Dans la revue diocésaine Communications, l’abbé Bruno Robberechts, doyen de Leuze, propose chaque mois une sélection de quelques livres sortis récemment. Vous trouverez ci-dessous les dernières recensions publiées… Les livres présentés dans cette rubrique sont en vente dans les deux librairies CDD du diocèse à Arlon et à Namur ainsi que sur leur site web.

Car rien n’est jamais achevé. Confessions d’un croyant discret

Robert SCHOLTUS, Car rien n’est jamais achevé. Confessions d’un croyant discret, Albin Michel, Paris, 2023, 166 p.

Car rien n’est jamais achevé. Confessions d’un croyant discret

A soixante ans, Robert Scholtus s’était mis en tête de relever les inachèvements de sa vie. Dix ans plus tard, un peu de temps relâché par le confinement du Covid 19 aidant, le projet s’est remis en route. Et de ce que ce prêtre avait voulu intituler Que Dieu achève en toi ce qu’il a commencé, il s’est remis à inventorier ce que la vie a fait de lui. La vie, c’est ce qui l’a ouvert à Dieu quand il a décidé de répondre oui à Jésus, pour le service d’une Église à qui il devait ses idéaux et sa formation. La vie, c’est aussi beaucoup de rencontres, un commencement qui vient de plus loin, de l’enfance et rendant grâce pour la ferveur de ses quinze ans qui ne l’a jamais quitté, qui l’a soutenu dans un parcours de croyant contrariant et contrarié, en recevant de la douceur des années passées et l’expérience des missions endossées. Sa plume s’est bien exercée à travers des chroniques et des livres où l’écriture lui a été une manière de vivre et de croire. Oui, je crois comme j’écris, j’écris comme je crois, dit-il. Ces confessions d’un croyant discret nous font bien entendre ce qu’il a reçu des autres.

Que Croire encore ? Réponse d’une bibliste

Bénédicte LEMMELIJN, Que Croire encore ? Réponse d’une bibliste, Editions Jésuites, Bruxelles, 2023, 109 p.

Que Croire encore ? Réponse d’une bibliste

Le travail rigoureux sur le texte biblique contribue-t-il à la vie spirituelle, les découvertes qui font évoluer le travail d’interprétation ne bousculent-elles pas trop la vie d’un croyant ? Ces questions posées à l’exégète qu’est Bénédicte Lemmelijn surprendront certains. Ils pourraient même être stimulés eux aussi à étudier davantage l’Écriture qui est un remède à ceux qui auront trop vite enfermé Dieu dans l’une ou l’autre représentation. Dieu est plus grand. Découvrir comment on en est venu à dire ce qu’on dit de lui, chercher ce qu’il en est des expériences qui lui rendent témoignage, peut faire se rejoindre l’intelligence du texte et la confiance en ce Dieu dont il parle. Si bien que si la somme des connaissances s’est réduite par les certitudes qui se trouvent souvent secouée par un travail critique, l’intérêt pour ce qui apparaît essentiel et l’intuition pour ce qui permet un discernement en profondeur ont progressé. La lecture de la Bible affermit vraiment la foi et inscrit la vie dans une dynamique d’amour.

Introduction à la psychologie de la religion

Pierre-Yves BRANDT, Introduction à la psychologie de la religion, Labor et Fides, (Psychologie et spiritualité), Genève, 2023, 471 p.

Introduction à la psychologie de la religion

Alors que la psychologie religieuse, en rapport avec une religion de référence, donne une interprétation de la vie psychique, la psychologie de la religion, ce dont il s’agit ici, fait appel aux courants de la psychologie scientifique et à ses outils pour étudier le comportement religieux, observant ainsi différentes formes de religiosité et d’expériences spirituelles. L’option ici est de prendre d’abord une démarche développementale, repérant ce qu’il en est du comportement religieux aux différentes étapes de la vie, puis d’étudier la construction de l‘identité individuelle, alors que celle-ci s’appuie sur des éléments des traditions religieuses. Le livre aborde également les ressources que l’individu, plongé dans les épreuves de la vie, peut puiser dans la religion. Il élargit enfin ses perspectives à d’autres cultures, ce qui peut remettre en question les catégories de la psychologie occidentale. Alors qu’il se veut une introduction, l’ouvrage éveille l’attention et l’intérêt sur ces approches de la religion. Stimulant, il peut ouvrir à des lectures complémentaires qui figurent dans la bibliographie que l’on trouve à la fin de chaque chapitre.

L’inépuisable trésor intérieur

Ingmar GRANSTEDT, L’inépuisable trésor intérieur. Etty Hillesum. Mémoire et résurrection, Édition Peuple Libre, Lyon, 2022, 230 p.

L’inépuisable trésor intérieur

L’intuition de ce livre est venue sur les lèvres de l’auteur quand il a promis à Anne, son épouse, d’avoir d’elle une mémoire résurrectionnelle. Atteinte d’une dégénérescence, en particulier de la mémoire, le bilan médical d’Anne annonçait que son décès était proche. Ingmar s’est récemment replongé dans la lecture d’Etty Hillesum. Anne et Ingmar étaient proches du Père Pïerre Ganne, jésuite, qui les aida en son temps à avancer dans la foi et qui permit à Ingmar de s’ouvrir au message d’Hillesum. Est aussi revenu à Ingmar le parcours de Georges Haldas, auteur suivant l’évangile et en particulier, le témoignage de Marie-Madeleine : Haldas parle d’une mémoire profonde, créatrice. Le témoignage d’Etty Hillesum fait découvrir comment une vie peut être expérience d’une unité profonde, où le présent n’est plus isolé du passé, où la mémoire est inscrite sur fond d’éternité. C’est sur ces bases que l’ouvrage de Granstedt esquisse l’approche de la résurrection, évoquant la force d’une présence comme celle du Christ ressuscité qui peut encore se faire intimement présent et l’être pour tous.

Dire Saint Marc, D’un texte à l’autre. Pour penser, pour prier, pour désirer

André FOSSION, Jean-Paul LAURENT, Thérèse GABRIEL (pour les peintures), Dire Saint Marc, D’un texte à l’autre. Pour penser, pour prier, pour désirer, Éditions Jésuites, Lumen Vitae, Bruxelles, 2023, 102 p.

Dire Saint Marc, D’un texte à l’autre. Pour penser, pour prier, pour désirer

Lire un passage de l’évangile est un chemin qui commence, le texte inspiré est inspirant. L’ouvrage reprend 20 extraits de l’évangile de Marc et laisse entendre un prolongement qui donne du sens pour le lecteur d’aujourd’hui, à travers un texte aux allures personnelles et poétiques qui invitera à s’approprier soi-même le texte pour qu’il puisse faire vivre ce que Jésus enseigne, et qu’il suscite une intelligence personnelle de l’Évangile. Les illustrations aideront un mouvement de l’esprit et du cœur ; elles feront se déplacer pour que la prière et la méditation fassent de cette lecture une rencontre avec le Seigneur.

Espérer en funambules au-dessus de l’abîme

Jean-Marc BOT, Espérer en funambules au-dessus de l’abîme, Salvator, (La foi au cœur), Salvator, Paris, 2023, 147 p.

Espérer en funambules au-dessus de l’abîme

Le présent ouvrage fait des ponts entre l’Écriture où l’espérance s’enracine et l’attitude du chrétien qui témoigne de son espérance. On verra définie cette vertu théologale. On verra, mieux encore, les étapes qu’elle fait vivre à qui laisse la grâce qui est la source de l’espérance infuser dans sa vie. On verra qu’elle tisse la trame qui achemine le temps vers l’éternité. Mais sans fuir le présent, parce que son réalisme renforce l’attention au présent et l’ouvre au déjà-là de la présence du Christ. Le livre peut faire figure d’une exhortation importante par les pistes qu’il donne pour progresser sur le chemin de la prière, pour mener le bon combat dans une existence où la soif de justice peut faire avancer dans des situations jamais idéales. C’est même dans des horreurs et des catastrophes que le croyant devra, malgré tout, progresser par la force de l’espérance. Un éloge à cette vertu, à laquelle on reconnaîtra, avec Péguy, qu’elle fait retrouver de manière surnaturelle la fraîcheur perdue de l’enfance.

L’Évangile de Jean. Commentaire

Johannes BEUTLER, L’Évangile de Jean. Commentaire, Éditions Jésuites, (Le rouleau et le livre), traduit de l’allemand par Xavier Morales et Jean-Louis Schlegel, Bruxelles, 2023, 782 p.

L’Évangile de Jean. Commentaire

Ce livre est le fruit d’une vie d’enseignement et de recherche sur le quatrième évangile. Professeur à la faculté jésuite de Francfort-sur-le-Main puis à la Grégorienne à Rome, Beutler fait valoir le rapport du quatrième évangile avec l’Ancien Testament et avec les synoptiques. Le texte est analysé de manière très fine. L’étude ne manque pas de donner une interprétation théologique et de montrer toute la portée spirituelle pour aujourd’hui. Cet évangile est dit avoir été écrit pour que le destinataire ait la foi en Jésus : on trouvera aussi qu’il est appelé à professer cette foi même dans des contextes plus difficiles. Certains commentaires prennent en compte un présent du lecteur où les données relevant de la foi sont remises en question, où suivre le chemin de la foi en Jésus n’est pas sans quelques tensions au niveau social, culturel et politique. Cela montre certains traits de la lecture spirituelle proposée.

Envoyés ensemble ! Le rôle des femmes dans la mission de l’Église. Pour une réflexion synodale

Christiane JOLY, Envoyés ensemble ! Le rôle des femmes dans la mission de l’Église. Pour une réflexion synodale, préface de François Odinet et Benoist de Sinétry, Saint-Léger, Paris, 2023, 181 p.

Envoyés ensemble ! Le rôle des femmes dans la mission de l’Église. Pour une réflexion synodale

Le rôle de chacun et en particulier des femmes est regardé dans la perspective de la mission qui s’adresse à tout chrétien. Elle ne pourrait donc être une mission de l’Église comme si devait s’imposer l’image qu’elle serait réservée aux personnes ordonnées et donc de fait à des hommes. Le livre nous fait d’abord parcourir la Bible pour redécouvrir des figures féminines, notamment le personnage de Marie-Madeleine envoyée par Jésus et qui est apôtre des apôtres. On trouve dans ces pages de riches suggestions, très humaines et réalistes, quand les discussions demandent des arguments. Sans être d’abord revendicateur, le propos constate le malaise venant du décalage entre les avancées de la reconnaissance des femmes dans la société par rapport à ce qu’il en est dans la vie ecclésiale. Cela augure, et le synode le demande, une conversion à vivre ensemble pour que la mission des chrétiennes soit authentiquement reconnue.

Rien n’est perdu pour Dieu. Une espérance pour l’Église au XXIe siècle

Louis LOCHET, Rien n’est perdu pour Dieu. Une espérance pour l’Église au XXIe siècle, préface de mgr Eric de Moulins-Beaufort, contribution de Monique Mazzoléni et du père Claude Collignon, Salvator, Paris, 2023.

Rien n’est perdu pour Dieu. Une espérance pour l’Église au XXIe siècle

Ce livre propose une réédition de deux textes du Père Louis Lochet en même temps que des contributions prononcées lors d’un colloque qui s’est tenu le 8 octobre 2022 à Paris à son sujet. Lochet exprime dans un langage simple une théologie profonde et une vision de l’Église qui mise sur une réelle vitalité de l’Église. La spiritualité qu’il peut nourrir est inspirante, en cherchant la voie de l’union à Dieu. Elle reste valable pour ceux qui sont marqués par la crise de l’Église dans une crise plus large de l’humanité. Et si notre action était plus efficace quand on s’y donne plus volontiers pour adhérer à la volonté de Dieu… Le chrétien peut retrouver là une manière d’agir en témoin de l’espérance. Les crises laissent humainement démunis : ne serait-ce pas le lieu où voir humblement, avec le Père Lochet, comment dans nos actions, il s’agit surtout de donner corps à l’amour de Dieu.

Les exercices spirituels avec Teilhard de Chardin

Agustin UDIAS VALLINA, Les exercices spirituels avec Teilhard de Chardin, traduction de Marie-Anne Roger, Edtions Jésuites, Bruxelles, 2023, 131 p.

Les exercices spirituels avec Teilhard de Chardin

Une grande préoccupation de Pierre Teilhard de Chardin fut d’intégrer dans la vie chrétienne une nouvelle vision du monde issue des progrès de la science. Et cela concerne aussi la spiritualité, notamment une spiritualité puisant dans les exercices spirituels de saint Ignace. Puisant dans les écrits du jésuite paléontologue, l’ouvrage présenté atteste que Teilhard a veillé à bien préserver les fondamentaux des exercices spirituels mais il parlait de SES exercices, renouvelés qu’ils étaient dans le cadre de sa vision évolutive du monde et du rôle central du Christ. Les choix et la liberté humaine se situent avec Teilhard devant une visée transformée d’un Christ universalisé et d’un univers christifié. Les pages choisies aideront le chrétien à mettre ses attentes en Dieu. Mais en saisissant mieux aussi qu’on peut trouver un intérêt dans les choses, quand c’est en totale dépendance de la présence de Dieu en elles. L’ensemble des textes de Teilhard, bien présentés, est inspirant pour mieux relier spiritualité et ancrage dans l’univers créé.

Newsletter Restez au courant

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités et événements dans votre boite mail.