignité transcendante » (DSE 301). Serviteur souffrant, le Christ nous a révélé l’éminente dignité de tout être humain créé à l’image de Dieu. Pauvre parmi les pauvres, Il nous invite à l’imiter, à faire de notre engagement pour les pauvres non pas « la conséquence de notre foi » mais « le lieu de la foi 2». Nous expérimenterons ainsi que « la parole des pauvres nous ouvre à l’Evangile3».  

Dans notre diocèse

Propositions. Profitons de tout ce qui est organisé ce 17 octobre pour nous laisser interpeller et mettre en mouvement où que nous soyons en Belgique : 17 octobre 2022 – Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté – Service de lutte contre la pauvreté (luttepauvrete.be). Dans notre diocèse, NAMUR regorgera de nombreuses animations en tous genres dont voici le programme détaillé par le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté :  Programme-complet-de-la-Journee-mondiale-de-lutte-contre-la-pauvrete-17-octobre-23.pdf (rwlp.be). Des associations, comme le mouvement ATD Quart Monde, soutiennent la mobilisation aux côtés du mouvement Lutte Solidarité Travail (LST) qui propose une semaine de mobilisation dont voici le contenu : LST – Journée mondiale du refus de la misère 2022 (mouvement-lst.org). Epinglons le festival « On n’est pas tout seul !? » au centre culturel de ROCHEFORT les 20 et 21 octobre. N’hésitons pas à consulter les réseaux sociaux des organisateurs et associations partenaires pour ne pas manquer les dernières actualités. Nous pouvons aussi nous laisser déplacer très profondément sur notre propre vie de foi en étant simplement attentifs aux pauvres « cachés » de notre entourage proche (amis, voisins, collègues, voisins de banc en paroisse…) : n’auraient-ils pas besoin d’un regard qui les espère, d’une parole qui les remet debout, d’un geste de soutien, d’une aide concrète via une initiative ou une association locale ? Telle est notre responsabilisé de baptisés.   

La transition est facile pour vous rappeler notre prochain rendez-vous interdiocésain des 18 et 19 novembre près de Notre-Dame de Banneux pour la 7e journée mondiale des pauvres qui a pour thème « Tu me regardes comme une personne ! ». Contacts et infos : Nicolas Dumont : solidarité@diocesedenamur.be  – 0470 82 26 38 et le Sappel : Soeur Madeleine Bikeli – bmachuali@yahoo.fr – 0485 28 91 05. Manifestez-vous rapidement pour l’organisation d’un transport en car. 

Newsletter Restez au courant

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités et événements dans votre boite mail.